Dimanche 20 janvier 2019
1h 59mn

La Flûte enchantée de Mozart

Chantal Cazaux, Piotr Kaminski et Pauline Sommelet élisent la version de référence de La Flûte enchantée de Wolfgang Amadeus Mozart.

La Flûte enchantée de Mozart
Wolfgang Amadeus Mozart. Portrait peint par Barbara Kraft en 1819 (détail), © DP

Emission enregistrée jeudi 17 janvier 2019 à 19h au studio 109 de la Maison de la Radio - Réservez vos places pour assister à cette émission

Seules ont été prises en compte les versions des trente dernières années.

compte-rendu:

Avant tout, c’est la faiblesse des idées et l’insuffisance de l’exécution qui sont reprochées à la Flûte d’Arnold Östman : une démonstration sans saveur, un peu plate et un peu lourde, où s’impose surtout la Pamina lumineuse de Barbara Bonney.

Un Mozart rond, élégant, classique : Neville Marriner dévoile un magnifique ruban orchestral, toujours parfaitement dosé et contrôlé, au-dessus duquel s’élèvent les voix de rêve de Francisco Araiza, Kiri Te Kanawa, Samuel Ramey, timbres quasi instrumentaux, mais personnages un rien pâles, auxquels manque un soupçon de théâtre et d’émotion. On ne boudera tout de même pas notre plaisir : voilà une Flûte enchantée royale. 

Et si c’était un Mozart à l’ancienne? Georg Solti s’appuie sur une Philharmonie de Vienne tout confort, où les tempi ont tendance à s’alanguir. D’un timbre onctueux, le Sarastro si noble de Kurt Moll s’épanouit aux côtés d’un Tamino héroïque, Uwe Heilmann, face à une Pamina (Ruth Ziesak) qui, elle, ne passionne pas. Cette version ne tient pas toutes ses promesses. 

La Flûte enchantée de René Jacobs laisse peu de répit ! Prise à un rythme d’enfer (mais exécutée avec une précision spectaculaire), l’ouverture est un monument à elle seule. Le chef entraîne son monde avec une incroyable énergie et des choix de tempi frôlant le vertige : précipité sans doute. En effet les tribuns regrettent que les chanteurs, au demeurant très investis, peinent ici et là à suivre le mouvement général. Une expérience...

Sous la férule de John Eliot Gardiner, la ligne et l’élégance priment, dans une Flûte qui s’impose par son caractère pétillant, primesautier, où il ne semble pas utile d’entrer trop profondément au cœur de l’œuvre. Certaines voix suivent cette conception, lisses et jolies (Christiane Oelze en Pamina, la Reine de la Nuit pointue de Cyndia Sieden), quand d’autres marient présence, éloquence et majesté des moyens – le Tamino rayonnant de naturel de Michael Schade, le Papageno juvénile de Gerald Finley.

Le miracle Claudio Abbado. Entouré d’une équipe soudée, le chef italien écoute et fait dialoguer dans la lumière les timbres du Mahler Chamber Orchestra et les jeunes chanteurs qui vivent le conte autant qu’ils le chantent. On se régale de la Pamina fragile et frémissante de Dorothea Röschmann, de la Reine de la nuit vipérine d’Erika Mik_ló_sa, du Tamino mâle de Christoph Strehl. Le tout baignant dans un théâtre plein de sève et de magie : une Flûte de poète… littéralement enchantée.

palmarès:

N°1
Version A
Christoph Strehl, Dorothea Röschmann, Hanno Müller-Brachmann, René Pape, Erika Mik_ló_sa, Mahler Chamber Orchestra, dir. Claudio Abbado (DG, 2005)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Claudio Abbado
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Claudio Abbado, © DG

N°2
Version B
Michael Schade, Christiane Oelze, Gerald Finley, Harry Peeters, Cyndia Sieden, English Baroque Soloists, dir. John Eliot Gardiner (Archiv, 1995)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par John Eliot Gardiner
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par John Eliot Gardiner, © Archiv

N°3
Version D
Daniel Behle, Marlis Petersen, Daniel Schmutzhard, Marcos Fink, Anna-Kristiina Kaappola, Akademie für alte Musik Berlin, dir. René Jacobs (HM, 2009)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par René Jacobs
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par René Jacobs, © HM

N°4
Version C
Uwe Heilmann, Ruth Ziesak, Michael Kraus, Kurt Moll, Sumi Jo, Orchestre philharmonique de Vienne, dir. Georg Solti (Decca, 1990)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Georg Solti
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Georg Solti, © Decca

N°5
Version E
Francisco Araiza, Kiri Te Kanawa, Olaf Bär, Samuel Ramey, Cheryl Studer, Academy of St Martin in the Fields, dir. Neville Marriner (Philips, 1989)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Neville Marriner
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Neville Marriner, © Philips

N°6
Version F
Kurt Streit, Barbara Bonney, Gilles Cachemaille, Kristinn Sigmundsson, Sumi Jo, Orchestre du théâtre de Drottningholm, dir. Arnold Östman (L’Oiseau-Lyre, 1992)

La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Arnold Östman
La Flûte enchantée de Mozart dirigée par Arnold Östman, © L'Oiseau-Lyre

la Tribune des internautes:

Quelle est la meilleure version de la Flûte enchantée de Mozart ?
► Participez et votez pour votre version préférée

L'équipe de l'émission :