Le concert du soir
Concerts
Mardi 16 mai 2017
1h 58mn

Johann Christoph Bach par l'ensemble Akadêmia à l'Oratoire du Louvre

Organiste et claveciniste de la cour du duc d’Eisenach, Johann Christoph Bach fut très apprécié de son cousin Johann Sebastian qui conserve ses compositions et le joue à Leipzig. Akadêmia nous offre un bel aperçu de son oeuvre vocale.

Johann Christoph Bach par l'ensemble Akadêmia à l'Oratoire du Louvre
Akadêmia

Concert a été donné le 27 octobre 2016 à l'Oratoire du Louvre à Paris.

Johann Christoph, un Bach italien ?

L’Allemagne musicale qui précède immédiatement Jean-Sébastien Bach est un panaché musical fascinant : à l’époque (au 17e siècle) plusieurs traditions musicales cohabitent : la tradition luthérienne du choral et l’influence baroque italienne qui a inventé, à l’époque de Monteverdi, le chant soliste accompagné et la polychoralité – autrement dit, l’écriture à plusieurs partie de chœurs interprétées séparément par des chœurs spatialisés (cori spezzati), afin de créer des jeux d’échos et de masses vocales en 3D.

On retrouve tout cela dans la musique de Johann Christoph Bach, premier fils d’Heinrich Bach, né à Arnstadt en 1642 et mort en 1703 à Eisenach (ville natale de Jean-Sébastien). Johann Christoph a été en son temps un organiste et un compositeur absolument reconnu et considéré comme le plus talentueux musicien de sa famille, auteur d’une musique très subtile. D’où vient son influence italienne ? Tout simplement du fait que son maitre, le cantor d’Arnstadt, était lui-même élève d’Heinrich Schütz, le plus italien des compositeurs germaniques, qui avait réussi une synthèse parfaite des styles italiens et allemands. Organiste de la chapelle de la cour d’Arnstadt puis de l’église Saint-Georges d’Eisenach, claveciniste dans l’orchestre du duc d’Eisenach, Johann Christoph a laissé de somptueuses œuvres sacrées dont il nous reste aujourd’hui huit motets, un motet en dialogue, trois cantates, deux arias et deux lamenti, au programme du concert de l’ensemble Akadêmia de Françoise Lasserre.

Johann Christoph Friedrich Bach - Bach-Archiv Leipzig
Johann Christoph Friedrich Bach - Bach-Archiv Leipzig

Johann Christoph Bach
Herr, wende dich und sei mir gnädig
Ich lasse dich nicht
Wie bist du denn, o Gott, in Zorn auf mich entbrannt
Unsers Herzens Freude nhat eine Ende

Johann Christoph Bach (Heinrich Bach ?)
Ach, dass ich Wassers genug hätte

Johann Christoph Bach
Meine Freundin, du bist schön

Ensemble Akadêmia :
Veronika Winter, soprano
Paulin Bündgen, contre-ténor
Johannes Weiss, ténor
Matthew Baker, basse
Françoise Lasserre, direction

Après-concert

  Domenico Scarlatti Sonates Vol. 5 - Pierre Hantaï, clavecin   Mirare
Domenico Scarlatti Sonates Vol. 5 - Pierre Hantaï, clavecin Mirare

Domenico Scarlatti
Sonate en sol majeur K.124, Allegro
Pierre Hantaï, clavecin
Mirare

La belle vielleuse  - Ricercare
La belle vielleuse - Ricercare

Jean-Baptiste Dupuits
Le Bouquet - cantate
Prélude : Ecoute mes tristes soupirs
Air : Emprunté à ce berger
Récitatif : C'étoit dans des jardins charmans
Air : Volés zéphirs
Récitatif : Mais, qui puis-je charger du bouquet que j'apreste ?
Air : Partés aimable Tourterelle
Ensemble Danguy
Ricercar

"Grands Motets" pour Fernando de Medici - Panclassics
"Grands Motets" pour Fernando de Medici - Panclassics

Giacomo Antonio Perti
Gaudeamus omnes
"Grands Motets" pour Fernando de Medici
Basler Madrigalisten
Musica Fiorita
Daniela Dolci
, direction
Panclassics

L'équipe de l'émission :