Lundi 18 novembre 2019
2 min

L’amendement sur les harmonies dans le Projet de loi de finances

Antoine Pecqueur nous parle ce matin d’un amendement dans le cadre du Projet de Loi de Finances concernant les harmonies et les fanfares. Une bonne nouvelle pour ces orchestres !

L’amendement sur les harmonies dans le Projet de loi de finances
Le billet éco d'Antoine Pecqueur du 18/11/2019, © Getty / Mark Gerum

Une enveloppe de 5 millions d’euros va être octroyé aux harmonies et aux fanfares. 

C’est la député du Nord, Anne-Laure Cattelot, de la république en marche, qui a porté cet amendement. En effet le Nord est une région riche en harmonies et en fanfare.
Anne-Laure Catelot a dit à Antoine Pecqueur qu’elle avait eu l’idée de cette mesure lors de la crise des gilets jaunes. Pour elle, chaque Ministère doit faire des efforts, et donc aussi la culture. Or ce type d’orchestre à vents, présent parfois dans le plus petit village, permet une mixité tant sociale que générationnel.

Ce vote a montré une fracture au niveau de la majorité.

Franck Riester, le Ministre de la Culture, était contre. Il avait prévu dans son budget quelques augmentations, par exemple pour le controversé Pass Culture, mais rien pour les harmonies. Toutefois, Anne-Laure Cattelot a réussi à faire passer la semaine dernière son amendement à l’Assemblée nationale, avec 41 voix pour et 39 contre.
Au sein de LREM, dix députés ont voté pour, sans oublier ceux qui se sont abstenus. Les Républicains comme le PS ont voté pour. Autant dire que le Ministre n’était pas de bonne humeur après ce vote.

A quoi vont être destinés ces 5 millions d’euros ?

Ces structures sont dans une santé financière souvent très difficile. Il leur faut des fonds pour acheter des instruments, des partitions, des tenues de concerts… Ces 5 millions d’euros seront affectés au Drac de chaque région, qui ensuite reverseront des subventions aux collectivité territoriales ou aux associations. C’est aussi une manière pour les orchestres de ne plus être uniquement dépendant de l’argent direct de la ville ou du village où ils sont établis.

A l’avenir ce fonds pourrait évoluer. Il pourrait aussi intégrer le futur Centre national de la Musique, qui va voir le jour au 1er janvier. Ce serait le plus cohérent. Mais en attendant, il y aura en décembre l’adoption définitive du budget. On y reviendra !

L'équipe de l'émission :