Dimanche 23 mars 2014
1h 58mn

Missa Solemnis en Ré Majeur op.123 de Ludwig Van Beethoven

Bienvenue dans votre tribune dominicale que nous écouterons ce soir à l’ombre d’un pilier d’église puisque c’est de musique sacrée dont il s’agira, en l’occurrence la plus longue des œuvres de Beethoven, sa Missa Solemnis, avec pour apôtres de la critique, Christian Merlin, Jean-Charles Hoffélé et Piotr Kaminski.

A partir de 1812, Beethoven connaît durant 5 ans l’une des périodes les plus éprouvantes de son existence, sa surdité devenant totale il doit renoncer à se produire en récital, l’immortelle bien aimée ne répond plus, après le décès de son frère il doit engager un long procès pour obtenir la tutelle de son neveu Karl, les difficultés matérielles se multiplient, et la maladie le conduit aux portes du suicide.
Mais ses forces reviennent à la fin de 1817 lorsqu’il ébauche la sonate Hammerklavier, et lorsqu’il apprend quelques mois plus tard que son ami, mécène et élève, l’Archiduc Rodolphe, auquel il venait de dédier un trio, va être élevé au rang d’archevêque d’Olmütz, il se propose d’écrire une grande messe pour son intronisation, d’autant que lui, qui n’avait jamais été pratiquant, se tourne de plus en plus vers la spiritualité. Pour cela, regardant vers le passé, il se procure la Messe en si de Bach et relit les Motets de Palestrina pour les transmuter par son génie. Mais pour l’auteur du Christ au Mont des Oliviers, déjà auteur de 8 symphonies, jamais une œuvre ne lui aura demandé autant de travail et de temps. Il faudra 5 ans en effet pour que le dédicataire, bien après son élévation, reçoive enfin la partition, sur le manuscrit de laquelle le compositeur écrit en tête « venue du cœur, puisse-t-elle retourner au cœur ». C’est donc avec celui-ci que nous allons écouter les 6 versions en lice aujourd’hui, toutes récentes ou presque, il se peut qu’un piège ou deux, s’y soient glissés, et commençons sans plus attendre par les premières pages du Kyrie dans la version numéro 1.

PROGRAMMATION MUSICALE

♫ V1 Ludwig Van Beethoven VERSION GAGNANTE
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Elisabeth Schwarkopf, soprano
Nan Merriman, mezzo
Jozsef Simandy, ténor
Heinz Rehfuss, bass
Toonkunstkoor Amsterdam
Collegium Musicum Amstelodamense
Dir : Toon Vranken
Orchestre Royal du Concertgebouw
Dir : Otto Klemperer
ARCHIPEL

♫ V2 Ludwig Van Beethoven
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Anne Schwanewilms, soprano
Annette Jahns, mezzo soprano
Nikolai Schukoff, ténor
Dietrich Henschel, bass
Choeur et Orchestre philarmonique de Londres
Dir : Christoph Eschenbach
LPO

♫ V3 Ludwig Van Beethoven
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Charlotte Margiono, soprano
Catherine Robbin, mezzo soprano
William Kendall, ténor
Alastair Miles, bass
Monteverdi Choir
The English Baroque Soloist
Dir : John Eliot Gardiner
ARCHIV PRODUKTION

♫ V4 Ludwig Van Beethoven
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Lucy Crowe, soprano
Jennifer Johnson, mezzo soprano
James Gilchrist, ténor
Matthew Rose, bass
Monteverdi Choir
Orchestre Révolutionnaire et Romantique
Dir : John Elliot Gardinier

♫ V5 Ludwig Van Beethoven
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Simone Schneider, soprano
Gerhild Romberger, mezzo soprano
Richard Croft, ténor
Jochen Kupfer, bass
Choeur de la MDR de Leipzig
L'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig
Dir : Herbert Blomstedt
QUERSTAND

♫ V6 Ludwig Van Beethoven
Missa Solemnis en Ré Majeur op.123
Marlis Petersin, soprano
Gerhild Romberger, mezzo soprano
Benjamin Hulett, ténor
David Wilson-Johnson, bass
Collegium Vocale Gent
Orchestre des Champs-Elysées
Dir : Philippe Herreweghe
ALPHA

L'équipe de l'émission :
Mots clés :