Le concert de 20h
Concerts
Lundi 4 mai 2020
2h 28mn

Le Quatuor Borodine à la Biennale de quatuors à cordes de la Cité de la Musique 2020

Le grand quatuor russe Borodine nous emmène à la Philharmonie de Paris pour entendre un répertoire qui est dans l’ADN du quatuor depuis des générations : la musique de Chostakovitch et du compositeur à qui ils ont emprunté leur nom : Alexandre Borodine. Et aussi : Beethoven avec le Quatuor n°1.

Le Quatuor Borodine à la Biennale de quatuors à cordes de la Cité de la Musique 2020
Quatuor Borodine, © Simon van Boxtel

Concert donné le 15 janvier 2020 à 20h30 à la Salle des concerts de la Cité de la musique à Paris, dans le cadre de la Biennale de quatuors à cordes

Programme du concert

Le quatuor Borodine a entretenu par le passé des liens étroits avec Chostakovitch.
Nous sommes en 1956, la situation personnelle et politique s’améliore pour le compositeur. Il vient de se marier et le Président Khrouchtchev dénonce les crimes de Staline lors du 20e congrès du Parti communiste de l’URSS. Chostakovitch, qui nous a habitué à des œuvres sombres, torturées, grinçantes, compose alors Le Quatuor à cordes n°6 en Sol Majeur opus 101, un quatuor plutôt lumineux, voire guilleret ! On y retrouve quand même bien le langage du compositeur : ça grince toujours un peu au milieu du 1er mouvement. Dans le 3ème, Chostakovitch s’appuie sur la forme cyclique baroque par excellence de la passacaille, ce qui donne à ce mouvement lent une grande intériorité et une grande introspection.

Dimitri Chostakovitch (1906- 975) : Quatuor à cordes n°6 en Sol Majeur opus 101 (1956)
1. Allegretto
2. Moderato con motto
3. Lento
4. Lento - Allegretto

Quand Beethoven se lance dans la composition de son cycle de quatuors opus 18, il a déjà plusieurs autres œuvres de musique de chambre à son actif. Et puis, il faut dire que l’ombre de Mozart et Haydn plane encore très bas sur la musique viennoise, eux qui ont été les grands maitres du genre. C’est d’ailleurs à ces deux-là que Beethoven se réfère dans cette première tentative de quatuor. Le 1er quatuor de ce cycle démarre de manière extrêmement vigoureuse. Vient ensuite un mouvement lent cantabile, presque austère, qui aurait été inspiré à Beethoven par la mort Roméo et Juliette dans la pièce de Shakespeare. Puis vient un scherzo assez vif et bref, avant un final primesautier, plein d’humour et de surprises !

Ludwig van Beethoven (1770-1827) : Quatuor à cordes n°1 en Fa Majeur opus 18 n°1 (1799)
1. Allegro con brio
2. Adagio affettuoso ed appassionato
3. Scherzo
4. Allegro

Le 2e quatuor de Borodine, en ré majeur est un quatuor d’amour, dédié à sa femme. Il y a chez Borodine une grande inventivité mélodique, plein de thèmes dont certains avec un côté populaire. On retrouve aussi dans le scherzo une base rythmique de valse, avant un Notturno d’une grande expressivité, où le violoncelle chante à fendre l’âme avant de passer ce chant déchirant au violon. Puis vient le final, comme chez Beethoven, plein de surprises, avec des moments de suspens qui viennent entrecouper la vivacité ambiante, comme des pauses pour reprendre son souffle au beau milieu d’une course folle !

Alexandre Borodine (1833-1887) : Quatuor à cordes n°2 en Ré Majeur (1881)
1. Allegro moderato
2. Scherzo. Allegro
3. Notturno. Andante
4. Finale. Andante

Dimitri Chostakovitch (1906-1975) : extrait de Podrugi opus 41a (Les Amies) : Prélude n°6 (1934-1935) - pour quatuor à cordes, trompette et piano
Transcription non identifiée pour quatuor à cordes

Quatuor Borodine  : Ruben Aharonian  et Sergueï Lomovsky, violons - Igor Naïdin, alto et Vladimir Balshin, violoncelle

L’après-concert

George Gershwin : Un Américain à Paris : Concerto pour piano en Fa Majeur : 2. Adagio - Andante con moto
Garrick Ohlsson, piano
Orchestre Philharmonique de San Francisco
Michael Tilson-Thomas
[Sony Classical 888751700821]

Camille Saint-Saëns : L'assassinat du duc de Guise opus 128 (film) : Introduction (générique) - 1er au 5ème tableau
Ensemble Musique Oblique
[Harmonia Mundi HMC 901472]

Nino Rota : Huit et demi - suite pour orchestre
1. Titoli
2. Sogno (il cimitero)
3. Discesa ai fanghi
4. Lo sceicco d'Arabia
5. Carlotta's galop
6. Passerella d'addio
Orchestre Philharmonique de la Scala de Milan
Riccardo Chailly, direction
[Decca 4832869]

Henri Mancini : La Panthère rose (thème principal)
Henri Mancini, piano et direction d'orchestre (orchestre non identifié)
[RCA 82876 59882 2]

Le concert de demain

À Tours, Joël Suhubiette et l'Ensemble Jacques Moderne jouent un programme Heinrich Schütz

L'équipe de l'émission :