Dimanche 15 novembre 2020
1h 58mn

Harmonies poétiques et religieuses de Liszt

Jean-Yves Clément, Elsa Fottorino et Alain Lompech élisent la version de référence des Harmonies poétiques et religieuses de Franz Liszt.

Harmonies poétiques et religieuses de Liszt
Liszt au piano, circa 1886, © Getty / photo : W. & D. Downey / Hulton Archive

Vous souhaitez participer à l'émission ? Votez pour votre version préférée des Harmonies poétiques et religieuses de Franz Liszt.

compte-rendu:

D’abord la prise de son n’est guère flatteuse. Et puis le poids, la présence, la puissance échappent à ce Liszt que Brigitte Engerer regarde de loin. Dommage. 

L’ampleur, le souffle, l’exaltation et le sens des contrastes sont comme absents de l’Invocation signée Pascal Amoyel. Il nous laisse à la porte d’un Liszt qu’on aimerait plus orchestral, plus empoigné. 

Éloquente, l’Invocation s’enveloppe de noblesse sous les doigts de Michael Korstick, même si l’opacité des graves enferme le son du piano. Hélas, Bénédiction de Dieu dans la solitude, dévoilée en pleine lumière et si concrète, échoue lamentablement. 

Le Liszt de France Clidat divise. On reconnaît à son jeu une belle gamme de dynamiques et à son piano une rondeur, un moelleux qui siéent à Invocation, un peu moins à Bénédiction, privé de hauteur de vue. D’autres jugent ses Harmonies ennuyeuses, confirmées par des Funérailles qui se referment bruyamment. 

Ce n’est sûrement pas le plus beau piano du monde, mais la diction d’Aldo Ciccolini étincelle, et son sens d’une narration fluide créé un équilibre parfait dans une Invocation simple, gracieuse, quand Bénédiction, elle, nous parle au creux de l’oreille dans sa modestie implorante. Viennent alors des Funérailles rebutantes par leur rectitude. 

Le chant éperdu, le nuancier infini, et la promesse – tenue – d’une extase sonore couplée à une ineffable poésie. François Frédéric Guy, si scrupuleux du texte, creuse le son, nous entraine dans des Harmonies enténébrées de mystères, de pianissimi poudrés et de graves d’airain. Il s’adresse à nous avec majesté, puissance, du portique de l’Invocation à des Funérailles terrifiantes. Magistral ! 

palmarès:

N°1
Version F
François-Frédéric Guy (ZZT, 2010) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par François-Frédéric Guy
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par François-Frédéric Guy, © ZZT

N°2
Version D
Aldo Ciccolini (EMI, 1960) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Aldo Ciccolini
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Aldo Ciccolini, © EMI Classics

N°3
Version E
France Clidat (Decca, 1970) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par France Clidat
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par France Clidat, © Decca

N°4
Version C
Michael Korstick (CPO, 2013) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Michael Korstick
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Michael Korstick, © CPO

N°5
Version A
Pascal Amoyel (La Dolce Volta, 2007) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Pascal Amoyel
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Pascal Amoyel, © La Dolce Volta

N°6
Version B
Brigitte Engerer (Mirare, 2010) 

Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Brigitte Engerer
Les Harmonies poétiques et religieuses de Liszt interprétées par Brigitte Engerer, © Mirare
L'équipe de l'émission :