Le concert de 20h
Concerts
Mercredi 3 mars 2021
2h 28mn

Festival Présences 2021: concert #7 avec Jean-Guihen Queyras et Pascal Rophé et concert #8 "Fluid Mechanics"

Soirée consacrée au festival Présences 2021 avec pour commencer l’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Pascal Rophé dans un programme associant Pascal Dusapin à Benjamin Attahir puis le concert immersif « Fluid Mechanics » avec les ensembles Caravaggio et Court-Circuit.

Festival Présences 2021: concert #7 avec Jean-Guihen Queyras et Pascal Rophé et concert #8 "Fluid Mechanics"
Jean-Guihen Queyras ©jeanguihenqueyras.com / Benjamin de La Fuente ©DR, benjamindelafuente.eu

Premier concert : Présences #7 

Benjamin Attahir (né en 1989)
Al Icha, concerto pour violoncelle et orchestre (commande de Radio France, création mondiale) 

  • Jean-Guihen Queyras, violoncelle 
  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Pascal Rophé, direction

Le langage de Benjamin Attahir témoigne de la diversité de ses racines, entre Orient et Occident. La pièce, commandée par Radio France pour ce concert, constitue la cinquième et dernière pièce d’un cycle organisé autour des cinq temps de prière de la journée musulmane. « Al Icha » correspond à la prière de la nuit et ce concerto constitue une image du rapport entre l’un et le multiple, dans l’appel à la prière et la prière elle-même.
Le compositeur a distillé dans sa partition des éléments inspirés par les trois religions monothéistes : une mélodie yiddish à demi oubliée, une clausule grégorienne rêvée et l’écho réverbéré des muezzins aux quatre coins d’une ville presque endormie.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Musique enregistrera le 19 mars prochain une nouvelle pièce de Benjamin Attahir qui sera créée à Toulouse par l’orchestre du Capitole et Tugan Sokhiev. Elle sera diffusée le 12 avril 2021. 

Pascal Dusapin (né en 1955)
Khôra 

  • Orchestre Philharmonique de Radio France
  • Pascal Rophé, direction 

Cette pièce également commandée par Radio France a été créée en 1997. Le mot « khôra » désigne en grec l’espace, la matière, le milieu spatial et au sens littéral le « territoire qui entoure une agglomération, l’espace indéterminé par opposition à l’espace organisé par l’homme » précise le compositeur qui cite le Dictionnaire des notions philosophiques : « Pour établir la différence entre les choses sensibles en comparaison aux formes intelligibles, Platon doit introduire un troisième mot, Khôra, qui explique pourquoi les choses sensibles ne sont pas identiques aux formes intelligibles. »

Équipe réalisation
Prise de son  : Catherine Déréthé, Allison Ascrizzi, Philippe Thibaud, Tahar Boukhlifa et Stéphane Thouvenin / Chargée de réalisation : Catherine Prin-Le Gall / Musicienne metteur en ondes : Alice Legros

Second concert : Présences #8

Benjamin de La Fuente (né en 1969) / Samuel Sighicelli (né en 1972)
Fluid Mechanics (commande de Radio France, création mondiale) 

Fluid Mechanics se déroule en quatre parties :

Benjamin de La Fuente (né en 1969)
Fluid Mechanics - I - Vibration / Friction 

Samuel Sighicelli (né en 1972)/ Caravaggio
Fluid Mechanics - II - Anima Polis 

Benjamin de La Fuente (né en 1969) / Caravaggio
Fluid Mechanics - III - Bifurcation / Déviation 

Samuel Sighicelli (né en 1972)
Fluid Mechanics - IV - Agora 

Caravaggio :

  • Benjamin de la Fuente, violon, guitare électrique et électronique 
  • Samuel Sighicelli, orgue Hammond, synthétiseurs analogiques, sampler 
  • Bruno Chevillon, basse, contrebasse, électronique 
  • Éric Échampard, batterie, percussions et pad 

EnsembleCourt-Circuit:

  • Anne Cartel, flûte 
  • Pierre Dutrieu, clarinette 
  • Alexandra Greffin-Klein, violon 
  • Aya Kono, violon 
  • Laurent Camatte, alto 
  • Frédéric Baldassare, violoncelle 

L’idée de la pièce « Fluid Mechanics »  est inspirée par la notion de ville polyphonique, de réseau de trajectoires tel un corps polymorphe articulé dans le temps et l’espace, un paysage qui parle. Au concert, le dispositif de diffusion en multiphonie est pensé dès l’écriture même de la musique.
La notion de concert immersif est aussi illustrée dans la manière dont les sons réels de la ville sont mêlés aux sons musicaux dans une narration proche de ce que l’on pourrait appeler « un cinéma pour l’oreille ». La pièce joue sur différentes strates de langages musicaux, avec les sons concrets, la musique électronique, les instruments acoustiques de Court-Circuit et les instruments électriques de Caravaggio. L’idée étant de ne former qu’un seul corps en mouvement. 

Un travail en collaboration avec l’Ircam.

Équipe réalisation
Réalisation informatique musicale : Benoît Meudic / Ingénieur du son Ircam : Luca Bagnoli / Mixage : Pierric Charles assisté de Jean-Baptiste Etchepareborde / Chargé de réalisation : Jean-Claude Mullet

Après-concert

Jonathan Harvey (1939-2012)
I Love the Lord / Come, Holy Ghost / Plainsongs for peace and light
- Les Métaboles,
- Léo Warynski, direction
Enregistré en septembre 2019 (Royaumont)
NoMadMusic NMM089D

L'équipe de l'émission :