Lundi 23 novembre 2020
2 min

Le poids économique du secteur culturel en France et en Europe

Alors que cette semaine sont attendues les annonces d’Emmanuel Macron sur un possible allégement du confinement, qui pourrait concerner la culture, Antoine Pecqueur s'intéresse ce matin au poids économique du secteur culturel.

Le poids économique du secteur culturel en France et en Europe
Le secteur culturel représente 47 milliards d’euros en France, soit 2,3% de l’économie française, © Maxppp / Philippe Lavieille

Deux études très intéressantes viennent de sortir sur le sujet : l’une à l’échelle de la France et l’autre de l’Europe.
La première a été réalisée par le département des études et des statistiques du Ministère de la Culture, qui nous apporte quelques chiffres-clés. On apprend déjà que le poids économique de la culture s’élève à 47 milliards d’euros. Ce montant représente 2,3% de l’économie française, un pourcentage relativement stable si on le compare aux études précédentes.
Le poids économique, rappelons-le, est calculé en mesurant la valeur produite par chacune des branches culturelles.
En terme de poids, le spectacle vivant avec la musique est troisième derrière l’audiovisuelle et l’édition.
Un autre chiffre très intéressant, c’est le nombre de personnes travaillant dans la culture en France : 670 000, soit 2,7% de la population active. Ce qu’il faut souligner c’est qu’un tiers sont des travailleurs indépendants, alors que globalement en France ils ne sont que 12%.
Enfin, un dernier chiffre également important à vous donner est le nombre d'entreprises culturelles en France, rassemblant ainsi 150 000 entreprises, c’est-à-dire 6,6% du nombre total des entreprises. Ce sont elles qui sont pour la plupart aujourd’hui violemment impactées par le confinement.

Qu’en est-il à l’échelle de l’Europe ?

L’étude d’Oxford Economics, qui a été réalisée pour le compte de la Fédération internationale de l’industrie du disque, s’est concentrée sur le poids économique de la musique seulement.
Un secteur qui représente en 2018 deux millions d’emplois. Un chiffre tout sauf anodin. L’étude révèle aussi que la contribution du secteur musical à l’économie européenne était de 81,9 milliards d’euros. Le but de cette étude est clairement de montrer à l’Europe le poids du secteur musical, dont les recettes fiscales équivalent à presque 20% de l’ensemble du budget de l’Union européenne.

Que retenir précisément de ces études ?

Leur parution tombent en plein dans le contexte de la crise sanitaire, avec dans la plupart des pays européens l’interdiction pour les lieux culturels d’accueillir du public.
Ces études montrent déjà que ce secteur pèse en terme économique et aussi qu’il est riche en emplois, avec une spécificité : c’est de l’emploi non délocalisable, contrairement à d’autres domaines, par exemple l’automobile.
Du fait aussi de sa sous-capitalisation, il est intrinsèquement fragile. C’est pour toutes ces raisons que les pouvoirs publics doivent être extrêmement vigilants. L’Europe semble en tout cas commencé à le comprendre en voulant augmenter, grâce au plan de relance, le budget d’Europe Creative, le bras culturel de l’Union, de 50%.

L'équipe de l'émission :