Le concert de 20h
Concerts
Jeudi 7 mai 2020
2h 28mn

Deux concerts inédits avec le violoncelliste Gautier Capuçon

Gautier Capuçon sur tous les fronts : avec l'Orchestre symphonique de la radio de Francfort et Alain Altinoglu qui en deviendra le directeur musical en septembre 2021, puis en trio avec la violoniste Lisa Batiashvili et le pianiste Jean-Yves Thibaudet.

Deux concerts inédits avec le violoncelliste Gautier Capuçon
Gautier Capuçon, © Frank Grimm

Concert donné le 14 février 2020 en la Grande Salle du Alte Oper de Francfort-sur-le-Main

Le concert #1

Notre 1er concert dirigé par Alain Altinoglu débute avec le 7ème solo pour orchestre de Pascal Dusapin, intitulé "Uncut", une pièce qui avait été jouée au Festival "Présences 2019" par l'Orchestre National de France. Ces « 7 solos » ont été commencés en 1991 et terminés en 2009. Si on les jouait en intégralité, on obtiendrait une énorme symphonie en 7 mouvements, mais Pascal Dusapin a aussi prévu que l'on puisse jouer ces mouvements indépendamment. A preuve, chaque Solo porte un titre qui lui est propre : Go, Extenso, Apex..., et donc Uncut.

Pascal Dusapin (né en 1955) : Uncut, solo n°7 pour orchestre (2008-09)
Commande de la Cité de la musique, de l'Orchestre Philharmonique de Liège Wallonie-Bruxelles, de Ars Musica Bruxelles, de la MC2 de Grenoble et de la Philharmonie de Essen
Orchestre symphonique de la Radio deFrancfort
Alain Altinoglu, direction

La rencontre de Camille Saint-Saëns avec le violoncelle ne date pas de ses 37 ans, âge auquel il s'attaqua à son 1er concerto pour cet instrument. Dix ans plus tôt, il avait déjà composé une Suite pour violoncelle et piano qu'il retravailla quelques années plus tard pour en faire une version pour violoncelle et orchestre. Le ton de concerto pour violoncelle en la mineur allie légèreté de toucher et profonde expressivité...

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Concerto pour violoncelle n°1 en la mineur opus 33 (1872)
1. Allegro ma non troppo
2. Allegretto con moto
3. Tempo primo
Gautier Capuçon, violoncelle
Orchestre symphonique de la Radio deFrancfort
Alain Altinoglu, direction

BIS : Camille Saint-Saëns :Le cygne, extrait du Carnaval des animaux (1886)
Gautier Capuçon, violoncelle

Avant-dernière étape de ce concert d'Alain Altinoglu et de l'Orchestre symphonique de la radio de Francfort : la Suite symphonique tirée du dernier opéra de Rimski-Korsakov, inspiré d'un texte de Pouchkine dont on dit qu'il est un des opéras les plus subversifs jamais composés en Russie. On se souvient des événements de 1905 où le jeune étudiant en composition avait été exclu du Conservatoire pour avoir soutenu les revendications des étudiants. Le tsar Dodon, héros de cet ouvrage, corrompu et incapable, ne pouvait faire songer qu'au tsar Nicolas II, même s'il s'agit d'un conte-fable sensé opposer un imaginaire merveilleux au monde ridicule du réel. En 1913, son fidèle élève Glazounov et Steinberg tirent des trois actes une Suite symphonique posthume en 4 parties et nous rappelle que, 10 ans avant la Révolution de 1917, cet opéra prémonitoire annonçait l'effondrement du régime tsariste à bout de souffle.

Nikolaï Andreïevitch Rimski-Korsakov (1844-1908) : Le Coq d'Or, Suite symphonique (1907 )
1. le tsar Dodon dans son palais
2. le tsar Dodon sur le champ de bataille
3. le tsar Dodon et la reine Chemakha
4. la noce et la fin pitoyable de Dodon
Orchestre symphonique de la Radio deFrancfort
Alain Altinoglu, direction

Ce 1er concert se termine avec la célèbre 2ème Suite "Daphnis et Chloé" de Maurice Ravel, écrite en 1912. "Tout me paraît n'y être qu'hédonisme sonore, raffinement expressif, séduction, extrême richesse des couleurs orchestrales et luxuriance métrique et rythmique. Cette suite se présence comme une symphonie chorégraphique, une vaste fresque musicale moins soucieuse d'archaïsme que de fidélité à la Grèce de mes rêves (et non pas antique !), laquelle s'apparente assez volontiers à celle qu'ont imaginée et dépeintes les artistes du 18ème siècle français", pour reprendre les propos de Ravel.

Maurice Ravel (1875-1937) : Daphnis et Chloé suite n°2 (1913) - pour orchestre
Orchestre symphonique de la Radio deFrancfort
Alain Altinoglu direction

Entretien avec Alain Altinoglu

Alain Altinoglu
Alain Altinoglu, © www.alainaltinoglu.com

Je crois qu'un directeur musical doit aborder tous les styles, toutes les époques, il y aura de la musique française, russe, allemande, baroque, grands effectifs. On se rend compte pendant cette période de confinement à quel point la musique peut manquer. Ce que je veux pour Francfort c'est que le public et les musiciens prennent du plaisir, que ça leur fasse du bien à eux... et à moi aussi.Alain Altinoglu

Le concert #2

Concert donné le 5 novembre 2018 en la Grande Salle du Musikverein de Vienne.

Maurice Ravel (1875-1937) : Trio en la mineur (1914)  
1. Modéré  
2. Pantoum. Assez vif  
3. Passacaille. Très grand  
4. Final. Animé

Felix Mendelssohn (1809-1847) : Trio pour piano, violon et violoncelle n°2 en do mineur opus 66 (1845)  
1. Allegro energico e con fuoco  
2. Andante espressivo  
3. Scherzo: Molto allegro - quasi presto  
4. Finale: Allegro appassionato

Lisa Batiashvili violon
Gautier Capuçon violoncelle
Jean-YvesThibaudet piano

Gautier Capuçon le 16 avril 2020 : Suite pour violoncelle n°3 en do majeur, BWV 1009 - Gigue

Il va falloir se réinventer, il faut que l'après change, beaucoup de sujets pour la planète, chose essentielle, va-t-on entendre cet appel de la nature, comment on fait nous musiciens ? Utiliser moins l'avion, ne pas faire un saut de 24h à Tokyo, ne faire qu'un voyage par an sur un autre continent, pas 4 ou 5. Durant de temps de confinement, j'avais besoin de partager, d'apporter du réconfort aux personnes, aux familles endeuillées, aux soignants qui sauvent des vies. On doit les saluer, penser à eux, leur donner beaucoup d'énergie, les artistes ont besoin de vivre, ils vivent par leur représentation, période de flou total où l'art de représentation va être le dernier wagon à reprendre dans ce monde économique, ces artistes sont extrêmement inquiets de la situation, du jour au lendemain, ces artistes se retrouvent avec zéro. Il faut prendre conscience de tout cela, on a besoin de culture, on a besoin de partager.Gautier Capuçon

Les invités :
L'équipe de l'émission :