Le cri du Patchwork
Magazine
Samedi 27 juin 2015
1h

Patchwork (4/4) : Débat en collage

Dernière émission sur la thématique du Patchwork. Pour terminer en beauté, Clément Lebrun a invité des voix connues et moins connues à débattre autour du collage, du montage, du patchwork.

SONOTHEQUE
SONOTHEQUE

Polyglottisme

Sorrel Hays, Celebration of No
Wergo [WER 6307-2]

Lajos Kassak, Bruits - Noises - Poésie sonore
Kristian Abad, Francisco Moukarzel & David Ruiz (voix)
Allegro [015/1]

On peut juxtaposer différentes langues, sous forme de collage ou cut-up, comme le fait Ferdinand Kriwet, qui utilise les particularités du médium radio :

Ferdinand Kriwet, Radio (Hörtext 16)
Wergo [WER 6307-2]

Faut-il tenter de comprendre ce qui est dit ou simplement se laisser porter par la musicalité du montage obtenu ? Le questionnement se pose aujourd’hui au sujet des motets composés au XIIIe et XIVe siècle : dans ce motet anonyme, deux voix chantent en français, et les deux autres en latin :

Anonyme, Motet Triple "De la virge Katerine / Quant froidure / Agmina milicie / Agmina"
[CD 521704]

Ce goût pour la superposition de langues différentes tombe en désuétude à la fin du Moyen-âge, pour ressurgir au début du XXe siècle, en particulier chez les Dada :

Hans Gunter Helms, Fa:m' Ahniesgwow
Wergo [WER 6307-2]

Bernd Alois Zimmermann, Antiphonen - 4e mouvement
Rundfunk-Sinfonieorchester Saarbrucken, Hans Zender (direction)
Disques Pierre Verany [B000001S2]

Bernard Fort, Méditations sur la Tour de Babel (1991)
Choeur de l'orchestre national de Lyon, Bernard Tétu (direction)
Empreinte digitale [ED 13027]

Deux compositeurs se sont investis dans l’Espéranto, David Gaines et Lou Harrison, tout deux américains devenus ambassadeurs de l'Espéranto dans le monde !

Lou Harrison, La Koro-Sutro
New Album Records (1988)

Mais déjà à la Renaissance, on rencontre des oeuvres qui tentent la réunion de plusieurs autres langues. Comme dans cette chanson qui ne semble rien dire :

Anonyme, La Tricotea
The Orlando Consort
Harmonia Mundi [HMU 907314]

ENTRETIEN
ENTRETIEN

Débat en collage

logo ina.fr petit
logo ina.fr petit

Avec les voix de Karlheinz Stockhausen, Max Ernst, Jean Cassou, Denise Terzaghi et Klaus Huber

Programme musical :

Christian Marclay, Jane Birkin et Serge Gainsbourg
RER Recommended [RER CM1]

Christian Marclay, Juke Box Cappricio
Staubgold [52]

Bernd Alois Zimmermann, Musique pour les soupers du roi Ubu

Plunderphonics, Spring ou Dab

Klaus Huber, Tempora - 3e mouvement

Archives utilisées :

  • Emission Les Sentiers de l'humour du 02/02/1971, par Mina et André Guillois (France Culture) : "Alphonse Allais" [Notice : PHD99215732]
  • Emission Passions étranges du 01/01/1983, par Jean-Paul Bourreau (Radio France Belfort Montbéliard) : "Le Patchwork, avec Denise Terzaghi" [Notice : PLY13000064]
  • Emission Le Matin des musiciens du 04/05/1988, par Marc Texier et Martin Kaltenecker (France Musique) : "Klaus Huber (3) : les années 1966-1971"
  • Emission Braque tel qu'ils le voient (3) : Jean Cassou, le 07/08/2013 par Paule Chavasse (France Culture) [Notice : PHD99222319]
  • Emission Couleurs de ce temps du 09/07/1953, par Georges Charbonnier : "Max Ernst" [Notice : PHD86056259]
ZOOM
ZOOM

Antti Auvinen,

Orior

Distinguée lors de la 61e tribune internationale des compositeurs en 2014, Orior du compositeur finlandais Antti Auvinen est un choc. On est soufflé par le nombre d’idées que le compositeur déploie à la minute. Des langages différents se superposent, sans jamais entrer en conflit.

Antti Auvinen, Orior
Atlas ensmble
[Copie privée]

Ecrite pour l’Atlas ensemble en 2012, Orior réunit un instrumentarium provenant de quantité de cultures traditionnelles différentes :
Erhu chinois, Qanun arabe, Kamanche turque, Kamancha iranien, Duduk arménien, Orgue à bouche Sheng ou Sho, Pipa chinoise, etc.

- En savoir plus sur Antti Auvinen

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :