Dimanche 17 février 2019
1h 58mn

Requiem de Fauré

Sophie Bourdais, Emmanuelle Giuliani et Richard Martet élisent la version de référence du Requiem de Gabriel Fauré.

Requiem de Fauré
Gabriel Fauré en 1896 , © Bibliothèque nationale de France

Emission enregistrée en public jeudi 14 février 2019 à 19h au Studio 109 de la Maison de la Radio.

compte-rendu:

L’écoute s’appuie sur la version originale duRequiem(1893).

La vision de Stephen Cleobury pêche par la mollesse de ses attaques, un chœur nasal, trémulant, et une indifférence au texte. Au suivant !

Voix aigres, direction relâchée, équilibres sonores hasardeux : le Requiem de Fauré selon Philippe Herreweghe désintéresse vite.

Laissant l’orgue déclencher un tonnerre de vibrations, John Eliot Gardiner affiche un ton affecté qui frôle l’apathie. Le Pie Jesu de Catherine Bott, aux limites criantes, fait l’unanimité contre lui.

Sur un tempo ultra étiré, Nigel Short n’habite pas les mots, et en dépit d’un bel orchestre, livre un Fauré désincarné. Les fragilités du soprano enfant de Grace Davidson n’arrangent rien, dans un Pie Jesu poussif.

Quelle acoustique de cathédrale ! Laurence Equilbey impose un décorum opulent, au risque de quelques effets surlignés. On est subjugué par la technique et le timbre radieux de Sandrine Piau, mais au-delà de tout, par le baryton noble de Stéphane Degout, dont le Libera Me, pétri d’humanité, est d’une rare hauteur de vue.

Vie et ferveur : le Fauré de Harry Christophers s’élève dans l’évidence et la mise la plus noble : précis, investi, le chœur prend la parole tandis que l’orchestre, coloré, doux et ferme à la fois, nimbe de lumière le Requiem. Et quel ravissement que le Pie Jesu simplement idéal d’Elin Manahan Thomas !

palmarès:

N°1
Version C
Elin Manahan Thomas, Roderick Williams, The Sixteen, Academy of St Martin in the Fields, dir. Harry Christophers  (Coro, 2007)

Le Requiem de Fauré dirigé par Harry Christopher
Le Requiem de Fauré dirigé par Harry Christopher, © Coro

N°2
Version D
Sandrine Piau, Stéphane Degout, Accentus, Orchestre National de France, dir. Laurence Equilbey (Naïve, 2009)

Le Requiem de Fauré dirigé par Laurence Equilbey
Le Requiem de Fauré dirigé par Laurence Equilbey, © Naïve

N°3
Version F
Grace Davidson, William Gaunt, Ensemble Tenebrae, Orchestre symphonique de Londres, dir. Nigel Short (LSO Live, 2012)

Le Requiem de Fauré dirigé par Nigel Short
Le Requiem de Fauré dirigé par Nigel Short, © LSO

N°4
Version E
Catherine Bott, Gilles Cachemaille, Monteverdi Choir, Orchestre révolutionnaire et romantique, dir. John Eliot Gardiner (Philips, 1992)

Le Requiem de Fauré dirigé par John Eliot Gardiner
Le Requiem de Fauré dirigé par John Eliot Gardiner, © Philips

N°5
Version A
Peter Kooy, Agnès Mellon, La Chapelle Royale, Les Petits Chanteurs de Saint-Louis, Ensemble Musique Oblique, dir. Philippe Herreweghe (HM, 1988)

Le Requiem de Fauré dirigé par Philippe Herreweghe
Le Requiem de Fauré dirigé par Philippe Herreweghe, © HM

N°6
Version B
Olaf Bär, Richard Eteson, Chœur du King’s College Cambridge, English Chamber Orchestra, dir. Stephen Cleobury (EMI, 1988)

Le Requiem de Fauré dirigé par Stephen Cleobury
Le Requiem de Fauré dirigé par Stephen Cleobury, © EMI

la Tribune des internautes:

Quelle est la meilleure version du Requiem de Fauré ?
► Participez et votez pour votre version préférée

L'équipe de l'émission :