Lundi 25 janvier 2021
2 min

Les pistes envisagées pour la reprise des activités culturelles

En Europe, les pistes envisagées pour relancer l'activité culturelle sont bien différentes d'un pays à l'autre. Alors que l'Autriche vient de rendre obligatoire les tests négatifs à présenter à l'entrée des salles de spectacle, qu'en est-il des autres pays ?

Les pistes envisagées pour la reprise des activités culturelles
L'Autriche qui sort de son troisième confinement vient de voter la mise en place d'un protocole nécessitant de présenter un test négatif à l'entrée des lieux culturels, © Maxppp / Gonzales Photo/Christoph Obersch

Commençons cette chronique avec l’Autriche. Le 15 janvier dernier a été adopté dans ce pays une loi très importante : elle permet au gouvernement de rendre obligatoire la présentation de tests négatifs au Covid à l’entrée des événements culturels et sportifs. Cette loi offre aussi la possibilité d’exiger un test négatif pour les restaurants et les hôtels. Le but est de permettre au plus vite la reprise de l’activité car l’Autriche sort cette semaine de son troisième confinement.

Roselyne Bachelot n’est pas pour instaurer cette mesure en France, comme elle l’a rappelé la semaine dernière à l’Assemblée nationale. Pour la ministre de la Culture, c’est une question éthique et s’interroge : « Peut-on facturer à l’Assurance-Maladie un test d’entrée dans un festival ? ».
Toutefois face à elle, le secteur culturel n’en peut plus d’être dans le flou le plus complet et ne supporte plus cette différence de traitement avec les commerces ou les transports. Le Prodiss, le syndicat des musiques actuelles, réfléchit à l’idée d’un concert-test où 500 personnes assisteraient à un concert debout, masqués mais sans distanciation, avec test antigénique à l’entrée. Le syndicat est encore bien loin d’avoir l’autorisation de l’Etat pour le faire.
A noter également que des collectivités appellent à expérimenter la réouverture des lieux culturels, comme la région nouvelle-Aquitaine ou la ville de Bourges. Se dessine donc aussi sur ce sujet un clivage entre l’Etat et les territoires.

La réponse ne doit-elle pas être aussi européenne ?

Effectivement? face à ces différences d’approches d’un pays à l’autre, quelle peut être l’attitude de l’Europe ? Les 27 ont encore débattu la semaine dernière du passeport vaccinal. Certains pays sont totalement pour, comme le Danemark, la Grèce ou l’Espagne, d'autres sont bien plus dubitatifs, comme la France, où une partie non négligeable de la population reste critique face à la vaccination. Si l’idée du passeport vaccinal est notamment de pouvoir faciliter les transports et donc le tourisme, on pourrait aussi imaginer son utilisation pour la culture. Mais dans tous les cas, au vu du rythme des vaccinations, cette piste prendra du temps. Trop de temps sans doute.

L'équipe de l'émission :