Le concert du soir
Concerts
Jeudi 29 novembre 2018
1h 58mn

Bernstein Story : Songfest

Après deux pages célèbres de Barber, compatriote et contemporain de Bernstein, voici venir Songfest, cycle de poèmes pour voix et orchestre à la gloire de la poésie américaine.

Bernstein Story : Songfest
Leonard Bernstein, © Getty / Santi Visalli

Concert #1

Samuel Barber
Adagio pour cordes
The School for Scandal, ouverture

Bohuslav Martinů
Concerto pour violon et orchestre n°1

L'entracte
L'entracte

Invité #1 : Frank-Peter Zimmermann (violoniste)

Frank-Peter Zimmermann
Frank-Peter Zimmermann, © Harald-Hoffmann│hänssler-CLASSIC

Né en 1965 à Duisbourg (Allemagne), Frank Peter Zimmermann a commencé le violon à l’âge de cinq ans, pour donner son premier concert avec orchestre à l’âge de dix ans. Il a étudié auprès de Valery Gradov, Saschko Gawriloff et Herman Krebbers. On pourra l’entendre cette saison avec les Berliner Philharmoniker, les Bamberger Symphoniker ainsi que l’Orchestre philharmonique tchèque, tous dirigés par Jakub Hrůša, le New York Philharmonic sous la direction de Manfred Honeck, l’Orchestre philharmonique de Stockholm dirigé par Sakari Oramo, le Bayerisches Staatsorchester dirigé par Dima Slobodeniouk. Il sera également en résidence auprès de la Staatskapelle de Dresde et Christian Thielemann (concerts à Dresde, Vienne, Baden-Baden, Francfort, Hambourg), ainsi qu’au Festival de Pâques de Salzbourg. Il commencera un cycle de sonates pour piano et violon de Beethoven en compagnie du pianiste Martin Helmchen. Avec l’altiste Antoine Tamestit et le violoncelliste Christian Poltéra, il forme le Trio Zimmermann, qui se produit à travers l’Europe. Sous le label BIS, le trio a publié en particulier des enregistrements consacrés à Beethoven, Mozart, Schubert, Schoenberg et Hindemith. Dans le domaine de la musique d’aujourd’hui, Frank Peter Zimmermann a créé le Concerto pour violon n° 2 de Magnus Lindberg en compagnie du London Philharmonic Orchestra, dirigé par Jaap van Zweden (2015), œuvre notamment reprise avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction d’Alan Gilbert. Il a également créé En sourdine, concerto de Matthias Pintscher avec les Berliner Philharmoniker dirigé par Peter Eötvös (2003), le concerto pour violon The Lost Art of Letter Writing de Brett Dean avec l’Orchestre royal du Concertgebouw dirigé par le compositeur (2007) et le Concerto pour violon n° 3 «  Juggler in Paradise » d’Augusta Read Thomas, avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Andrey Boreyko (2009). Sa discographie est très importante (tous les concertos importants du répertoire, de Bach à Ligeti, sans compter de très nombreuses pièces pour violon solo et de musique de chambre). 

Johann Sebastian Bach
2. Adagio, Concerto en ut mineur BWV 1060
Frank Peter Zimmermann (violon)
Solistes baroques de Berlin
Frank Peter Zimmermann (direction)

Invité #2 : Lan Shui (chef d'orchestre)

Lan Shui
Lan Shui, © Lan Shui

Lan Shui est connu pour son goût de la musique contemporaine (il a donné en première audition et enregistré plusieurs œuvres de compositeurs asiatiques). Directeur musical de l’Orchestre symphonique de Singapour depuis 1997, il a effectué avec cette formation plusieurs tournées à travers l’Europe, l’Asie et les États-Unis, et s’est produit pour la première fois en 1994 aux BBC Proms. En janvier 2019, il prendra le poste de principal chef invité de l’Orchestre symphonique de Taïwan. De 2007 à 2015, Lan Shui était le chef en titre de l’Orchestre symphonique de Copenhague. Cette saison, outre ses fonctions auprès de ses orchestres attitrés et ses débuts à la tête de l’Orchestre National de France, il revient à l’opéra pour diriger Madame White Snake de Zhou Long au Festival des Arts de Hong Kong. En tant que chef invité, Lan Shui a dirigé de nombreux orchestres à travers le monde, dont le Los Angeles Philharmonic, le San Francisco Symphony, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, le hr-Sinfonieorchester, le Radio-Sinfonieorchester Stuttgart des SWR, la Deutsche Radio Philharmonie, etc. En Asie, il a dirigé les orchestres de Hong Kong, de Malaisie, ainsi que l’Orchestre philharmonique du Japon, et entretient une étroite relation avec l’Orchestre  22 23 philharmonique de Chine, ainsi que l’Orchestre symphonique de Shanghaï. À la tête de l’Orchestre symphonique de Singapour, Lan Shui a enregistré 35 CD sous le label BIS, dont l’intégrale des symphonies de Tcherepnine. Avec l’Orchestre symphonique de Malmö, il a enregistré des œuvres d’Arnold et de Hindemith. Lan Shui a étudié la composition au Conservatoire de Shanghaï et il est diplômé du Conservatoire central de Pékin. Il a poursuivi ses études à l’Université de Boston, en collaborant étroitement avec Leonard Bernstein au Festival de Tanglewood. Il a également travaillé avec David Zinman comme chef associé du Baltimore Symphony Orchestra, comme assistant de Neeme Järvi au Detroit Symphony Orchestra, ainsi qu’avec Kurt Masur au New York Philharmonic et Pierre Boulez au Cleveland Orchestra.

Yi Chen
Sans indication de tempo, The golden flute, pour flûte traversière et orchestre
Sharon Bezaly (flûte)
Orchestre Symphonique de Singapour
Lan Shui (direction)

Steven Stucky
Coyote, Tengu, Spirit voices, pour percussions et orchestre
Orchestre symphonique de Singapour
Lan Shui (direction)
BIS 2010

Concert #2

Leonard Bernstein
Songfest

BIS : Bela Bartok
3ème mouvement : Mélodia – adagio, Sonate SZ117 pour violon seul

Frank-Peter Zimmermann violon
Kévin Amiel ténor

Chanteurs de l'Académie de l'Opéra de Paris :
Adriana Gonzalez soprano
Jeanne Ireland mezzo-soprano
Gemma Ní Bhriain mezzo-soprano
Anas Seguin baryton
Mikhail Timoshenko baryton-basse

Orchestre National de France
Lan Shui direction

Pour aller plus loin

Les invités :
L'équipe de l'émission :