Le concert de 20h
Concerts
Jeudi 4 avril 2019
1h 59mn

Robin, Bruch et Chostakovitch par l'Orchestre National de France dirigé par Marin Alsop

Le Grand Prix lycéen des compositeurs couronne un musicien qui a été choisi par de jeunes mélomanes entraînés à la musique d’aujourd’hui. Au vainqueur est alors commandée une nouvelle partition. Cette année c'est l’œuvre de Jean-Baptiste Robin qui sera créée lors de ce concert.

Robin, Bruch et Chostakovitch par l'Orchestre National de France dirigé par Marin Alsop
Marin Alsop, © Getty / Hiroyuki Ito

Concert #1

Jean-Baptiste Robin
La Lame des heures (création mondiale, commande de Musique Nouvelle en Liberté)

Intermède avec Diane Godet et Max Rosenstiehl, en 1ère ES-S du lycée Charlemagne à Paris

Diane Godet et Max Rosenstiehl, en 1ère ES-S du lycée Charlemagne à Paris au micro de Benjamin François
Diane Godet et Max Rosenstiehl, en 1ère ES-S du lycée Charlemagne à Paris au micro de Benjamin François, © Radio France / Benjamin François

Max Bruch
Concerto pour violon et orchestre n°1
Kristóf Baráti violon
Orchestre National de France
Marin Alsop direction

BIS : surprise !
Kristóf Baráti violon

L'entracte
L'entracte

Invité #1 : Jean-Baptiste Robin (compositeur)

Jean-Baptiste Robin
Jean-Baptiste Robin , © Jean-Baptiste Millot

Compositeur et organiste, Jean-Baptiste Robin a effectué ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il a obtenu sept premiers prix. Il y étudie l’orgue auprès d’Olivier Latry et Michel Bouvard, ainsi que la basse continue, l’écriture et l’orchestration. Élève à l’orgue de Marie-Claire Alain au CRR de Paris et de Louis Robilliard au CRR de Lyon (où il a obtenu un Prix d’orgue et un Prix de perfectionnement), il achève sa formation au King’s College of Music de Londres dans la classe de George Benjamin où il obtient un master de composition. Nommé à l’âge de vingt-trois ans co-titulaire de l’orgue de la Cathédrale de Poitiers, il devient dix ans plus tard organiste « par quartier » de la Chapelle royale du château de Versailles. Il est professeur invité à l’Académie internationale de Haarlem, à l’abbaye de Royaumont, dans différentes villes des États-Unis pour l’American Guild of Organist, et a été Distinguished Organist in Residence à l’Université Yale, dans le Connecticut. Il donne des récitals sur les cinq continents et sa discographie compte plusieurs intégrales. Il enseigne actuellement l’orgue et l’écriture au CRR de Versailles. Ses compositions, de l’instrument soliste à l’orchestre symphonique, ont été exécutées par de nombreuses formations et des musiciens parmi lesquels Pierre Boulez ou encore Laurent Petitgirard. Jean-Baptiste Robin est lauréat de la Fondation Lagardère, de la Fondation du Groupe Banque populaire, de la Sacem. Il a remporté en 2018 le Grand Prix Lycéen des Compositeurs, qui nous vaut l’œuvre créée aujourd’hui.

Jean-Baptiste Robin
Pulse pour quatuor de saxophones
Quatuor Ellipsos
NOMADMUSIC 2018

Invité #2 : Benoît Duteurtre (Directeur de Musique Nouvelle en Liberté)

Benoît Duteurtre
Benoît Duteurtre, © Radio France / Benjamin François

Benoît Duteurtre est né à Sainte-Adresse, près du Havre. Il a grandi non loin des écrivains qu'il aime : Flaubert, Maupassant ou Alphonse Allais. Passionné de musique, il a d'abord gagné sa vie en jouant du piano.
Son premier texte est paru dans la revue Minuit en 1982. De Tout doit disparaître (1992) à Gaieté parisienne en passant par Drôle de temps et Les Malentendus, ses romans racontent avec humour la France contemporaine. En 2001, il obtient le Prix Médicis pour Le Voyage en France. Ses livre plus récents s'aventurent parfois aux frontières du réel : Service clientèle, La Cité heureuse et surtout La Petite fille et la cigarette (2005), ont été traduits dans plus de vingt langues. Les Pieds dans l'eau en 2008, puis Ballets Roses, explorent une veine plus autobiographique.
Benoît Duteurtre écrit régulièrement dans Marianne, Le Figaro Littéraire, L'Atelier du Roman. Ses chroniques ont été rassemblées dans Ma Belle Epoque. Il a suscité une vive polémique par son essai Requiem pour une avant-garde (1995), avant de fonder avec Marcel Landowski l'association Musique Nouvelle en Liberté qui soutient les jeunes compositeurs. On lui doit également une histoire de L'opérette en France et des documentaires pour la télévision. Depuis dix ans, il anime sur France Musique une émission au succès jamais démenti : Etonnez-moi Benoit.
Au théâtre, Benoît Duteurtre est l'auteur de Viva l'opéra comique qui a connu un vif succès salle Favart en 2004. Il a également signé l'adaptation de Véronique présentée en 2008 au Châtelet. Une nouvelle édition de L'Opérette en France paraîtra chez Fayard fin 2009.

Jules Matton
Trio pour violon, violoncelle et piano (extrait),
Marc Vieillefon violon, Cédric Conchon violoncelle, Guillaume Vincent piano
« Livre 1 » FONDAMENTA 2018
 

Invité #3 : Jules Matton (Le lauréat 2019 du Grand prix lycéen des compositeurs)

Benoit Duteurtre, Jules Matton, Jean-Claude Casadesus
Benoit Duteurtre, Jules Matton, Jean-Claude Casadesus, © Radio France / Benjamin François

Diplômé de la Juilliard School of Music and Dance de New York en 2013, Jules Matton est repéré par John Corigliano qui souligne le « talent remarquable, à la technique impeccable » de son élève. Jules Matton sera ainsi plusieurs fois salué pour son travail : il est notamment lauréat de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation (2010), de la Bourse d’Excellence de l’Institut Catholique de Paris (2013), de la Fondation d’entreprise Banque Populaire (2015).
Pianiste de formation, formé auprès de Valery Sigalevitch et licencié de philosophie, Jules Matton s’associe depuis son retour parisien avec des musiciens et ensembles tels que Jérôme Pernoo ou encore l’Orchestre National d’Île-de-France. Il se produit dans de nombreux festivals.
À l’automne 2017, repéré pour la force et la grande liberté de son langage, Jules Matton est nommé compositeur en résidence du Théâtre Impérial de Compiègne. Son premier opéra – L’Odyssée – y est créé en avril 2018, puis repris notamment à l’Opéra de Lille en décembre.
Dans la foulée de cette création, Matton signe son premier disque de musique de chambre chez Fondamenta, aux côtés de Jeanne Crousaud, Rémy David Yulzari, Guillaume Vincent, Fleur Grüneissen, Yan Levionnois, Pierre Génisson et le Quatuor Debussy. Disque récompensé en février 2019 d’un Choc Classica.
En septembre 2018, il est nommé pour le 20ème Grand Prix Lycéen des Compositeurs et, l’été 2019, il sera compositeur invité de l’Opus 39 du Festival d’Auvers-sur-Oise. Jules Matton prépare avec Anton Ljuvjine un deuxième opéra avec pour point de départ les attentats du 13 novembre 2015 au Théâtre du Bataclan.

Concert #2

Dimitri Chostakovitch
Symphonie n°7

Kristóf Baráti violon

Orchestre National de France
Marin Alsop direction

Pour aller plus loin

Les invités :
L'équipe de l'émission :