Le concert de 20h
Concerts
Lundi 8 novembre 2021
2h 28mn

Gustavo Dudamel dirige La Symphonie Fantastique de Berlioz

Le chef Gustavo Dudamel et l'Orchestre de l'Opéra national de Paris interprètent La Symphonie Fantastique de Berlioz en direct de la Philharmonie de Paris. En première partie de programme, un extrait de Alborada del gracioso (Miroirs) de Ravel, et la Symphonie n°31 de Mozart.

Gustavo Dudamel dirige La Symphonie Fantastique de Berlioz
Le chef Gustavo Dudamel dirige l'Orchestre de l'Opéra de Paris en direct de La Philharmonie de Paris, © Photo by Elisa Haberer / Opéra national de Paris 2021-2022

Concert en direct de la Grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris.

"Paris est une fête pour l’Orchestre de l’Opéra national de Paris qui interprète l’un des sommets du romantisme musical et la symphonie composée par Mozart lors de son séjour dans la capitale. Les compositeurs français, en particulier Ravel, se sont largement ouverts aux rythmes et aux senteurs de la musique espagnole, ainsi dans le relief acéré et les traits typiques de la guitare d’Alborada del gracioso, cette « aubade du bouffon » d’une verve éclatante. Composée de trois mouvements (sans menuet), la Symphonie n° 31 de Mozart fut écrite à Paris lors d’un séjour – le troisième – du jeune compositeur alors en quête de nouveaux horizons professionnels après son départ mouvementé de Salzbourg. Commande du Concert spirituel qui disposait d’un effectif instrumental important, cette symphonie est la première à intégrer les clarinettes. La Symphonie fantastique, œuvre la plus célèbre et la plus extravagante du jeune Berlioz (et sans doute du romantisme français) décrit les divagations de l’esprit d’un artiste, sa prise d’opium et ses hallucinations. Elle est – secrètement – dédiée à Harriet Smithson, une jeune actrice irlandaise dont le compositeur français était éperdument amoureux. Des tourbillons vertigineux d’« Un bal », de l’effrayant cortège de la « Marche au supplice » à l’exaltation diabolique du « Songe d’une nuit de sabbat », le créateur virtuose tire de l’orchestre des sonorités inouïes."
Source : Philharmonie de Paris

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'avant-concert :

  • Interview de Jacques Tys (premier hautbois) et de Petteri Iivonen (premier violon) 

Alberto Ginastera
Estancia op 8a : Danza final - Malambo - suite pour orchestre
Orchestre symphonique Simón Bolívar - Gustavo Dudamel
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

Arturo Márquez
Conga del fuego nuevo - pour orchestre
Orchestre symphonique Simón Bolívar - Gustavo Dudamel
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

Sergueï Prokofiev
Concerto n°2 en sol min op 16 : Scherzo - pour piano et orchestre
Orchestre symphonique Simón Bolívar - Gustavo Dudamel
Yuja Wang, piano
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

Dmitri Chostakovitch
Ouverture de fête en La Maj op 96 - pour orchestre
Orchestre symphonique Simón Bolívar - Gustavo Dudamel
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

Le concert - première partie :

Maurice Ravel - Alborada del gracioso

Wolfgang Amadeus Mozart - Symphonie n°31 en ré majeur K. 297 "Paris"
1. Allegro assai
2. Andante
3. Allegro

L'entracte :

  • Interview avec le chef Gustavo Dudamel

Charles Ives
Symphonie n°1 : 4. Allegro molto
Orchestre philharmonique de Los Angeles - Gustavo Dudamel
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

John Williams
Jurassic park : Theme
Orchestre philharmonique de Los Angeles - Gustavo Dudamel
DGG (DEUTSCHE GRAMMOPHON)

Le concert - deuxième partie :

Hector Berlioz - Symphonie fantastique op.14
1. Rêveries – Passions
2. Un bal
3. Scène aux champs
4. Marche au supplice
5. Songe d'une nuit du sabbat

Orchestre de l'Opéra national de Paris
Gustavo Dudamel, direction

L'équipe de l'émission :