Le concert de 20h
Concerts
Mardi 12 mai 2020
2h 28mn

Baroque 18° : OSR de Franckfort et Maurice Steger / Récital flûte et luth avec Lucie Horsch et Thomas Dunford

Deux programmes baroques 18° avec l’Orchestre symphonique de la radio de Franckfort dirigé par le flûtiste Maurice Steger, puis un beau récital flûte et luth de Lucie Horsch et Thomas Dunford. C’est donc la flûte à bec baroque qui sera notre fil rouge ce soir !

Baroque 18° : OSR de Franckfort et Maurice Steger / Récital flûte et luth avec Lucie Horsch et Thomas Dunford
Jeune homme tenant une flûte (Attribué à Louis Finson - 1610- 1621), © Getty / Ashmolean Museum/Heritage Images

Le Programme du concert 1

Concert donné le 8 novembre 2019 dans la Salle de concert de la Radio de Francfort

A propos de l'Ouverture (ou Suite) en sol mineur TWV 55 pour 3 hautbois, basson, cordes et basse continue, composée en 1723 de Telemann il faut préciser deux choses  : d’abord, en allemand, le terme d’ouverture désigne à l’époque à la fois la première pièce de la suite (l’ouverture à proprement parler) et à la fois l’ensemble de la suite. Et deuxièmement Telemann s’est beaucoup inspiré de la musique de ses voisins européens, notamment les français, les inventeurs de la suite de danses. C’est ce qui explique les titres en français dans le texte sur la partition de Telemann et l’ouverture à la française qui ouvre la suite, avec son rythme pointé suivi d’une partie rapide fuguée.

Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Ouverture (Suite) en sol mineur TWV 55 : g4 (1723) - pour 3 hautbois, basson, cordes et basse continue
1. Ouverture. Grave - Allegro moderato - Grave
2. Rondeau. Gayement
3. Les Irrésoluts
4. Les Capricieuses
5. Loure
5. Gasconnade
6. Menuet I - Menuet II - Menuet I

Carlo Monza a régné, à la fin du 18e, sur toute la musique sacrée de Milan. Il était maitre de chapelle du Dôme de Milan. C’est un contemporain de Mozart. Et d’ailleurs, on entend qu’on est dans un style coloré de musique viennoise, mais qui reste quand même très italien. Pourquoi « Tempesta di mare » ? Parce que la musique, imite avec verve les vents et les orages qui se déchainent sur la mer

Carlo Monza (1735-1801) : Symphonie en Ré Majeur "La Tempesta di mare" (1784)
1. Allegro
2. Andante
3. Allegro assai

Geminiani est compositeur toscan, né à Lucques, qui s’est formé entre autres auprès d’Arcangelo Corelli à Rome, avant de prendre la direction de l’Opéra de Naples. Mais l’essentiel de sa carrière s’est ensuite faite en Angleterre, à Londres, où il côtoie Haendel, et à Dublin où il était très populaire. Ce concerto pour flûte est tiré d’une sonate de son maitre Corelli.

Francesco Geminiani (1687-1762) : Concerto pour flûte à bec n°11 en La Majeur -  pour flûte à bec, cordes et basse continue, d'après la Sonate pour violon opus 5 n°11 en Mi Majeur d'Arcangelo Corelli  (1729)
1. Preludio. Adagio
2. Allegro
3. Adagio
4. Vivace
5. Gavotta. Allegro

Telemann et son Concerto pour flûte à bec et basson en Fa Majeur TWV 52 : F1... pour être exact. Double virtuosité ici, la flûte et le basson s’entrelaçant en permanence et dialoguent, jouant de leurs tessitures opposées. C’est donc un concerto très joyeux

Georg Philipp Telemann (1681-1767) : Concerto pour flûte à bec et basson en Fa Majeur TWV 52 : F1 - pour flûte à bec alto, basson, cordes et basse continue
1. Largo
2. Vivace
3. Grave
4. Allegro

Voici 3 œuvres enchainées : 2 grounds de Gottfried Finger avec flûte et basson solistes, entourant une chaconne pour cordes de Giuseppe Antonio Brescianello. Pourquoi avoir réunies ces pièces ? Parce que le procédé du ground anglais et de la chaconne italienne est le même : une basse continue en ostinato, qui tourne en boucle, et sur laquelle des instruments solistes en voix de dessus viennent orner un chant qui se renouvelle sans cesse, comme on poserait une broderie sur la trame d’un tissu uni. Gottfried Finger, c’est un musicien tchèque mais qui a fait une grande partie de sa carrière en Angleterre, à la cour de Jacques II comme membre de la Chapelle royale, d’où le titre anglais de « ground » pour ces deux pièces cycliques. Quant à Giuseppe Antonio Brescianello, lui est italien, mais à fait sa carrière en Allemagne, à la cour de du Duc du Wurttenberg. Il a notamment beaucoup écrit pour le gallichone, une sorte de luth avec une sonorité très porche de la guitare moderne.

Gottfried Finger (1660?-1730) : A Ground - pour flûte à bec, basson et basse continue (1706)

Giuseppe Antonio Brescianello (1690-1758) : Chaconne à 6 en La Majeur - pour cordes et basse continue (ca. 1725)

Georg Philipp Telemann (1681 - 1767) : Concerto en Ré Majeur TWV 54 : D3 - pour 3 trompettes, timbales, 2 hautbois, cordes et basse continue (ca. 1716)
1. Intrada - Grave
2. Allegro
3. Largo
4. Vivace

Carsten Wilkening, basson
Orchestre Symphonique de la Radio deFrancfort dirigé par Maurice Steger et flûte à bec

Le Programme du concert 2

Concert donné le 29 septembre 2019 à 11h dans la petite salle du Concertgebouw d'Amsterdam

Jean Sébastien Bach (1685-1750) : Partita pour luth en ut mineur BWV 997 (1737)
Transcription non identifiée pour flûte à bec et luth
1. Prelude (Fantasia)
2. Sarabande
3. Gigue - Chaconne
4. Double

Voici maintenant des extraits de la Suite en Ré mineur de Marin Marais, où après une grande introduction au luth seul, on entendra quelques variations, ou couplets sur les Folies d’Espagne. Dans la foulée, on entendra Le Rossignol en amour de François Couperin, transcription pour flûte et luth d’une des pièces de son 3e Livre de pièces de clavecin, et puis enfin, on écoutera la Sonate pour flûte à bec en ré mineur d’André DanicanPhilidor, musicien de la cour de Louis XIV, Ordinaire de la musique du roi. Une sonate où la flûte chante avec raffinement, toute la préciosité délicate de la musique de cette époque.

Marin Marais (1656-1728) : Suite en ré mineur (extrait) : 32 couplets sur les Folies d'Espagne
Version pour flûte à bec et luth, issu des Pièces de viole Livre II (Paris, 1701)

François Couperin (1668 - 1733) : Le rossignol en amour - Troisième livre de pièces de clavecin (Paris, 1722)
Version pour flûte à bec et basse continue

André Danican Philidor (1652-1730) : Sonate pour flûte à bec en ré mineur - Premier livre de pièces (1712 )
Pour flûte à bec et basse continue
1. Lentement
2. Fugue
3. Courante
4. Les note égale et détachez
5. Fugue

Flow, my tears fall from your springs de John Dowland est l’une des « songs » les plus célèbres d'Angleterre. Dowland, immense luthiste anglais du début du 17e siècle, aura mis beaucoup de temps à obtenir le poste tant attendu de « musician for the lute » à la cour d’Angleterre. Flow my tears est d’une tendresse à émouvoir quiconque...

Dario Castello (1590-1630) : Sonate n°2 (1629)
Version pour flûte à bec et basse continue, issu du Premier livre de Sonates concertantes (Venise, 1621)

Antonio Vivaldi (1678-1741) : Sonate en Sol Majeur RV 806 (1716-1717)
Version pour flûte à bec et basse continue
1. Andante
2. Allegro
3. Largo
4. Allegro

John Dowland (1563-1626) : Flow, my tears fall from your springs (1596)
Pour voix et basse continue, transcription non identifiée pour flûte à bec et luth

Bis : Thomas Tollett (né en 1696) : Divisions on a Ground - pour flûte à bec et luth

Thomas Dunford, luth et Lucie Horsch, flûte à bec

L'équipe de l'émission :