Le concert du soir
Concerts
Mardi 11 avril 2017
1h 58mn

Héroïnes baroques au Théâtre des Champs-Elysées avec Magdalena Kozena et Le Concert d'Astrée d'Emmanuelle Haïm

La voix chaleureuse de Magdalena Kožená rayonne dans son répertoire de prédilection avec un nouveau programme d'airs baroques français (TCE)

Héroïnes baroques au Théâtre des Champs-Elysées avec Magdalena Kozena et Le Concert d'Astrée d'Emmanuelle Haïm
Magdalena Kozena, © Esther Haase / DG

Concert donné le 08 décembre 2016 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris.

Le mardi des Rameau !

Au programme ce soir, des airs et symphonies extraits de tragédies lyriques des 17e et 18e siècles. Ce qu’on appelle « symphonie » à l’époque en France n’a rien à voir avec la forme symphonique héritée de la musique viennoise de Haydn et Mozart. En musique baroque française, le mot symphonie désigne tout simplement les parties non chantées où seuls les instruments jouent ensemble. Dans un opéra de Rameau par exemple, on désigne par symphonies l’ouverture, les danses, les marches, les ritournelles et tous les autres passages purement instrumentaux.

De Rameau, on entendra notamment un extrait des Indes Galantes, l’un des exemples les plus aboutis de l’Opéra-ballet. C’est un genre hérité du ballet de cour, dont la Cour de France était très friande au 18e siècle. Il s’agit d’une œuvre lyrique, de structure assez similaire à celle de la tragédie lyrique, avec une ouverture, un prologue et des actes qu’on appelle des « entrées ». Chaque « entrée » est thématiquement indépendante de l’ensemble de l’œuvre (contrairement aux actes de la tragédie). Dans chaque « entrée » les personnages changent ainsi que et les intrigues, souvent légères et amoureuses. L’Opéra-ballet était un spectacle de pur divertissement, avec parfois, une couleur volontiers pastorale ou exotique comme c’est le cas des Indes Galantes de Rameau.

Esquisse de décor pour Les Indes galantes de Rameau (deuxième entrée : les Incas du Pérou), dessin de Ignazio Degotti © Gallica-BnF
Esquisse de décor pour Les Indes galantes de Rameau (deuxième entrée : les Incas du Pérou), dessin de Ignazio Degotti © Gallica-BnF

Programme du concert

Jean-Philippe Rameau
Suite d’Hippolyte et Aricie
. Ouverture
. Entrée pour les Habitants des bois
. Air de Diane « Sur ces bords fortunés » (Prologue, scène 1)
. Marche pour les Prêtresses de Diane
. Menuets
. Air de Phèdre « Cruelle mère des amours » (Acte III, scène 1)
. Ritournelle
. Air de Phèdre « Quelle plainte en ces lieux m’appelle » (IV,4)
. Premier et Deuxième airs pour les Matelots
. Premier et Deuxième Rigaudons en tambourin

Jean-Philippe Rameau
Suite de Dardanus
. Ouverture
. Air gracieux
. Menuet tendre en rondeau
. Tambourins
. Bruit de guerre
. Ritournelle, Descente de Vénus
. Air tendre, Calme des sens
. Gavotte vive
. Chaconne
~ Castor et Pollux, 1737

Jean-Philippe Rameau
Castor et Pollux (extr.) : Air de Télaïre "Tristes apprêts" (1,3)

Marc-Antoine Charpentier
Suite de Médée
. Ouverture
. Air de Médée « Princesse, c’est sur vous que mon espoir se fonde » (II,2)
. Air de Médée « Quel prix de mon amour » (III,3)
. Seconde entrée des Démons
. Prélude et Incantation de Médée « Noires filles du Styx » (III,5)
. Premier air pour les Démons
. Invocation de Médée « Dieu du Cocyte et des Royaumes sombres » (III,7)
. Monologue de Médée « D’où me vient cette horreur… Non, non à la pitié » (IV, 5)
suivi de « Ma fureur, a tant de Rois… Ne les épargnons pas » (V,1)

Jean-Philippe Rameau
Suite des Indes Galantes
. Ritournelle pour les Incas du Pérou
. Air de Phani « Viens, hymen, viens m’unir » (2e Entrée, scène 2)
. Prélude pour l’Adoration du Soleil
. Air d’Emilie « Vaste empire des mers » (1ère Entrée, scène 2)
. Air pour les esclaves africains
. Rigaudons et Air d’Emilie « Fuyez, fuyez, vents orageux » (1ère Entrée, scène 6)
. Tambourin

Bis
Marin Marais
Alcyone (extr.) :
. Amants malheureux

G. F Haendel
Ariodante (extr.) :
. Dopo notte

Claudio Monteverdi
Quatro Scherzo delle ariose vaghezze (extr.) :
. Si dolce e il tormento

Magdalena Kozena, mezzo-soprano
Le Concert d'Astrée
Emmanuelle Haïm
, clavecin et direction

L'équipe de l'émission :