Le concert de 20h
Concerts
Vendredi 1 mai 2020
2h 28mn

CONCERT INÉDIT : récital de Sélim Mazari dans le cadre de "Piano à Lyon" : Beethoven, Enesco, Prokofiev

Le pianiste Sélim Mazari donne un récital avec les "Variations Eroïca" de Beethoven, deux extraits de la "Suite pour piano n°2 opus 10" d'Enesco et la "Sonate n°6" de Prokofiev. Alexandre Tharaud, Adam Laloum et Lucas Debargue viendront clôturer cette Journée spéciale sur France Musique.

CONCERT INÉDIT : récital de Sélim Mazari dans le cadre de "Piano à Lyon" : Beethoven, Enesco, Prokofiev
Sélim Mazari, © www.selimmazari.com

Concert donné le mercredi 19 février 2020 à 20h30 à la Salle Molière de Lyon 

Programme du concert

A l'automne 1796, Beethoven compose ces Douze Variations sur un thème en la majeur de Paul Wranitzky – premier violon à l’Opéra de la cour à Vienne - à partir d'une simple danse russe extraite du ballet Das WaldmädchenLa Jeune Fille de la forêt ») : un thème pas si commode à la coupe irrégulière, prétexte à cette série de variations à ne surtout pas prendre au sérieux. En somme, une récréation de l'esprit, même si une fugue (genre sérieux par excellence) fait une apparition remarquée dans la variation finale de cette partition.

Ludwig van Beethoven (1770-1827) :  
- 12 variations en la Majeur sur le ballet "Das Waldmädchen" de Pavel Vranicky (1796-97)
- 15 variations et fugue en mi bémol Majeur opus 35 sur un thème du ballet "Les Créatures de Prométhée""Variations Eroïca" (1802)

Georges Enesco (1881-1955) : Toccata et Pavane (extraits de la Suite pour piano n°2 opus 10 - 1901 et 1903).

Sergueï Prokofiev (1891-1953) : Sonate n°6 en la Majeur, opus 82 (1939-1940)
- Allegro moderato
- Allegretto
- Tempo di valzer lentissimo
- Vivace

Bis 1 : Ludwig van Beethoven : Allegro vivace, Sonate n°16 en sol Majeur opus 31 n°1

Bis 2 : Ludwig van Beethoven : extrait des 7 bagatelles pour piano opus 33 : 5. Allegro ma non troppo

Sélim Mazari, piano

L'Après-concert avec Alexandre Tharaud, Adam Laloum et Lucas Debargue

Trois visiteurs du soir - Alexandre Tharaud, Adam Laloum et Lucas Debargue - viennent partager les réflexions que leur inspirent cette drôle de période, et clôturer cette Journée spéciale "Rêvons l'après, rêvons l'avenir" sur France Musique

Quand on est musicien soliste on anticipe, on triture le temps, on le maltraite, on anticipe aussi les années qui viennent. On coche des cases de notre agenda futur. Tout d'un coup ce temps reprend l'avantage sur nous et nous impose ce silence. C'est vertigineux.Alexandre Tharaud

Francis Poulenc : Sextuor (Allegro vivace, Divertissement : Andantino, Finale : Prestissimo)
Alexandre Tharaud, piano - Laurent Lefèvre, basson - Philippe Bernold, flûte - Olivier Doise, hautbois - Ronald van Spaendonck, clarinette et Hervé Joulain, cor
[Naxos 1999 "Intégrale de la musique de chambre"]

C'est un grand privilège de vivre ces moments. Temps funeste, notions d'angoisse, injustices plus marquées. Mon travail est celui d'un voyageur immobile sans but précis, je travaille des œuvres plutôt sombres. Avenir lointain, vivre au jour le jour, grand besoin de jouer pour moi, j'apprends à ne plus jouer pour les autres. En vous souhaitant l'affection et le courage dont nous avons besoin de ce moment. A bientôt...Adam Laloum

Johannes Brahms : Allegro amabile, Sonate en mi bémol majeur opus 120 n°2  Raphaël Sévère, clarinette  Adam Laloum, piano  [Mirare 2014 "Œuvres avec clarinette"]

Ce qui m'aide à me retrouver, c'est de me déconnecter encore plus des réseaux sociaux et de la virtualité, parce que pour moi, cette situation donne encore plus de pouvoir à la virtualité qui ne cesse d'envahir nos existences. Cette situation devrait nous inviter à l'intériorisation, à la méditation, à la réflexion plutôt qu'à l'exhibition. Mais je pense que chacun sortira grandi de cette crise de façon différente et je pense que cela va complètement changer le paysage musical, mais pas que musical. Je pense que notre vie sera vraiment différente. Je n'ai pas besoin de prononcer une parole d'espoir puisque je vois de l'espoir dans ce qui se passe. On est affecté par quelque chose qui vient de l'extérieur et en fait je trouve cela rassurant de voir une grosse partie de l'espèce humaine réagir à quelque chose qui vient de l'extérieur, là où j'avais plutôt tendance à croire qu'on était embarqué dans une frénésie contre laquelle on n'arrivait pas à opposer de résistance humaniste. J'ai l'impression qu'il y a peut-être des possibilités d'alternatives qui sont imaginables. Lucas Debargue

Domenico Scarlatti : Sonate en Fa dièse majeur K. 25 L. 481
Lucas Debargue, piano
[Sony Classical 2019 "52 sonates"]

Lucas Debargue  dans Scarlatti : Sonate en fa Majeur, K. 438 (extrait des 52 sonates)

Selim Mazari interprète Beethoven aux 25ème Victoires de la Musique Classique en 2018

Adam Laloum joue Schubert, Schumann et Brahms à l'Auditorium du Musée du Louvre Ce concert datant de 2013 est disponible gratuitement durant la période de confinement.

Les invités :
L'équipe de l'émission :