Le concert du soir
Concerts
Jeudi 1 mars 2018
1h 58mn

Le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov par Khatia Buniatishvili & Mikko Franck

L'Orchestre philharmonique de Radio France et la talentueuse pianiste Khatia Buniatishvili nous font entendre une des plus belles et célèbres pages de Rachmaninov, teintée de mélancolie : son 2ème Concerto pour piano. Benjamin François recevra à l'entracte Khatia Buniatishvili et Mikko Franck.

Le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov par Khatia Buniatishvili & Mikko Franck
Khatia Buniatishvili , © MaxPPP

Le concert, 1ère partie

Claude Debussy
Symphonie en si mineur Orchestre philharmonique de Radio France
Mikko Franck, direction

Serge Rachmaninov
Concerto pour piano et orchestre n°2
Khatia Buniatishvili, piano
Orchestre philharmonique de Radio France
Mikko Franck, direction

BIS : Claude DebussyClair de lune
Khatia Buniatishvili, piano

-
-, © Radio France

Avec la pianiste Khatia Buniatishvili et Mikko Franck

Khatia Buniatishvili interviewée par Benjamin François lors de l'entracte du concert (1er mars 2018)
Khatia Buniatishvili interviewée par Benjamin François lors de l'entracte du concert (1er mars 2018), © Laura Jachymiak
Mikko Franck, nouvel ambassadeur de l'Unicef
Mikko Franck, nouvel ambassadeur de l'Unicef, © BENJAMIN GIRETTE/UNICEF FRANCE

Mikko Franck en interview, au retour de sa mission au Bénin pour l'UNICEF dont il vient d'être nommé ambassadeur.

Benjamin François : Quelles ont été vos premières impressions en arrivant au Bénin ?

Mikko Franck : Voici quelques semaines, j’ai eu le privilège et l’honneur de suivre de très près le travail de l’UNICEF au Bénin, j’ai pu y rester 5 jours, et j’ai pu suivre différents projets entrepris par l’UNICEF dans ce pays, et tout spécialement dans le domaine de la protection de la santé. Nous avons visité plusieurs villes, et tout spécialement plusieurs petits villages au fin fond du pays où les gens n’ont pas un très bon accès au système de santé. J’ai pu observer des projets où l’hôpital apporte des soins aux villages, de manière à ce que les enfants puissent se faire vacciner, et également, la population obtient des informations et de l’aide au sujet de diverses maladies, de la malnutrition. On peut dire que c’est un véritable défi !
Bien entendu, j’ai trouvé cela très triste, d’une certaine manière, de voir tous ces défis vers lesquels ces populations sont orientées, notamment de ne pas avoir accès aux soins ou à l’eau potable. Mais en même temps, j’étais très heureux, parce ce que l’UNICEF fait énormément de travail pour apporter de l’aide à ces populations, et j’étais très heureux de voir que de bons résultats ont été atteints.
 

Le nombre d’enfants qui meurent avant d’avoir atteint l’âge de 5 ans est toujours important, mais heureusement, il ne cesse d’être réduit. Mais il reste encore beaucoup de choses à faire, et je ne peux me faire à l’idée que tant d’enfants ne puissent pas atteindre leur 5ème anniversaire, parce qu’ils meurent de maladies que l’on pourrait guérir. Simplement parce qu’ils n’ont pas accès aux vaccinations, ou parce que les connaissances pour guérir ces maladies sont insuffisantes. C’est pourquoi je serais ravi de faire quelque chose à mon niveau afin de soutenir l’UNICEF à remplir cette importante mission à travers le monde. Il reste encore beaucoup de travail à faire, mais je perçois évidemment des signaux de résultats très positifs.

Benjamin François : en tant que chef d’orchestre, en tant qu’artiste, musicien, que pouvez-vous faire concrètement pour faire progresser la cause de l’UNICEF ?

Mikko Franck : j’ai été ravi de voir combien nous avons été bien accueillis dans chaque village et chaque ville que nous avons traversés. Et je me souviens que dans un de ces villages, j’ai rencontré un homme d’un certain âge qui est venu me dire qu’il était si heureux car c’était la première fois dans sa vie qu'on venait lui rendre visite de si loin. Si l’on prend en compte le fait que nous nous soucions d’eux, et que nous voulons les aider, cela vous donne beaucoup de motivation pour aider les gens là-bas. Car bien sûr, en tant qu’ambassadeur pour l’UNICEF, un des points les plus importants est de parler de ces problèmes, d’éveiller l’attention et de nous souvenir et celui de mes voisins qu’il y a de nombreuses personnes qui souffrent dans ce monde et que nous devrions les aider. Et maintenant je prévois déjà mon prochain voyage qui aura lieu probablement dans quelques mois afin de voir comment les projets se développent…

Ma prochaine visite sera consacrée au Bénin, car il y a des projets que nous avons démarrés durant ma 1ère visite et j’ai hâte de voir que les choses se développent dans la bonne direction. Naturellement à l’avenir, je rendrai visite à d’autres pays afin de voir d’autres équipes de l’UNICEF, afin de leur apporter mes encouragements et apprendre toujours plus sur ce qui se passe. Car bien évidemment, j’étais informé de beaucoup de problèmes, de différents défis, mais c’est très différent que d’être confortablement installé chez soi, de regarder des photos sur internet, lire des articles sur ce qui se passe, tandis que lorsque vous êtes vraiment sur place, c’est complètement réel, c’est d’un réalisme poignant. Quand vous observez la situation de vos propres yeux, quand vous tenez dans vos bras un bébé qui souffre de malnutrition, c’est complètement poignant, et vous réalisez vraiment ce qui se passe.  

Propos recueillis et traduits de l'anglais par Benjamin François le 1er mars 2018.

Illustrations musicales

Frédéric Chopin
Valse n°7 en ut dièse mineur op. 64 n°2
Khatia Buniatishvili, piano
Sony

Johann Sebastian Bach
Aria Schafe können sicher weiden (réduction pour piano de Egon Petri)
Cantate BWV 208 Was mir behagt, ist nur die muntere Jagd
Khatia Buniatishvili, piano
Sony

Felix Mendelssohn Bartholdy
Romance sans paroles en fa dièse mineur op. 67 n°2
Khatia Buniatishvili, piano
Sony

Le concert, 2ème partie

Jean Sibelius
Symphonie n°3 Orchestre philharmonique de Radio France
Mikko Franck, direction

Anton DvorakDanse slave en mi mineur op. 72 n°2 (Dumka)
Khatia Buniatishvili, piano  
Sony

Pour aller plus loin

Pour visualiser le programme de salle, cliquez ici.

Les invités :
L'équipe de l'émission :