Lundi 1 mars 2021
2 min

L'impact économique de la crise sur le secteur de l'édition

L'édition est l’un des rares secteurs culturels relativement épargné par la pandémie, bien que certaines librairies mettent la clé sous la porte.

L'impact économique de la crise sur le secteur de l'édition
L'édition, un des rares secteurs culturel relativement épargné par la pandémie, © Getty

L'édition a connu en 2020 qu’un recul de 3% du chiffre d’affaires de l’industrie du livre par rapport à 2019. Le confinement et le couvre-feu ont en effet laissé du temps aux français pour lire, bien que les librairies ont dû fermer leurs portes à deux reprises, engendrant un manque à gagner pour la filière et un décalage des sorties. La production de livres a été globalement réduite de 15%. Mais la filière profite assurément de l’absence d’autres offres culturelles. Et sans surprise, le livre numérique connaît un essor important : il y a eu 361 000 acheteurs d’ebook en plus entre les deux confinements.

Que lisent les français pendant la crise ?

Certains genres rencontrent un immense succès : les essais liés au féminisme, les livres jeunesse ou encore quelques titres particuliers liés à la période comme la Peste de Camus. Et comme on passe du temps à la maison, les grands formats marchent bien, et pas uniquement les livres de poche. A l’inverse, plus grand monde n’achète des guides de voyage, un secteur touché de plein fouet par la crise.

La fermeture de plusieurs librairies

Les quatre librairies Gibert Jeune de la place Saint-Michel vont fermer, avec à la clé la suppression de 71 emplois. Mais au-delà de la pandémie, ces fermetures nous montrent surtout que ce groupe n’a pas su se moderniser. En réalité, selon un représentant syndical, la famille héritière vit avant tout des revenus immobiliers. Le reste de la France est aussi confronté à ce repli : les librairies de Chalons-sur-Saône et de Clermont-Ferrand ont été mise en liquidation. Mais au même moment, de nouveaux modèles s’inventent : des librairies optent de plus en plus pour le statut de Scop, société coopérative et participative. Une manière de créer un projet commun entre les salariés, de réinventer aussi la librairie indépendante, un enjeu d’autant plus crucial face au rouleau compresseur d’Amazon.

L'équipe de l'émission :