Lundi 31 mai 2021
2 min

La politique culturelle de Joe Biden : un plan de relance qui rassure le secteur

Vendredi dernier, Joe Biden a présenté son projet de budget pour 2022 globalisant 6000 milliards de dollars. Alors que les Etats-Unis ont annoncé une perte de plus de 16 milliards de dollars pour le secteur culturel, quelle place occupe la culture dans la politique de Joe Biden ?

La politique culturelle de Joe Biden : un plan de relance qui rassure le secteur
Quelle place occupe la culture dans la politique générale de Joe Biden ?, © AFP / Brendan Smialowski

Dans ce domaine aussi, le contraste est total avec Donald Trump. Prenez le cas de l’agence fédérale pour les arts, qu’il serait bien imprudent de vouloir comparer à notre ministère de la Culture, tant son budget est bien moindre. Il n’empêche : Donald Trump n’a eu de cesse au cours de son mandat de vouloir supprimer cette agence, même si le Congrès s’y est à chaque fois opposé. Mais cette fois-ci, Joe Biden décide lui d’augmenter le budget de cette institution, qui sera désormais de 201 millions de dollars contre 161 millions de dollars auparavant. A cela s’ajoute une aide de 135 millions de dollars dans le cadre du plan de relance.

La culture, victime directe de la crise sanitaire

La pandémie a engendré aux Etats-Unis une perte de plus de 16 milliards de dollars pour le secteur culturel. Au plus fort de la crise, 2,7 millions d’artistes américains se sont retrouvés sans emploi. Car c’est le modèle même de la culture anglo-saxonne qui a été ébranlé. Le fonctionnement de ce secteur repose en effet sur la billetterie et la philanthropie, l’aide publique étant très faible, même si présente indirectement avec les déductions fiscales accordées aux philanthropes. Or, la crise a mis à mal ce modèle libéral des ressources privées. Le chef d’orchestre Yannick Nézet-Seguin, directeur musical du Met de New York, a d’ailleurs écrit une lettre ouverte à Joe Biden, soulignant que "les conséquences financières vont durer des années sans intervention significative du gouvernement".

La réponse de la nouvelle administration est-elle suffisante ?

Le plan de relance mis en place par Biden s’est traduit de manière globale par un large dispositif d’aides sociales, avec notamment l’augmentation des allocations chômage. Ce qui a rassuré le secteur culturel, confronté à des taux de chômage record, jusqu’à 45% chez les danseurs. Biden a aussi rassuré en augmentant donc le budget de l’agence fédérale pour les arts. Mais cela ne fait pas encore une politique culturelle. Pour ce faire, de nombreuses voies de l’autre côté de l’Atlantique appelle le président à créer un poste de ministre de la culture, ce qui n’existe pas. Joe Biden va-t-il le faire ? Et osera-il décliner sa politique keynésienne, avec une forte intervention de l’état, dans le champ culturel, ce qui serait un changement majeur de paradigme ? Autant d’enjeux qui vont plus loin que la seule relance post-crise, aussi nécessaire soit-elle, du secteur.

L'équipe de l'émission :