Le concert de 20h
Concerts
Lundi 13 avril 2020
2h 28mn

Récital du pianiste Simon Trpčeski : Brahms, Liszt, Prokofiev et Moussorgski à l'Auditorium de Radio France

Novembre 2019, à Radio France : le pianiste macédonien Simon Trpčeski, donnait un superbe récital, avec des associations d’œuvres peu jouées comme les Soirées de Vienne de Liszt, les Contes de la vieille grand-mère de Prokofiev ainsi que sa 7e Sonate, et une petite surprise d’après Moussorgski.

Récital du pianiste Simon Trpčeski : Brahms, Liszt, Prokofiev et Moussorgski à l'Auditorium de Radio France
Simon Trpčeski, © B. Ealovega

Concert enregistré le 17 novembre 2019 à l'Auditorium de Radio France

Programme du concert

On commence avec les Variations sur un thème de Schumann de Brahms. Composées en 1854 par celui qui était un ami intime des Schumann (peur-être trop intime avec Clara, d’ailleurs, à qui il dédie ces variations). Brahms s’appuie sur l’un des thèmes des Bunte Blätter de Schumann, petit recueil de pièces rassemblées par le compositeur. Et Brahms ne se contente pas d’y varier un thème, il a truffé ses variations de citations du couple Schumann.

Johannes Brahms  (1833-1897) : Variations sur un thème de Robert Schumann opus 9 (1854)

De Brahms, on passe à Liszt, avec maintenant quelques extraits de ses Soirées de Vienne. IL s’agit, là encore, de l’inspiration d’un compositeur pour un autre, en l’occurrence celle de Schubert et de ses valses sur Liszt. Liszt, qui a par ailleurs énormément paraphrasé, varié, arrangé la musique de ses contemporains et aînés. De petites valses aux thèmes simples et savoureux, Liszt fait de véritables pièces pianistiques, virtuoses pour certaines...

Franz Liszt (1811-1886) :  Soirées de vienne (extraits) : n°5, n°7 et n°6 (De 1846 à 1852)

On va maintenant avancer dans le temps, pour arriver en URSS au début du siècle, avec l’un des compositeurs que Simon Trpčeski adore : Prokofiev, et ses Contes de la vieille grand-mère. On est en 1919. Prokofiev a fui le régime communiste aux Etats-Unis, et peut-être se rappelle-t-il les histoires que lui racontaient sa grand-mère (l’imaginaire populaire russe ne manque pas d’histoires étonnantes). En tous cas, il avait écrit, en haut de la partition de ces 4 pièces musicales : « Certains souvenirs se sont à moitié effacés dans sa mémoire d’autres ne s’effaceront jamais. »

Serge Prokofiev (1891-1953) : Contes de la vieille grand-mère opus 31 (1918)
 1  Moderato
2  Andantino
3  Andante assai
4  Sostenuto

D’un conte à l’autre, on reste en Russie avec la pièce suivante qui est un tube absolu, symphonique à l’origine, popularisé par le film Fantasia de Disney. C’est un poème symphonique, inspiré par une nouvelle de Nicolas Gogol, qui met en scène une nuit de sabbat et des danses de sorcières, composé par Moussorgski et arrangé par Rimsky-Korsakov. Ça vous dit quelque-chose ? La réponse, c’est Une nuit sur le mont chauve.

Modeste Moussorgski  (1839-1881) : Une nuit sur le mont chauve (1867)
Révision Nicolaï Rimski-Korsakov / transcription Konstantin Chernov)

La magnifique Sonate n°7 en Si bémol Majeur opus 83 créée en 1942 par le grand Sviatoslav Richter, est parfois surnommée « Stalingrad ». C’est la 2e des 3 sonates de Prokofiev dites
« de guerre ». Une sonate en 3 mouvements, qui se démarque par son final très court avec son rythme enivrant et grinçant. En même temps, l’aspect rythmique est indissociable de la musique de Prokofiev. Il y a déjà au début de la sonate un martèlement puissant, inquiétant. Il n’y a que dans le 2e mouvement qu’on trouve comme un semblant de calme, vite emporté dans un geste très lyrique, presque enflammé. Mais toujours cette atmosphère délétère, où l’on ne se sent pas parfaitement en sécurité...

Serge Prokofiev (1891-1953) : Sonate pour piano n°7 en Si bémol Majeur opus 83  (1939 à 1942)
 1. Allegro inquieto
2. Andante caloroso
3. Precipitato

Bis 1 : Serge Prokofiev :  Musique pour enfants opus 65 (10. Marche)
Bis 2 : Serge Prokofiev : 10 pièces pour piano opus 12 (9. Scherzo humoristique)

Simon Trpčeski piano

L'après-concert

Bedřich Smetana : Ma Patrie
Philharmonie de chambre de Prague dirigée Jakub Hrusa
[SU 4032-2]

Manuel De Falla : Le tricorne (2ème partie)
5 Danza de los vecinos (Seguidillas)
6  Danza del molinero (Farucca)
7 Danza del Corregidor
8  Danza Final (Jota)
Orchestre de Chambre Mahler dirigé par Pablo Heras-Casado
[Harmonia Mundi 902271DI]

Serge Rachmaninov : Vêpres opus 37 (Vsenoshchnoye bdeniye opus 37) : Blazhen muzh
Chœurs de Kansas City et de Phoenix dirigés par Charles Bruff
[Chandos CHSA5148]

Claude Debussy : L' isle joyeuse L 106 pourpiano
Simon Trpčeski, piano
[Emi 5002722]

Le concert de demain

Le poème Harmonique / Vincent Dumestre : Italie sacrée et profane du 17° siècle à l'Auditorium du Louvre

L'équipe de l'émission :