Le concert de 20h
Concerts
Mercredi 30 juin 2021
2h 28mn

"À la folie" : concert de l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil dans le cadre de ManiFeste-2021

Très beau concert de l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil donné le 11 juin dernier dans le cadre du festival ManiFeste organisé par l’Ircam. Au programme : trois reprises signées Sasha Blondeau, Pasquale Corrado et Olga Neuwirth et une création très attendue de Raphaël Cendo

"À la folie" : concert de l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil dans le cadre de ManiFeste-2021
L'Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil, © Anne-Élise Grosbois

Concert donné le 11 juin 2021 à la Cité de la Musique, à la Philharmonie de Paris

Programme du concert

Sasha J. Blondeau (né en 1986)
Contre-espace, pour grand ensemble (commande de l’Ensemble Intercontemporain, 2019) 

  • Ensemble Intercontemporain 
  • Bastien Stil, direction

Sasha Blondeau avait déjà écrit une pièce pour l'Ensemble Intercontemporain en 2017. Cette pièce, Contre-espace, a été créée à la Salle Boulez à Berlin en septembre 2019 par l’Ensemble Intercontemporain dirigé par Matthias Pintscher. Ici, le compositeur a imaginé une disposition avec huit instrumentistes sur les balcons (les cuivres, les hautbois et le basson) et le reste de l’ensemble sur la scène de la cité de la musique dirigé par Bastien Stil.
Le titre, Contre-espace, est emprunté à Michel Foucault, qui l’utilise dans ses conférences sur le principe d’hétérotopie : « On ne vit pas dans un espace neutre et blanc ; on ne vit pas, on ne meurt pas, on n’aime pas dans le rectangle d’une feuille de papier. On vit, on meurt, on aime dans un espace quadrillé, découpé, bariolé, avec des zones claires et sombres, des différences de niveaux, des marches d’escalier, des creux, des bosses, des régions dures et d’autres friables, pénétrables, poreuses. Il y a les régions de passage, les rues, les trains, les métros ; il y a les régions ouvertes de la halte transitoire, les cafés, les cinémas, les plages, les hôtels, et puis il y a les régions fermées du repos et du chez-soi. Or, parmi tous ces lieux qui se distinguent les uns des autres, il y en a qui sont absolument différents : des lieux qui s’opposent à tous les autres, qui sont destinés en quelque sorte à les effacer, à les neutraliser ou à les purifier. Ce sont en quelque sorte des contre-espaces. »  Michel Foucault 

Pasquale Corrado (né en 1979)
D’Estasi, pour grand ensemble (2015) 

  • Ensemble Intercontemporain 
  • Bastien Stil, direction

Pour composer cette pièce, Pasquale Corrado est parti de l’image de L’Extase de sainte Cécile de Raphaël, où l’on voit la patronne des musiciens entourée de quatre saints et d’instruments de musique. Le compositeur italien reprend cette dualité entre le terrestre et le céleste en structurant sa pièce en six espaces distincts, un pour chaque saint et pour Sainte Cécile et un pour le Christ non représenté. D’Estasi a été créée par l’Ensemble Intercontemporain et Matthias Pintscher en 2015 à Amsterdam. 

Olga Neuwirth (née en 1968)
Locus... doublure... solus, pour piano et ensemble (1996) 

  • Sébastien Vichard, piano 
  • Ensemble Intercontemporain 
  • Bastien Stil, direction

Cette pièce d'Olga Neuwirth, Locus... doublure... solus, est une référence au livre visionnaire de Raymond Roussel, Locus Solus, paru en 1914, dont la compositrice autrichienne reprend ici à son compte l’extraordinaire richesse sonore. Au centre du dispositif : un piano soliste tenu ce soir par Sébastien Vichard. 

Raphaël Cendo (né en 1975)
Double Cheese Passions, pour chanteuse, ensemble et électronique (commande de Françoise et Jean-Philippe Billarant, création, 2019-2020) 

  • Christina Daletska, mezzo-soprano 
  • Ensemble Intercontemporain 
  • Bastien Stil, direction 
  • Augustin Muller, réalisation informatique musicale Ircam

Raphaël Cendo s’est fait connaître depuis une quinzaine d’années dans un registre esthétique nourri par les sons saturés, ce qui lui a valu une certaine reconnaissance, jusqu’au Lion d’argent décerné par la Biennale de Venise en octobre dernier. Toutefois, il explique dans un petit opuscule récemment publié par sa maison d’édition, la maison Ona, que la crise sanitaire semble avoir provoqué chez lui une inflexion dans sa démarche. Cette réflexion se termine sur le mot « réconciliation » également présent à la fin du livret de cette nouvelle pièce dans laquelle nous percevons aussi l’influence de la théâtralité d’Antonin Artaud. Raphaël Cendo joue lui-même d’un synthétiseur modulaire analogique (qui envoie des sonorités très vintage, assez datées, presque comiques) en direct, à la console dans la salle. En réintégrant un certain nombre d’éléments connotés historiquement dans sa partition, notamment des éléments de musique populaire, et des bribes de langage tonal, Raphaël Cendo tend à cette musique de la réconciliation qui fonde le propos de Double Cheese Passions.

L'Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil, ©EIC ©Anne-Élise Grosbois
L'Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil, ©EIC ©Anne-Élise Grosbois

Après-concert : entretien avec Yann Robin et Léo Warynski

Le compositeur Yann Robin et le chef Léo Warynski évoquent avec Arnaud Merlin la seconde édition de l’académie de composition ARCo, qui se tient cette année en juillet à Marseille.

Yann Robin (né en 1974)
Étude pour piano n° 1 « Les Agrégats »
- Bertrand Chamayou, piano
Enregistré le 2 octobre 2020 (Paris, Radio France)
Bande France Musique 2020A1101E0022

Henry Fourès (né en 1948)
Un bel éclair qui durerait, quintette pour quatuor à cordes et percussion augmentée, (commande Ircam-Centre Pompidou, création) (extrait)
- Jean Geoffroy, percussion
- Quatuor Béla,
- Augustin Muller, réalisation informatique musicale Ircam
Enregistré le 23 juin 2021 (Paris, La Villette, salle Boris-Vian, festival Manifeste de l’Ircam)
Bande Ircam

Johannes Maria Staud (né en 1974)
Apeiron (2004-2005, extrait)
- Berliner Philharmoniker,  
- Sir Simon Rattle, direction
Enregistré en 2005 (Berlin)
Kairos 0012672KAI

Eva Reiter (née en 1976)
Masque de fer, pour voix, flûte, dan bao, alto et percussion
- Klangforum Wien,
Enregistré en 2017 (Vienne)
Kairos 0015031KAI

Gérard Grisey (1946-1998)
Talea (extrait)
-Multilatérale,
- Léo Warynski, direction  
L’Empreinte Digitale ED13260

Franck Bedrossian (né en 1971)
Tracés d’Ombres pour quatuor à cordes (2007) – 2. Extrêmement lent et désolé- Quatuor Tana,
- Antoine Maisonhaute et Ivan Lebrun, violons
- Maxime Désert, alto
- Jeanne Maisonhaute, violoncelle
Paraty 205146

Morton Feldman (1926-1987)
Christian Wolff in Cambridge
- Les Métaboles,
- Léo Warynski, direction
NoMadMusic NMM036

L'Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil, ©EIC ©Anne-Élise Grosbois
L'Ensemble Intercontemporain dirigé par Bastien Stil, ©EIC ©Anne-Élise Grosbois
L'équipe de l'émission :