Le concert de 20h
Concerts
Mardi 14 avril 2020
2h 28mn

Le Poème Harmonique / Vincent Dumestre : Italie sacrée et profane du 17° siècle à l'Auditorium du Louvre

Vincent Dumestre dirige le Poème Harmonique à l'Auditorium du Musée du Louvre dans un programme intitulé "Anamorfosi" et nous fait entendre la musique sacrée et profane des compositeurs italiens du XVIIème siècle : Claudio Monteverdi, Francesco Cavalli, Luigi Rossi ou encore Antonio Maria Abbatini.

Le Poème Harmonique / Vincent Dumestre : Italie sacrée et profane du 17° siècle à l'Auditorium du Louvre
Vincent Dumestre, © François Berthier

Concert enregistré le 04 mars 2020 à l'Auditorium du Louvre

Programme du concert

C’est Monteverdi qui ouvre la cérémonie.
Monteverdi et sa Pascha concelebranda (en célébrant Pâques). Un chant d’actualité, qui est la première métamorphose de la soirée, puisqu’il s’agissait à l’origine d’un madrigal guerrier de Monteverdi, Altri canti di Marte, sur la musique duquel le texte de la victoire du Christ sur la mort a été adapté, en latin. On continuera avec une superbe pièce à trois voix, Breve è la vita nostra (notre vie est brève) de Domenico Mazzocchi, compositeur romain cadet de Monteverdi.
Monteverdi qu’on retrouvera, dans une nouvelle contrefaçon, avec la pièce Maria quid ploras ? (Marie, pourquoi pleures-tu), réadaptation sacrée d’un madrigal profane de Monteverdi.

ClaudioMonteverdi (1567-1643) : Pascha Concelebranda
Domenico Mazzocchi (1592-1665) : Breve è la vita nostra
Claudio Monteverdi (1567-1643) : Maria quid ploras
Francesco Cavalli (1602-1676) : Sinfonia
Luigi Rossi (1597-1653) : Un allato messagier
Claudio Monteverdi (1567-1643) : Si dolce è'l martire
Anonyme : Domine ne in furoretuoAntonio Maria Abbatini (1595-1679) : Sinfonia

Après la Sinfonia de Antonio Maria Abbatini, maître de chapelle à Saint-Jean-de-Latran à Rome dans les années 1720, voici 2 extraits de la Vita humana de Marco Marazzoli, compositeur d’opéras romain et au service de grandes familles romaines et de la chapelle papale de Rome. On va aussi entendre un dialogue allégorique entre la Vie et le Plaisir, puis un dialogue entre la raison et l’innocence, avant de revenir à Monteverdi et son O gloriose martyre.
Marco Marazzoli (1602-1662) : Passacaglia–Chi fà? Un sonnoohimè
Claudio Monteverdi (1567-1643) : O gloriosemartyre

Bis : Antonio Draghi, Il Terremoto (Chœur final « Or se per grande orror »)

Le Poème harmonique (voix) : Camille Poul, soprano - Anaïs Bertrand., soprano - Nicholas Scott, ténor Romain Bockler, baryton et Benoît Arnould, baryton

Le Poème Harmonique (instruments) : Mira Glodeanu et Fiona-Emilie Poupard, violons - Adrien Mabire, cornet, Lucas Peres, lirone , Françoise Enock, violone (grande viole) , Sara Agueda Martin, harpe - Marouan Mankar Bennis, orgue
Direction : Vincent Dumestre

L'après-concert

François Couperin : Leçons de ténèbres
Patricia Petibon et Sophie Daneman, soprano
Les Arts Florissants dirigés par William Christie
[Erato 0630-17067-2]

Georg Friedrich Haendel : La Resurrezione HWV47 (1ère partie, scène 2 et 3 - Introduction de la 2ème partie)
Angelo : Annick Massis
Maddalena : Jennifer Smith
Cleofe : Linda Maguire
San Giovanni : John Mark Ainsley
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski
[Archiv Produktion 4477672]

Étienne Moulinié : Concert de différents oyseaux
Le Poème Harmonique dirigé par Vincent Dumestre
[Alpha 462]

L'équipe de l'émission :