Dimanche 2 mai 2021
1h 58mn

Symphonie n°5 de Schubert

Vincent Agrech, Thomas Deschamps et Emmanuelle Giuliani élisent la version de référence de la Symphonie n°5 de Franz Schubert.

Symphonie n°5 de Schubert
Portrait of Franz Peter Schubert, © Getty / Wilhelm August Rieder

Emission enregistrée au Théâtre de l'Alliance Française jeudi 22 avril 2021

Vous souhaitez participer à l'émission ?

Votez pour votre version préférée de laSymphonie n°5de Schubert et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

compte-rendu:

Un Schubert un peu lisse et sans aura : on se passe rapidement de Günter Wand et de la WDR de Cologne.

Sándor Végh et l’Orchestre du Mozarteum divisent : est-ce vif, aérien, bondissant ? Ou au contraire martelé, affecté voire désincarné ?

Les instruments anciens d’Anima Eterna nous font un Schubert tonique, aux coutures très visibles : Immerseel construit l’édifice avec science et raison, mais nous refuse souvent l’émotion.

On ne dira jamais assez le luxe du Concertgebouw d’Amsterdam : cordes chatoyantes, petite harmonie dorée donnent une Cinquième un brin ronflante, plus dans la masse que le détail. Après un Andante qui fait chavirer les cœurs, le menuet, hélas brutal, engloutît les lignes. Nikolaus Harnoncourt respire si large que l’articulation en pâtit.

Marc Minkowski brosse un premier mouvement comme un souvenir, joie passée plus que vécue. Une flûte oiseau illumine la pâte orchestrale, et l’automne obscurcit le mouvement lent. On pardonnera la grisaille des cordes tant le menuet galvanise : ce Schubert cursif et si pensé passionne décidément !

C’est le printemps, tout explose. Quel naturel ! Les pupitres du Chamber Orchestra of Europe fusent et s’apostrophent, dans un premier mouvement aux verdeurs jubilatoires. Puis le second s’épanche, naïvement, amoureusement, sous la battue d’un Claudio Abbado irrésistible de jeunesse. Les bois gorgés de couleurs font triompher le chant, c’est tout le Schubert de la Cinquième.

palmarès:

N°1
Version C
Orchestre de chambre d’Europe, dir. Claudio Abbado (DG, 1987)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Claudio Abbado
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Claudio Abbado, © DG

N°2
Version E
Les Musiciens du Louvre, dir. Marc Minkowski (Naïve, 2011)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Marc Minkowski
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Marc Minkowski, © Naïve

N°3
Version B
Orchestre royal du Concertgebouw, dir. Nikolaus Harnoncourt (Warner, 1992)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Nikolaus Harnoncourt
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Nikolaus Harnoncourt, © Warner

N°4
Version A
Anima Eterna, dir. Jos van Immerseel (ZZT, 1996)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Jos van Immerseel
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Jos van Immerseel, © ZZT

N°5
Version F
Orchestre du Mozarteum de Salzbourg, dir. Sándor Végh (Capriccio, 1990)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Sandor Vègh
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Sandor Vègh, © Capriccio

N°6
Version D
Orchestre symphonique de la WDR de Cologne, dir. Günter Wand (RCA, 1984)

Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Günter Wand
Symphonie n°5 de Schubert, dirigée par Günter Wand, © RCA
L'équipe de l'émission :