Le cri du Patchwork
Magazine
Dimanche 12 juin 2016
1h

Electricité (1/4) : Court-circuit

En compagnie de Nicolas Collins, tripatouilleur de machines électroniques et auteur de la bible "Handmade Electronic Music", nous évoquerons la grande aventure du circuit-bending, cet art du détournement de petits appareils électroniques par la création de court-circuits. Une émission qui magnifie le cheap et le glitch.

Electricité (1/4) : Court-circuit
Nicolas Collins © Marty Perez
SONOTHEQUE
SONOTHEQUE

Larsen

L'effet Larsen, ou feedback, en anglais. Cet effet sonore que l'on évite le plus souvent, causant parfois des sons d'une stridence inattendue.

Jimi Hendrix, Star Spangled banner
Radioactévité Records [RRCD052

Cheveu, Chabada
Permanent Records [PERM-007]

L'effet Larsen porte le nom du physicien danois qui entama son étude, Soren Absalon Larsen. Il est très facile à réaliser : il suffit d’avoir un système audio avec un récepteur, tel qu’un micro, et un émetteur, comme un ampli. Vous les mettez face à face et vous créez ainsi une boucle touchant à l’infini. Le son diffusé est repris par le micro qui le rediffuse dans l’ampli puis repris à nouveau, jusqu’à obtenir un son au-delà des limites de l’oreille humaine ou de votre système audio.
Observé dès les premiers appareils téléphoniques, le Larsen a mis du temps à entrer dans la sphère musicale. En tout cas, d’un point de vue commercial.

Le premier Larsen enregistré volontairement, dans le cadre d’un tube international, est sans doute celui-ci :

The Beatles, I feel fine
Capitol [8753832]

Frank Zappa, Filthy Habits
Zarra Records [633159]

Otomo Yoshihide, Turntable feedback
Asphodel [ASP 3007]

Noel Akchoté, Cesse
Winter & Winter [910 057-2]

Lou Reed, Metal Machine Music - Part 1
Great Expectations [PIP CD 023]

Max Neuhaus / John Cage, Fontana Mix - Feed
Alga Marghen [18NMN.044]

Gary Moore, Parisienne walkways
Virgin [8400542]

Agostino di Scipio, Modes of interference
Marco Blaauw (trompette)
Wergo [WER 2063 2]

ENTRETIEN
ENTRETIEN

Nicolas Collins, compositeur

Nicolas Collins © Marty Perez
Nicolas Collins © Marty Perez

Ecoutes :

Nicolas Collins, The Royal Touch (2014) for solo performer re-animating dead circuitry
Recorded live in concert at Café Oto, London, England. January 13, 2015
[Copie privée]

Nicolas Collins, Salvage (Guiyu Blues) (2008) for seven performers re-animating dead circuitry
Performed by members of my hacking workshop at Le Quai-Mulhouse Art School, Mulhouse, France, January 2009. [Enregistrement de concert / Copie privée]

Nicolas Collins, Real Electronic Music (1986) for scanning radio and trombone-propelled electronics
Nonesuch Records, 1990

Nicolas Collins, Mortal Coil
Nicolas Collins (electromagnetic pickup coils and backwards electric guitar)
Live Performance at the School of Music, University of East Anglia, Norwich, England, 2002.
[Copie privée]

Actualités :

http://www.nicolascollins.com/
http://www.nicolascollins.com/otherrecs.htm

ZOOM
ZOOM

Eliane Radigue, Opus 17

Le 23 mai 1970, au Centre d’art de Verderonne, était organisée une “Fête en Blanc”. Tous les participants étaient en blanc, et défilaient dans des espaces naturels ouverts, tandis qu'était diffusé l'Opus 17 d’Eliane Radigue. Comme une longue procession sonore en résonance avec ces corps blancs en déambulation.

Eliane Radigue, Opus 17
Alga Marghen [ALGA045]

Cinq pièces contrastées constituent ce long Opus 17. Contrastées, mais s’inscrivant toute dans l’esthétique d’Eliane Radigue : la transformation imperceptible d’un matériau qui semble si stagnant.

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :