Le concert de 20h
Concerts
Lundi 18 mai 2020
2h 28mn

Récital de piano : Vadim Kholodenko à la salle Gaveau

Un artiste hors norme, d’une profondeur étonnante : l’ukrainien Vadym Kholodenko. Il était en récital le 3 mars 2020, salle Gaveau, dans le cadre des concerts de Philippe Maillard, avec Mozart, Schubert, Scriabine et Rachmaninov, et une pièce d’aujourd’hui signée de la finlandaise Kaija Saariaho.

Récital de piano : Vadim Kholodenko à la salle Gaveau
Vadym Kholodenko, © Fazioli

Concert donné le 3 mars 2020 à 20h30 Salle Gaveau à Paris.

Programme du concert

Le caractère apparemment galant de la Sonate n° 14 en do mineur K 457 n’est qu’un leurre. Il y a une certaine mélancolie et une profondeur enfouies dans l’apparente simplicité de cette œuvre. Mozart y dit beaucoup en peu de notes...

Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791) : Sonate pour piano n°14 en ut mineur K. 457 (1784)
1. Molto allegro
2. Adagio
3. Allegro assai

La Sonate pour piano n° 13 en La majeur opus posth. 120 D. 664 de Schubert a été écrite durant l’été 1819. Le compositeur coule des vacances heureuses et profite de la douceur du temps pour écrire. Il a une grande admiration pour Beethoven, qu’on retrouve un peu dans le thème plus musclé, plus robuste, du finale de la sonate, qui arrive après un premier mouvement très champêtre, raffiné, lumineux, et après un Adagio mélancolique, mais sans noirceur, plutôt comme un repos serein après une belle journée de soleil, avec une pointe de lyrisme.

Franz Schubert (1797-1828) : Sonate pour piano n° 13 en la majeur opus posth. 120 D. 664 (1819
1. Allegro moderato
2. Andante
3. Finale – allegro

Ballade... C'est une pièce de 2005, dont la compositrice Kaija Saariaho disait : « Dans cette pièce courte, je voulais écrire une musique avec une mélodie qui grandit à partir des textures avant de retourner dedans de nouveau ; une œuvre qui passe constamment d’une texture complexe de plusieurs couches à des lignes simples concentrées. » Et c’est vrai que la musique de Saariaho (y compris à l’opéra où elle très active), est une musique de textures, de miroitements sonores comme innervés par l’intérieur, mais avec toujours un raffinement sonore, un scintillement des timbres.

Kaija Saariaho (née en 1952) : Ballade (2005)

Les 6 préludes opus 13 et 5 préludes opus 16 de Scriabine, font partie d'un cycle qui nous fait parcourir du premier prélude, une sorte de choral, jusqu’à l’impétuosité du 6e, en passant par des phases de rêverie, des phases plus virtuoses où ruissellent les notes. Un cycle qui nous entraine plus loin au bord de la tonalité, avec des questions laissées comme sans réponse, moins de virtuosité apparente. On est ailleurs, dans la singularité plus affirmée de Scriabine. 

Alexandre Scriabine (1872-1915) :
* 6 préludes opus 13 (1888-96)
* 5 préludes opus 16 (1888-96)

La Sonate pour piano n°2 en si bémol mineur opus 36 fait partie du « piano de Rachmaninov. »
On a pu reprocher à Rachmaninov d’écrire un piano racoleur, trop gratuitement virtuose, ce qui n’est pas du tout le cas dans cette sonate. Si l’on est bien attentif, il y a dans la profusion des thèmes, une profondeur existentielle, faite de questionnements incessants. C’est une sonate extrêmement fouillée par le compositeur, qui l’a d’ailleurs remaniée plus tard pour l’alléger. Le mouvement lent est d’un caractère impressionniste et dans le finale, on retrouve le Rachmaninov ardent, qui fait rouler ses doigts sur le clavier, avec une vigueur toute romantique. C’est une sonate contemporaine de sa symphonie chorale Les Cloches, et justement, on entend beaucoup de cloches dans cette œuvre, élément sonore culturel fondamental pour les russes.

Serge Rachmaninov (1873-1943) : Sonate pour piano n°2 en si bémol mineur opus 36 (1913)
1. Allegro agitato
2. Non allegro. Lento
3. Allegro molto

Bis 1 : Alexandre Scriabine : Prélude en la mineur opus 11 n°2

Bis 2 : Nicolaï Medtner (1880-1951) : Fairy Tale opus 34 n°3 

Vadym Kholodenko, piano

L'Après-concert

Mily Balakirev :Symphonie n°2 en ré mineur  
Orchestre symphonique de la radio de Moscou dirigé par Guennadi Rojdestvenski
[Praga PRD250363]

Alexandre Glazounov : 2 pièces pour violoncelle et orchestre opus 20
* Mélodie
* Sérénade espagnole
Daniel Müller-Schott, violoncelle
Orchestre symphonique allemand de Berlin dirigé par Aziz Shokhakimov
[Orfeo]

Alexandre Scriabine : Poème satanique opus 36
Vadym Kholodenko, piano
[Harmonia Mundi 902255DI]

Le concert de demain

Les Arts Florissants,William Christie à La Chaux de Fonds "Le Salon de la Duchesse du Maine"

L'équipe de l'émission :