Le concert du dimanche
Concerts
Dimanche 6 août 2017
1h 58mn

Guitare et piano à Montpellier

Au menu de notre déjeuner-concert aujourd'hui deux récitals, du guitariste Thibaut Garcia et du pianiste Herbert Schuch, enregistrés dans le cadre du Festival Radio France Occitanie Montpellier ce mois de juillet

Guitare et piano à Montpellier
Affiche festival de Montpellier 2017, © Radio France

Thibaut Garcia au Festival de Montpellier

Concert enregistré le 22 juillet 2017 Salle Pasteur au Corum, dans le cadre du festival de Radio France Montpellier

Thibaut Garcia a fait ses débuts sur France Musique il y a deux ans dans l'émission de Gaëlle Le Gallic dédiée aux jeunes talents. Depuis, il a fait bien du chemin. Vous serez sans doute séduits par sa grande maîtrise de l'instrument et sa musicalité. Pour son récital à Montpellier, ce musicien sensible a imaginé un programme qui nous promène de la guitare baroque, la guitare de cour (avec Silvius LeopoldWeiss, le luthiste et théorbiste du 18ème siècle), à la guitare populaire avec la musique de l'Espagnol Miguel Llobet et de l'Argentin AstorPiazzola. Albeniz apparaît dans ce programme à la faveur d'une transcription, mais c'est peut-être dans cette version pour guitare que Asturias se rapproche le plus de la musique populaire d'Andalousie qu'elle célèbre. La découverte de ce programme nous vient de la compositrice et guitariste bulgare Olga Amelkina-Vera qui joue elle-même dans un duo de guitares très prisé dans son pays. Sa page The Heaven's hundred est un hommage à la mémoire de la centaine de manifestants abattus par les forces de l'ordre ukrainiennes le 02 février 2014 à Kiev.

Silvius Leopold Weiss
Suite n°1 en la mineur « L’Infidèle »

Isaac Albéniz
Asturias

Miguel Llobet
Deux Chansons populaires :
El testament d’Amelia
El noi de la mare

Olga Amelkina-Vera
The Heaven’s hundred

Astor Piazzola
Las cuatro estiaciones porteñas (Les Quatre Saisons)
Arrangement Sergio Assap

  • Thibaut Garcia guitare

Herbert Schuch au Festival de Montpellier

Concert enregistré le 23 juillet 2017 Salle Pasteur au Corum, dans le cadre du festival de Radio France Montpellier

Ce récital de Herbert Schuch illustre le fil rouge de cette édition 2017 du festival : les Révolutions, qu'elles soient politiques (centenaire de la révolution russe de 1917), ou musicales ! Carl Philipp Emmanuel Bach, Domenico Scarlatti et Beethoven ont chacun à leur manière métamorphosé l'écriture pour clavier. Scarlatti a exploré le clavecin de son époque dans toutes ses possibilités expressives, et ses sonates sont des trésors qui ne vieillissent pas ! Carl-Philipp Emmanuel Bach, l'un des fils de Bach, et sans doute l'un des plus doués, a apporté à l'écriture pour cet instrument son sens des contrastes, et une forme de tension dramatique qui annoncent déjà la musique de Beethoven. CPE Bach connaissait évidemment très bien le sens du mot allemand empfinden (ressentir, éprouver un sentiment). Sa musique est souvent rattachée à un mouvement qu'on a nommée Empfindsamkeit, et la sonate de C P E Bach que Herbert Schuch à choisie pour ouvrir son récital à Montpellier est en effet pleine de contrastes et de tension dramatique. Le climax dramatique de ce programme à trois têtes (et des plus révolutionnaires...) est atteint avec la 32ème et dernière sonate de Beethoven ; deux mouvements seulement, mais quel voyage ! Herbert Schuch joue ces trois compositeurs avec beaucoup de profondeur et une sensibilité de toucher et d'interprétation qui ont captivé le public du festival de Radio France Occitanie Montpellier ...

Carl-Philipp Emmanuel Bach
Sonate en ut mineur Wq 65:31, H 121

Domenico Scarlatti
Sonate en ut mineur K 37
Sonate en ut Majeur K 398

Ludwig van Beethoven
Sonate n°32 en ut mineur op. 111

  • Herbert Schuch piano
L'équipe de l'émission :
Mots clés :