Mercredi 8 octobre 2014
1h 50mn

Quand Thierry Pécou s'inspire d'Alessandro Scarlatti pour son "Miserere"

Patrick Cohën-Akenine, à la direction des Folies Françoises, a demandé à Thierry Pécou de prolonger l'oeuvre de Scarlatti par l'écriture d'un "Miserere" à trois voix. Un concert dans le cadre du Festival d'Ambronay 2014.

Quand Thierry Pécou s'inspire d'Alessandro Scarlatti pour son "Miserere"
Thierry Pécou

Rejoignez-nous sur facebook, cliquez sur j'aime, pour vous abonner aux vidéos et autres compléments de programme...

Concert donné le 27 septembre 2014 à 22h30 en l'Abbatiale d'Ambronay

Alessandro Scarlatti
Trois Leçons de Ténèbres

Thierry Pécou
Misererepour 3 sopranos

Barbara Kusa, soprano (première lamentation)
Sarah Breton, mezzo-soprano (deuxième lamentation)
Anne Magouët, soprano (troisième lamentation)
Les Folies Françoises
Patrick Cohën-Akenine, violon et direction

Alessandro Scarlatti
Alessandro Scarlatti

Après-Concert

Alessandro Scarlatti
Concerto 9 en la mineur
Tempesta di Mare, Gwyn Roberts, flûte à bec
Chandos CHAN 0768

Guillaume Dufay
Messe l'Homme armé : Kyrie
Thierry Pécou
L'homme armé pour 8 voix solistes, texte de Pierre Eyssartier : "…que la guerre est jolie…"
Les jeunes solistes, direction Rachid Safir
grave GRCD 6

João Rodrigues Esteves
Lamentationes Jeremiae a 8 vozes
Ensemble européen William Byrd, direction Graham O'Reilly
Ambronay AMY006 (enregistré au festival d'Ambronay en 2005)

Alessandro Scarlatti
Concerto en fa majeur
Les Boréades, Francis Colpron, flûte à bec et direction
Atma Classique ACD2 2521

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :