Le concert du soir
Concerts
Lundi 17 avril 2017
1h 58mn

Schumann et Hindemith par Alisa Weilerstein, l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort et Marek Janowski

Sous la direction de Marek Janowski, l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort et la violoncelliste Alisa Weilerstein interprètent Manfred op.115 de Robert Schumann, le Concerto pour violoncelle et orchestre de Paul Hindemith et la Symphonie "Rhénane" de Robert Schumann.

Schumann et Hindemith par Alisa Weilerstein, l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort et Marek Janowski
Alisa Weilerstein, © Harald Hoffmann / DECCA

Concert donné le 4 mars 2016 au Grand Hall du vieil Opéra à Francfort en Allemagne

Le lyrisme rugueux d’Hindemith

Paul Hindemith est un compositeur allemand du 20e siècle, qui, comme beaucoup, avait dû fuir l’Allemagne au moment de la Seconde Guerre Mondiale pour se réfugier aux Etats-Unis. Il y a presque toujours dans la musique d’Hindemith quelque chose d’assez âpre, de rugueux. D’abord jeune rebelle, avant-gardiste, il avait scandalisé les oreilles contemporaines par ses drames expressionnistes, avant de trouver une autre voie, dans les années 20 : celle du néo-classicisme, avec un tour rythmique un peu motorique, néoclassique (image ou écho de l’ère industrielle ?) comme c’était le cas chez Stravinsky à la même époque, ou chez le polonais Alexandre Tansman, avec des accents jazzy ici et là. En tout cas, sa musique est presque toujours « anti-impressionniste », soigneusement expurgée de toute sentimentalité, de toute évocation symbolique. Il y a en revanche une dimension sociale très forte chez lui qui avait d’ailleurs collaboré avec le grand dramaturge Bertold Brecht.

Après son installation aux Etats-Unis en 1940, sa musique gagne un peu en lyrisme, en amplitude. Et c’est de cette époque que date le Concerto pour violoncelle au programme du concert, créé pour Gregor Piatigorsky (grand artiste russe qui lui aussi avait fui son pays d’origine pour les Etats-Unis). On retrouve dans ce concerto toutes les dimensions de la musique de Hindemith avec un 1er mouvement au début orchestral très brechtien, agressif, spectaculaire, auquel répond un violoncelle beaucoup plus lyrique. Cette bipolarité se retrouve au 2e mouvement. Quant au final, il puise du côté motorique et industriel d’Hindemith, avant d’entrer dans une partie centrale très légère, aux accents presque populaires, orchestrée avec plein de petites cloches et autres triangles, avant de déboucher sur une fin ultra-énergique.

Paul Hindemith
Paul Hindemith

Programme du concert

Robert Schumann
Manfred op 115

Paul Hindemith
Concerto pour violoncelle et orchestre op 3

Bis :
Jean Sébastien Bach
Suite pour violoncelle seul no3 en do Majeur BWV 1009

Robert Schumann
Symphonie no 3 en mi bémol Majeur op 97 "Rhénane"

Alisa Weilerstein, violoncelle
Orchestre symphonique de la Radio de Francfort
Marek Janowski
, direction

Après-concert

Vincent D'Indy
Symphonie sur un chant montagnard français en Sol Maj op 25 (Symphonie cévenole) : Assez lent - Assez modéré – Animé.
Orchestre De Philadelphie
Robert Casadesus Piano
Eugene Ormandy Direction
CBS

Casadesus joue Franck d'Indy et Casadesus
Casadesus joue Franck d'Indy et Casadesus

Richard Wagner
Siegfried : Murmures de la forêt (Acte II)
Orchestre Philharmonique De Vienne
Georg Solti
direction
DECCA

Georg Solti : Une passion pour la musique
Georg Solti : Une passion pour la musique

Reynaldo Hahn
Paysage - pour baryton et piano
Stephen Varcoe Baryton
Graham Johnson Piano
HYPERION

Reynaldo Hahn : Mélodies
Reynaldo Hahn : Mélodies
L'équipe de l'émission :