Le concert de 20h
Concerts
Vendredi 24 avril 2020
2h 28mn

Simone Lamsma joue le Concerto pour violon de Sibelius avec l'ONDIF et Case Scaglione à la Cité de la Musique

Inédit sur France Musique : l'ultime concert de l'ONDIF avant confinement dans un programme 100% Sibelius - avec deux de ses symphonies, la 5ème et la 7ème - sous la direction de Case Scaglione. En son milieu, le Concerto du compositeur finlandais par la violoniste néerlandaise Simone Lamsma.

Simone Lamsma joue le Concerto pour violon de Sibelius avec l'ONDIF et Case Scaglione à la Cité de la Musique
Simone Lamsma, © Otto van den Toorn

Concert donné le 30 janvier 2020 à la Cité de la musique de Paris

Programme du concert

La 1ère exécution de cette 5ème Symphonie eut lieu le 8 décembre 1915 pour le 50ème anniversaire de Jean Sibelius. Mais quelques semaines plus tard, un peu insatisfait du résultat, il la remit sur le métier. Il confia à son journal avoir voulu lui donner "une autre forme plus humaine, plus terre à terre, plus vigoureuse..."
La 1ère Guerre Mondiale faisait alors rage en Europe et avait sérieusement rogné les ressources du compositeur. Un an plus tard, la nouvelle version pouvait être donnée à Turku !
Mais elle laissa à Sibelius comme un goût inachevé : 3 années plus tard, en 1919, le voilà qui se mit à nouveau au travail pour élaborer une forme finale qui est une synthèse des deux versions précédentes. Et la 5ème Symphonie put être créée à Helsinki le 24 novembre 1919. La 5ème Symphonie innovait du point de vue formel, notamment dans ce que Sibelius appelait la "technique de dominos", un procédé de fusion des thèmes et d'unités comme le développement et le télescopage de mouvements entiers.

Jean Sibelius (1865 - 1957) : Symphonie n°5 en mi bémol majeur opus 82 (1915)
1. Tempo molto moderato - Largamente - Allegro moderato
2. Andante mosso quasi allegretto
3. Allegro molto

Le Concerto pour violon de Sibelius semble avoir été composé pour lui-même, ou plus exactement, pour le virtuose qu'il aurait rêvé de devenir.
La première rédaction de ce Concerto date de 1903, mais sa partie soliste foisonnait de difficultés techniques. Elle fut jouée sans gloire à Helsinki le 8 février 1904 par Victor Novatchek, sous la direction du compositeur. Quant à la deuxième rédaction que nous connaissons aujourd'hui, elle fut créée à Berlin en 1905 sous la direction de Richard Strauss.
Ce concerto nous montre un Sibelius attaché au moule romantique qu'il colore de mélodies d'allure populaire pimentées par de saisissants contrastes dramatiques. Au sein d'une forme traditionnelle en 3 mouvements vif-lent-vif, soliste et orchestre traversent un premier mouvement rhapsodique et savourent la poésie d'un mouvement central avant de conclure par un vigoureux finale que Sibelius qualifia un jour de "danse macabre".

Jean Sibelius :Concerto pour violon et orchestre en ré mineur opus 47 (1903 - 1904)
1. Allegro moderato
2. Adagio di molto
3. Allegro ma non tanto

Bis   Eugène Ysaye (1858 - 1931) : Sonate pour violon en la mineur opus 27 n°2 (extrait) : 4. Les furies (1923)

L'entracte avec Case Scaglione, directeur musical de l'ONDIF

Case Scaglione
Case Scaglione, © Sonja Werner

Jean Sibelius : Symphonie n°7 en ut majeur opus 105 (1924, mouvement unique)  

Simone Lamsma, violon
Orchestre National d'Ile-de-France  
Case Scaglione, direction

Regardez "Les Noces de Figaro par l'Orchestre national d'Île-de-France" sur YouTube

L'Après-concert

Heinrich Wilhelm Ernst : Variations sur un air irlandais "The last rose of summer" (La dernière rose de l'été)
Simone Lamsma, violon
[Live Radio France 2002]

Hommage à l'organiste toulousain Jean-Claude Guidarini (1961-2020)

Jean-Claude Guidarini
Jean-Claude Guidarini, © D.R.

Maurice Ravel / Jean-Claude Guidarini : Boléro (transcription pour orgue à 4 mains et percussions) à l'orgue Daldosso-Guidarini d'Urrugne (Pays basque)
Emmanuel Pélaprat et Jean-Claude Guidarini, à l'orgue Daldosso-Guidarini d'Urrugne (64)
Clément Daldosso et Arnaud Sontag, percussions
Enregistré en live par Radio France en octobre 2009

Franz Liszt : Rhapsodie hongroise, Jean-Claude Guidarini à l'orgue de Notre-Dame de la Dalbade (Toulouse), enregistrement live du 5 juin 2001

Jean-Claude Guidarini : récital à Notre-Dame de La Dalbade sur Youtube

L'équipe de l'émission :