Le concert du soir
Concerts
Dimanche 28 juillet 2019
3h

Une soirée avec Sonya Yoncheva, Karine Deshayes, et l'Orchestre de Chambre de Paris !

Deux concerts de l'Orchestre de chambre de Paris ! Le Stabat Mater de Rossini avec Sonya Yoncheva et le Chœur de Radio France dirigés par Domingo Hindoyan ; puis avec Karine Deshayes, dans des œuvres d'inspirations écossaises et irlandaises de Mendelssohn et de Berlioz dirigées par Douglas Boyd.

Une soirée avec Sonya Yoncheva, Karine Deshayes, et l'Orchestre de Chambre de Paris !
Sonya Yoncheva (Dido & Aeneas, NY 2010) © Jack Vartoogian | Karine Deshayes (Werther, Lyon 2011) © Jean-Marc Zaorski / Gamma-Rapho | Orchestre de Chambre de Paris © facebook-orchestredechambredeparis, © Getty

Présentation de Benjamin François

Concert 1

Concert donné le 28 mai 2019 à la Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

Quelques-unes des plus belles voix de la scène internationale sont réunies pour interpréter une œuvre inclassable, leStabat Materde Rossini. Un sentiment de liberté anime en effet l’ouvrage, qui nous semble aujourd’hui bien peu liturgique. (DP)

Gioacchino Rossini, Stabat Mater

  1. Introduzione : Stabat Mater dolorosa (Quatuor et choeur)
  2. Cujus animam gementem (Air de ténor)  
  3. Quis est homo (Duo soprano et mezzo-soprano)
  4. Pro peccatis suae gentis (Air de basse)
  5. Eia Mater fons amoris (Choeur et récitatif de basse)
  6. Sancta Mater istud agas (Quatuor)
  7. Fac ut portem Christi mortem (Cavatine de mezzo-soprano)
  8. Inflammatus et accensus (Air de soprano et choeur)
  9. Quando corpus morietur (Quatuor a cappella)
  10. Finale : Amen (Quatuor et choeur)
  11. suite du Finale (Andantino)

Sonya Yoncheva, soprano
Chiara Amarù , mezzo-soprano
Celso Albelo, ténor
Roberto Tagliavini, basse
Choeur de Radio France
Martina Batic, direction
Orchestre de Chambre de Paris
Domingo Hindoyan, direction 

Concert 2

Concert donné le 24 mai 2019 à la Salle des concerts de  la Cité de la musique à Paris dans le cadre du Week-end Berlioz de la Philharmonie de Paris

Épris des contrées aux paysages grandioses et sauvages du Nord, les musiciens de l’époque romantique nous invitent au dépaysement. Felix Mendelssohn tomba amoureux des côtes écossaises et Hector Berlioz se prit d’une folle passion pour les poèmes irlandais. (DP)

Felix Mendelssohn (1809 - 1847)
Les Hébrides
Symphonies n°3 en la mineur op.56 "Ecossaise"

Hector Berlioz (1803 - 1869) / Orchestration d’Arthur Lavandier
Neuf mélodies irlandaises op. 2, ou Irlande d’après des poèmes de Thomas Moore (1779-1852). 

1. Le Coucher du soleil
2. Hélène
3. La Belle Voyageuse
4. Chanson à  boire
5. Chant sacré
6. L’Origine de la harpe
7. Farewell Bessy
8.  Chant guerrier
9. Elegy

Karine Deshayes, mezzo-soprano
Joanne McIver, cornemuse
Orchestre de Chambre de Paris
Douglas Boyd, dir.

Après-concert

Alfred Schnittke :
Concerto grosso n°3 pour 2 violons, clavecin et cordes
(Allegro, Risoluto, Pesante, Adagio, Moderato)
Deborah et Sarah Nemtanu (violons),
Orchestre de chambre de Paris
Sascha Goetzel (direction)
NAIVE RECORDS 2014

L'équipe de l'émission :