Le concert de 20h
Concerts
Mercredi 4 novembre 2020
2h 28mn

Festival ManiFeste 2020 : "Speech", un concert dédié à l’acte performatif

Des oeuvres traitant la question de l'écriture vocale interprétées par des artistes issus de divers domaines dont quelques musiciens de l'ensemble belge Ictus. Une chose est sûre : l'originalité de ce concert risque de vous laisser sans voix !

Festival ManiFeste 2020 : "Speech", un concert dédié à l’acte performatif
Juliet Fraser ©Dimitri Djuric - ircam.fr / Rebecca saunders ©Astrid Ackermann

Programme du concert

  • Concert donné le 5 septembre 2020 à 20h30 en la Grande Salle du Centre Pompidou à Paris dans le cadre Festival de l'Ircam, Manifeste - 2020

Kurt Schwitters (1887 - 1948)

Sonate in Urlauten (Sonate en sons primitifs) (1922-1932) (extrait), pour un acteur-musicien

1. Rondo n° 1                                          
2. Presto n° 4 (avec une cadence originale de Georges Aperghis)

 Michael Schmid, flûtiste de l'ensemble Ictus installé à Bruxelles depuis 1994, ouvre la soirée avec une pièce de Kurt Schwitters. Ce peintre allemand dadaïste, originaire de Hanovre est le fondateur du mouvement Merz.

Pour ce concert, Michael Schmid interprète deux mouvements de la pièce par cœur et avec un micro. La cadence originale du quatrième mouvement du presto conclusif de cette sonate en sons primitifs est signée par Georges Aperghis, qui s’est amusé à partir des phonèmes du nom de Kurt Schwitters. 

  • Michael Schmid, voix

Peter Ablinger (né en 1959)

 Voices and Piano  - Livre I/2 n°25 (Arnold Schoenberg)  - Livre I/2 n°23 (Billie Holiday)

Jean-Luc Plouvier, pianiste au sein de l'ensemble belge Ictus interprète deux pièces du compositeur autrichien Peter Ablinger, tirées de son recueil Voices and Piano (« voix et piano »). Pour composer ce dernier, Peter Ablinger est parti, pour chaque pièce, d'une voix enregistrée suivie par la partie de piano qu'il a composée de manière analytique, comme une « dissection temporelle  et spectrale de la voix » (selon les mots du compositeur.)

La première pièce interprétée par Jean-Luc Plouvier a été écrite sur un enregistrement d’un propos d’Arnold Schönberg, une lettre de réclamation à son éditeur. La seconde a été composée sur un enregistrement de la voix de Billie Holiday qui raconte une audition dans sa jeunesse.

  • Jean-Luc Plouvier, piano 

Rebecca Saunders (né en 1967)

 The Mouth

Lors de ce "Speech" du 5 septembre, Juliet Fraser a prêté sa voix pour une nouvelle création de la compositrice britannique Rebecca Saunders intitulée The Mouth (la bouche).

 Avec cette pièce pour soprano et électronique, la compositrice se situe entre deux mondes : l'intérieur et l'extérieur, la bouche jouant le rôle de seuil entre les deux. Le texte de Rebecca Saunders explore « la vaste palette de couleurs et de sons produits naturellement à l’intérieur de la cavité buccale » (selon ses mots).
La compositrice précise que dans The Mouth, l’électronique est composée intégralement « à partir d’échantillons saisis en temps réels de la voix de Juliet Fraser, ainsi que de ma propre voix ». 

  • Juliet Fraser, soprano
  • Alexis Baskind, réalisation informatique musicale 

Georges Bloch (né en 1956)

 Three Ladies Project

Cette pièce interactive du compositeur Georges Bloch est une autre façon de traiter les voix. Le pianiste de jazz Hervé Sellin l'interprète sur scène aux cotés d'un ordinateur avec le dispositif «Dynamiques créatives de l’interaction improvisée». La pièce s'intitule Three Ladies Project puisque dans la première version réalisée en 2015, il s'agissait de faire chanter ensemble Billie Holiday, Édith Piaf et Elisabeth Schwarzkopf par la suite remplacée par Lisa Della Casa et Dianne Reeves. En utilisant des technologies d’intelligence artificielle et en s’appuyant sur des archives audiovisuelles mises à disposition par l’INA, Georges Bloch et Hervé Sellin font ainsi converger les voix de ces chanteuses autour d’un scénario commun : la progression harmonique du thème de Gershwin The Man I Love

  • HervéSellin, piano 
  • Georges Bloch, ordinateur, dispositif DYCI2Lib 

Bernard Heidsieck (1928-2014)

 Vaduz (1974 ) pour voix et bande

Jean-Luc Plouvier interprète ici, à la voix, sa propre version d’une pièce du poète Bernard Heidsieck, Vaduz, qu'il avait lui-même enregistrée chez lui sur un Revox et dans laquelle on entend, par cercles concentriques, une extraordinaire énumération de toutes les ethnies possibles, en partant du Liechtenstein. Jean-Luc Plouvier a repris à son compte le tapuscrit de Bernard Heidsieck et son enregistrement en proposant sa propre version et en intégrant à la fin de la pièce un mixage de sons de foule de la Coupe du monde de football et des reportages sur les émeutes d’Athènes en 2008.

  • Jean-Luc Plouvier, voix 

Après-concert

Aurélien Dumont (né en 1980)
Baïnes : 1. Mascaret 2. Hong Kong 3. Blink 4. Jupiter
- Ensemble 2e2m
- Pierre Roullier, direction
Enregistré le 16 janvier 2018 (Paris, CRR, Auditorium Marcel-Landowski)
NoMadMusic NMM081 

Frédéric Pattar (né en 1969)
Mind breaths
- Ensemble C Barré
- Sébastien Boin, direction
Enregistré en 2018-2019 (Marseille, GMEM)
L’Empreinte Digitale ED 13256 

Thomas Wally (né en 1981)
… jusqu’à l’aurore… : Caprice (IV) bleu (2012)
- Ensemble Mondrian
- Ivana Pristasova, violon
- Petra Ackermann, alto
- Karolina Ohman, violoncelle
- Tamriko Kordzaia, piano
Enregistré en 2019 (Vienne)
Col Legno WWE 1 CD 20448 

György Ligeti (1923-2006)
Musica ricercata VII – Con moto, giusto
- Duo Xamp
- Fanny Vicens et Jean-Etienne Sotty, accordéons
Enregistré en 2020  
Opera Aperta 13072012

L'équipe de l'émission :