Dimanche 4 avril 2021
1h 58mn

La Passion selon Saint Matthieu de Bach (2/2)

Piotr Kaminski, Pauline Sommelet et Philippe Venturini élisent la version de référence de la Passion selon saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach (Seconde partie).

La Passion selon Saint Matthieu de Bach (2/2)
Portrait du compositeur Jean-Sébastien Bach (Eisenach, 1685 - Leipzig, 1750), © Getty / Photo By DEA / A. DAGLI ORTI/De Agostini

Emission enregistrée au Théâtre de l'Alliance Française jeudi 25 mars 2021.

Vous souhaitez participer à l'émission ?
Votez pour votre version préférée de la Passion selon Saint Matthieu de Jean Sébastien Bach et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Seules ont été prises en compte les versions des 30 dernières années. 

compte-rendu:

Est-ce une Passion ou un divertissement pastoral ? La légèreté assumée de Paul McCreesh, adepte du « une voix par partie », passe à côté du message et de la force de l’œuvre. Mark Padmore s’investit en Évangéliste, mais les autres solistes semblent se désintéresser de ce qu’ils chantent. Et tout cela sonne un peu maigre...  

On ne relève d’abord aucun défaut rédhibitoire dans la lecture engagée de Richard Egarr, qui avance d’une pulsation sûre et d’un pas inflexible, portant un Évangéliste (James Gilchrist) très naturel : le drame est bâti, habité, on sent la ferveur. Mais la réalisation chorale est perfectible, avec des scènes de foule qui souffrent d’une certaine confusion.  

Philippe Herreweghe opte pour un Bach esthétisant, qui se situerait au-delà de la Passion. Tout est tenu et admirablement fondu, donné dans un tempo idéal. A côté d’un chœur ductile mais un rien placide, on apprécie un orchestre rond et gouleyant, un Évangéliste unique en son genre (Ian Bostridge) et un Andreas Scholl entre ciel et terre, dont l’« Erbarme dich » divise pourtant. Une interprétation comme lissée, qui n’échappe pas toujours à l’affectation. 

L’exorde initiale débute dans le calme d’une plainte lointaine. L’Evangéliste impliqué de Benjamin Bruns ne surjoue jamais, marque d’ailleurs de la rhétorique de Masaaki Suzuki, dont la Saint Matthieu accorde une place centrale au mot et bannit tout hédonisme vocal… même si « Aus Liebe » est pure apesanteur. Mention spéciale au ténor Zachary Wilder.  

La phrase et la couleur, l’église et le théâtre : nul mieux que René Jacobs ne sait imbriquer les parties et fondre le tout dans un grand geste unificateur où le hasard n’aura pas sa place. Rien n’est laissé dans l’ombre, hurlements de la foule, chorals qui respirent et voient loin, sens de la prière et du modelé instrumental, nécessité derrière chaque note : on est emporté. Et quelle intensité chez l’Evangéliste de Werner Güra! 

On aime la spontanéité naïve de Nikolaus Harnoncourt, qui fait confiance à Bach en soignant mille détails et en embrassant le tout d’un geste large et de la plus noble hauteur de vue : c’est une symbiose magnifique et inspirée, où toutes les voix concourent à l’intégrité et à la ferveur de l’ensemble – l’Evangéliste bouleversant de Christoph Prégardien, le Jésus majeur de Matthias Goerne, ou encore Bernarda Fink, qui livre un « Erbarme dich » éloquent, où les mots trouvent dans l’accompagnement instrumental la même résonnance.

palmarès:

N°1
Version F
Chœur Arnold Schönberg, Concentus Musicus Wien, dir. Nikolaus Harnoncourt (Teldec, 2000) 

La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Nikolaus Harnoncourt
La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Nikolaus Harnoncourt, © Teldec

N°2
Version D
Rias Kammerchor, Akademie für Alte Musik, dir. René Jacobs (HM, 2012) 

La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par René Jacobs
La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par René Jacobs, © HM

N°3
Version C
Bach Collegium Japan, dir. Masaaki Suzuki (HM, 2019) 

La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Masaaki Suzuki
La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Masaaki Suzuki, © HM

N°4
Version B
Collegium Vocale Gent, dir. Philippe Herreweghe (HM, 1998) 

La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Philippe Herreweghe
La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Philippe Herreweghe, © HM

N°5
Version A
Chœur et Orchestre Academy of Ancient Music, dir. Richard Egarr (AMM, 2014) 

Richard Eggar
Richard Eggar, © AMM

N°6
Version E
Gabrieli Consort, dir. Paul McCreesh (Archiv, 2002) 

La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Paul McCreesh
La Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach dirigée par Paul McCreesh, © Archiv
L'équipe de l'émission :