Dimanche 25 avril 2021
1h 58mn

Musica Callada de Mompou

Jérôme Bastianelli, Alain Lompech et Mélissa Khong élisent la version de référence des Música callada de Federico Mompou.

Musica Callada de Mompou
Federico Mompou au piano, © Capture d'écran YouTube

Emission enregistrée au Théâtre de l'Alliance Française jeudi 22 avril 2021.

Vous souhaitez participer à l'émission ?
Votez pour votre version préférée de laMusica Calladade Federico Mompou et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

compte-rendu:

Un orchestre dans le piano : Jordi Masó fait résonner des glas dans la Música callada n°2. Au risque d’être prosaïque et de planter un peu les accords. 

On goûte à la pureté du son et au toucher délicat d’Herbert Henck, dans un lever du rideau hypnotique. Mais en termes de dynamiques, on aura plus affûté.  

Mompou par lui-même. Voilà une radiographie des Música callada, lues dans leur nudité, leur acétique pureté, leur franchise désarmante et une noirceur sans concession. On aimerait quand même plus de contrastes et un toucher parfois moins dur.  

Rien de superflu dans la lecture de Jean-François Heisser, qui regarde les pièces à distance, arrondit les angles, et en rend la tristesse, la spiritualité et la gamme d’émotions avec une retenue et un dépouillement qui sont en eux-mêmes poésie.  

Grâce au toucher sorcier d’Arcadi Volodos, nimbé d’impalpables pianissimos, Mompou revêt des accents lugubres et cauchemardesques (n°2). Puis le vent souffle sur le clavier, ailé de cordes en soie (Chopiniana), avant un déchirant adieu au monde (n°27). Pensée magistrale, construction des plans sonores, dosage millimétré : on est subjugué. 

Les harmonies résonnent telles ces cloches que Mompou a fait entrer dans son piano. Mais il y a surtout ici l’absolue simplicité d’un clavier qui dit et chante les Música callada comme personne : délicatesse et profondeur, variété des paysages traversés, palette infinie des sentiments. Javier Perianes sonde les cœurs, réconforte, interroge, s’efface puis s’élève, céleste, dans le rêve sublimé de la 27ème pièce.

palmarès:

N°1
Version B
Javier Perianes (HM, 2006) 

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Javier Perianes
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Javier Perianes, © HM

N°2
Version C
Arcadi Volodos (Sony, 2012) 

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Aracadi volodos
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Aracadi volodos, © Sony

N°3
Version E
Jean-François Heisser (Actes Sud, 2013) 

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Jean-François Heisser
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Jean-François Heisser, © Actes Sud

N°4
Version D
Federico Mompou (Ensayo, 1974) 

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Federico Mompou
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Federico Mompou, © Ensayo

N°5
Version A
Herbert Henck (ECM, 1993) 

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Herbert Henck
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Herbert Henck, © ECM

N°6
Version F
Jordi Masó (Naxos, 2000)

Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Jordi Maso
Musica Callada de Federico Mompou, interprétées par Jordi Maso, © Naxos
L'équipe de l'émission :