Lundi 3 mai 2021
2 min

Calendrier de sortie des restrictions sanitaires : des questions en suspens

Le chef de l'Etat a enfin présenté un calendrier de sortie progressive des restrictions sanitaires. Le couvre-feu sera progressivement décalé et les lieux culturels rouvriront le 19 mai. Antoine Pecqueur réagit ce matin à ces annonces.

Calendrier de sortie des restrictions sanitaires : des questions en suspens
Le 19 mai, le couvre-feu sera également repoussé à 21h, une aubaine pour les concerts, © AFP / Anne-Christine Poujoulat

Le chef de l'Etat a présenté le calendrier de réouverture des lieux culturels tant attendu. Le 19 mai marquera donc la réouverture des musées, des cinémas, des salles de spectacle, qui pourront accueillir 800 spectateurs en intérieur et 1000 en extérieur. Puis, à partir du 9 juin, la limite monte à 5000 personnes. Avec un objectif rapide : la fin des limites de jauge pour le 30 juin.
Le président a donc voulu relancer le secteur culturel dans son ensemble, et non les musées en premier lieu, comme il l’avait pourtant lui-même suggéré. Sans doute pour éviter de créer une nouvelle révolte sociale à l'heure où une centaine de théâtres sont toujours occupés. 

Ce calendrier pose tout de même différentes questions

Commençons par la question des jauges. On connait désormais la limite maximale du nombre de spectateurs autorisés. Mais quel protocole sanitaire sera mis en place ? Avec quelle distanciation ? Le ministère de la culture a évoqué l’élaboration d’un plan en trois phases : 35% de la capacité de la salle, puis 65% et enfin 100%.
Mais lorsque Emmanuel Macron parle de la fin de la limite des jauges le 30 juin, est-ce à dire que le public ne sera alors plus distancié et juste masqué ? Il faudra sans doute attendre le Conseil national des professions du spectacle du 11 mai pour en savoir plus. 

Ce n’est pas la seule interrogation que soulève ce calendrier. Les préfets pourront prendre dans chaque département des mesures en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, ce qui pourrait créer des complications notamment dans l’organisation des tournées. Or, va sans dire que le passage d'une étape à l'autre ne pourra se faire rapidement qu’avec une vaccination massive de la population, ce dont nous sommes encore loin.

L'enjeu du pass sanitaire

Roselyne Bachelot avait affirmé il y a dix jours avoir "beaucoup de mal" avec l’idée d’un pass sanitaire pour entrer dans un lieu culturel. Pourtant, Emmanuel Macron a annoncé que ce pass sanitaire permettra d’assister à des événements de grande ampleur, comme les festivals et les concerts de musique actuelle – il ne sera en revanche pas nécessaire pour aller au théâtre ou au cinéma. Le président s’inspire notamment du Danemark qui a instauré le Coronapass pour aller dans les lieux culturels.
Reste à savoir maintenant comment il va être mis en place en France. Le président a annoncé qu'il existera un format numérique et papier, qui  "permettra de montrer qu’on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent". 

On notera enfin que dans l’élaboration de ce calendrier, Emmanuel Macron a étroitement associé restaurants et lieux culturels. Ce calcul politique découle sans doute de l'approche des élections régionales.
Un problème demeure  : si la situation sanitaire se dégrade, le gouvernement ne pourra pas distinguer ces deux secteurs et risquera de devoir les fermer également ensemble. Ainsi comme l’ont confié des professionnels du secteur culturel, ces annonces sont évidemment réjouissantes mais incitent à la vigilance.

L'équipe de l'émission :