Le concert de l'après-midi
Concerts
Lundi 10 novembre 2014
1h 51mn

Blandine Rannou joue la création de Gérard Pesson "Le Tombeau de Rameau"

La claveciniste Blandine Rannou joue la création de Gérard Pesson "Le Tombeau de Rameau", ainsi que des extraits des "Nouvelles suites de pièces de clavecin" de Jean-Philippe Rameau.

Blandine Rannou joue la création de Gérard Pesson "Le Tombeau de Rameau"
Blandine Rannou D.R

Rejoignez-nous sur facebook, cliquez sur j'aime, pour vous abonner aux vidéos et autres compléments de programme...

Concert donné le 17 octobre 2014 à 19h, Auditorium du Louvre

Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Suite en la, extraite desNouvelles Suites de pièces de clavecin (1728)
Allemande
Courante
Sarabande
Les Trois Mains
Fanfarinette
La Triomphante
Gavotte et ses six doubles

Gérard Pesson (né en 1958)
Le Tombeau de Rameau, 6 pièces pour clavecin (2014) (voir plus bas notes de programme)
Création mondiale, commande du musée du Louvre et du Centre de musique baroque de Versailles
L'Examinante, prélude non mesuré
Les Hypocrites ou le Morse des envieux
L'Emmitouflée, air orné sur quatre notes
La Courneuve ou le Secours victorieux
L'Inexorable, tambourin funèbre
La Fracassante, toccata

Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Suite en sol, extraite desNouvelles Suites de pièces de clavecin (1728)
La Poule
Menuets I et II
Les Sauvages
L'Enharmonique
L'Egyptienne

en bis 1
Gérard Pesson
L'Examinante

en bis 2
Jean-Philippe Rameau
Prélude non mesuré de la suite en la pour clavecin

en bis 3
Jean-Philippe Rameau
La Livri

Blandine Rannou, clavecin

extrait des Notes de programme, par Gérard Pesson, sur son Tombeau de Rameau :
"Chacune de ces pièces renvoie à une forme ancienne bien qu’on n’y trouve ni emprunt ni citation. L’Examinante est comme un prélude non mesuré et fait allusion à la veine méditative, mélancolique de Rameau. Les Hypocrites ou le Morsedes envieux parle de son humour mordant, de cette humeur satirique, cet esprit railleur qui était celui des arts de la foire, de la Société du Caveau. L’Emmitouflée
est un air orné sur cinq notes qui se réfère à ce mélange de grâce et d’extrême simplicité que Rameau a si souvent su mettre en oeuvre. La Courneuve ou le Secours victorieux est une sorte de danse de dominos glissée, la transposition sur un mode ironique d’un phénomène atmosphérique. L’Inexorable est un tambourin funèbre, musique qui se souvient là de cet art de la stupeur ramiste et non moins de sa force hypnotique. La Fracassante enfin termine le recueil en une toccata furieuse. Ces six pièces, faisant alterner mouvements lents et vifs, tournent autour d’une idée fixe, de juxtapositions brutales qui s’organisent comme ces mécaniques qu’on trouve si souvent au coeur de la machinerie baroque. Ce caractère têtu veut évoquer ici la volonté inflexible de Rameau qui, avec l’entêtement du génie, a conduit jusqu’au bout de ses conséquences ce total renouvellement de l’écoute qui avait littéralement sidéré (et divisé) ses contemporains."

Après-Concert

Jean-Philippe Rameau
Hippolyte et Aricie acte 2 Air de Pluton et 2°Trio des Parques
Laurent Naouri, Pluton, Jean-Louis Meunier, Jacques-François Loiseleur des Longchamps, Jérôme Varnier, les Parques, Les Musiciens du Louvre, direction Marc Minkowski
Archiv Produktion AP 445 853-2

Jean-Philippe Rameau
Hippolyte et Aricie, ariette d'une bergère, acte V scène 8
Annick Massis, une bergère, Les Musiciens du Louvre, direction Marc Minkowski
Archiv Produktion AP 445 853-2

Jean-Philippe Rameau
Naïs : Rigaudons 1 et 2
Les Indes galantes : Danse des Sauvages
Les Musiciens du Louvre, direction Marc Minkowski
Archiv Produktion 00289 477 5578

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :