Le concert du soir
Concerts
Mardi 17 janvier 2017
1h 58mn

L'ensemble Huelgas chante le Livre de choeur d'Eton

Ce livre de choeur contient le répertoire religieux de la période des Tudoret provient du Eton College à Windsor, où il est toujours conservé à ce jour.

L'ensemble Huelgas chante le Livre de choeur d'Eton
Paul van Nevel dirige l'ensemble Huelgas, © www.huelgasensemble.be

Concert donné le 06 octobre 2016 au Temple de Pentemont, à Paris, dans le cadre du Festival Terpsichore 2016.

Pour des raisons contractuelles, ce concert sera proposé à la réécoute sur cette page durant 1 an.

La Renaissance au chœur d’Eton School

Direction donc la prestigieuse école de garçon d’Eton, fondée au 15e siècle et dotée d’une superbe chapelle gothique où se faisait la musique. Le manuscrit d'Eton, appelé « Livre de chœur d’Eton » est l’un des trois grands manuscrits contenant de la musique pour chœur du début de l’Angleterre des Tudor. C’est donc une source d’information importante concernant la liturgie latine anglaise d’avant la Réforme. C’est un manuscrit richement enluminé, qui contenait la musique d’environ vingt-quatre compositeurs ayant composé pour la chapelle d’Eton, parmi lesquels John Sutton, William Horwood, Edmundus Sturton, John Browne et Robert Wylkynson.

L’intérêt majeur de ce concert est de découvrir une polyphonie anglaise plus ancienne et beaucoup moins connue que celle des William Byrd, John Taverner ou Thomas Tallis. Les compositeurs du manuscrit d’Eton appartiennent à la génération précédente, et contrairement à ce qui se fera plus tard d’un point de vue stylistique, ils n’utilisent pas encore (ou très peu) le procédé de l’imitation. Autrement dit, le contrepoint (= l’entrelacement des voix) ne se fait pas à partir de la même phrase répétée à des hauteurs différentes et superposée avec un décalage (comme dans un canon). La polyphonie nait de voix superposées ayant chacune leur mélodie, ce qui est l’une des caractéristiques de ces motets britanniques du 15e siècle.

Incipit de la partition du motet "O Maria salvatoris mater" de John Browne, Livre de choeur d'Eton (v. 1490)
Incipit de la partition du motet "O Maria salvatoris mater" de John Browne, Livre de choeur d'Eton (v. 1490)

Programme du concert :

John Sutton,Salve Regina (à 7 voix)

William Horwood,Magnificat anima mea (à 5 voix)

Edmundus Sturton,Gaude Virgo Mater Christi (à 6 voix)

John Browne, Stabat Mater dolorosa (à 6 voix)

Robert Wylkynson,Salve Regina (à 9 voix)

Ensemble Huelgas
Paul van Nevel
, direction

Après-concert :

Phlippe Verdelot
Tutto il di piango (version chantée)
Tutto il di piango (version instrumentale avec diminutions)
Clara Coutouly, soprano
Ensemble Doulce Mémoire
Denis Raison Dadre, flûte et direction
[Ricercar]

Sigismund Neukomm
Requiem à la mémoire de Louis XVI (2. Séquence : Dies irae)
Clémence Tilquin, soprano
Yasmina Favre, mezzo-soprano
Robert Getchell, ténor
Alain Buet, baryton
Choeur de Chambre de Namur
La Grande Ecurie et La Chambre du Roy
Jean-Claude Malgoire, direction
[Alpha]

Carlo Francesco Cesarini
Cantate "Fetonte, e non ti basta"
Stéphanie Varnerin, soprano
Ensemble L'Astrée
Giorgio Tabacco, clavecin et direction
[Aparte]

L'équipe de l'émission :