Le concert de 20h
Concerts
Samedi 1 août 2020
3h 15mn

Jazz in Marciac, édition spéciale #6 Guy Lafitte, The Bad Plus & Joshua Redman, Sonny Rollins

Du lundi 27 juillet au samedi 1er août, Alex Dutilh nous transporte en plein Jazz in Marciac pendant 4 heures.

Jazz in Marciac, édition spéciale #6 Guy Lafitte, The Bad Plus & Joshua Redman, Sonny Rollins
Jazz in Marciac

Comme la quasi-totalité de ses confrères des deux côtés de l’Atlantique, le festival Jazz in Marciac a dû reporter sa 43ème édition à l’été 2021. Pas une raison pour baisser les bras, et surtout une motivation supplémentaire pour manifester notre attachement à cet évènement totalement singulier qui, depuis 1978 voit un petit village du Gers (1224 habitants) se transformer en capitale mondiale du jazz pendant 20 jours et 20 nuits.

France Musique a pris l’habitude d’y poser ses micros pour une série de soirées mémorables chaque année, de 20h jusqu’à la fin du dernier rappel, souvent autour d’1h30 du matin, donnant priorité à la fièvre du live sur les contraintes d’horloge. C’est pourquoi nous choisissons cette année de garder cette philosophie de la générosité qui est la marque de Jazz in Marciac. Celle d’une « orgie de musique, de swing, de groove… et de partage ». Ce sera 20h-minuit, en puisant une sorte de « best of » des 42 éditions précédentes dans les archives de l’Ina et de Radio France.

JIM 2020
JIM 2020

Comme la programmation du « vrai » festival, chaque soirée est découpée selon un tempo… ternaire.

20h-21h : un apéro-concert avec la mémoire du saxophoniste Guy Lafitte (disparu en 1998), co-fondateur du festival, qui fut programmé dans un contexte différent chaque année, suivi vers 20h20 d’une « mi-temps de grâce ». Eh oui, le chapiteau du festival est installé sur le terrain de rugby : Kenny Clarke (1981), Roy Hargrove (1992), Barney Wilen (1995), Michel Portal en duo avec Jacky Terrasson (2007) et Richard Galliano en duo avec Eddy Louiss (2001).

21h-22h30 : un premier concert « historique », dans son intégralité : Michel Petrucciani solo (1996), Wynton Marsalis septet (1991), Dee Dee Bridgewater (1988), un all-star Tribute to Charlie Parker avec Hank Jones, Phil Woods et Tom Harrell (1990), la première rencontre de Ahmad Jamal et Yusef Lateef (2011) et The Bad Plus avec Joshua Redman (2012).

22h30-minuit : un second concert « magistral », dans son intégralité : Herbie Hancock (1994), Dizzy Gillespie (1985), Dianne Reeves (1998), Betty Carter (1994), Stan Getz (1990) et Sonny Rollins (1989).

Programme de la soirée

20h45 : Jazz in Marciac, 16 août 1985

Guy Lafitte (saxophone ténor)
Martial Solal (piano) 

  • Que reste t-il de nos amours (Charles Trénet)
  • Lover Man (J. Davis, R. Ramirez, J. Sherman)

21h : Jazz in Marciac, 28 juillet 2012

The Bad Plus & Joshua Redman
Joshua Redman (sax ténor)
Ethan Iverson (piano)
Reid Anderson (contrebasse)
Dave King (batterie) 

  • Love is the Answer (Reid Anderson)
  • People Like You (Reid Anderson)
  • Big Eater (Reid Anderson)
  • Silence is the Question (Reid Anderson)
  • Undersea Reflection (Reid Anderson)

22h30 : Jazz in Marciac, 14 août 1989

Sonny Rollins (saxophone ténor)
Clifton Anderson (trombone)
Mark Soskin (piano)
Bobby Broom (guitare)
Bob Cranshaw (basse)
Marvin Smitty Smith (batterie) 

  • The Duke Of Iron (Sonny Rollins)
  • Keep Hold of Yourself (Sonny Rollins)
  • Little Girl Blue (Richard Rodgers, Lorenz Hart)
  • Allison (Sonny Rollins)
  • Blues in G (Sonny Rollins)
  • Don't Stop The Carnival (Sonny Rollins)
  • Tennessee Waltz (Sonny Rollins)
  • I'll Be Seing You (Sammy Fain, Irving Kahal)
L'équipe de l'émission :