Dimanche 1 novembre 2020
1h 58mn

Grande Messe en ut de Mozart

Stéphanie-Marie Degand, Emmanuelle Giuliani et Piotr Kaminski élisent la version de référence de la Grande Messe en ut mineur de Wolfgang Amadeus Mozart

Grande Messe en ut de Mozart
Autriche, Salzbourg, Portrait de Wolfgang Amadeus Mozart. , © Getty / Wolfgang Kaehler

Vous souhaitez participer à l'émission ? Votez pour votre version préférée de la Grande Messe en ut de Mozart

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

compte-rendu:

Pour avancer, ça avance ! Paul McCreesh fonce même, et justifie le drame du « Qui Tollis » par une nervosité et des accélérations assez vaines. C’est une déception. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le tempo est juste, tout à sa place, avec des forces instrumentales en gloire. Mais John Eliot Gardiner semble en permanence sur la réserve, un peu froid, un peu objectif dans une partition qui devrait nous sidérer et nous submerger d’émotion. 

Louis Langrée sait mener la narration, soulever la ferveur et faire battre le pouls de Mozart. Son geste volontariste fait chanter un orchestre fruité, réactif, et un chœur qui aime le théâtre. Natalie Dessay éclaire délicieusement « Et Incarnatus Est », et on ne se sépare qu’avec regret de cette version tout en clairs obscurs, un brin desservie par la prise de son. 

A la tête du Philharmonique de Berlin et d’un chœur en nombre, Herbert von Karajan érige une cathédrale sonore qui se donne les moyens de ses ambitions. Il y a un sentiment de grandeur et une réelle exaltation dans ce Mozart passé par les canons romantiques, où la terreur du « Qui Tollis » y côtoie la douceur angélique d’un « Et Incarnatus Est » porté par une Barbara Hendricks à son sommet. 

La version classique par excellence, alliant majesté et vivacité. On aime l’architecture, la couleur générale, la souplesse dans la ligne qui étreint dès les premières mesures et le geste constamment sûr de Neville Marriner. Ajoutons à cela le souffle de Margaret Marshall, l’énergie de Felicity Palmer, et l’on tient une Grande Messe qui s’impose par son naturel et son équilibre. Bouleversante, tout simplement. 

Et voilà que Philippe Herreweghe pousse les portes d’un autre monde. Magnifique dans sa tenue, sa rondeur et son expressivité, le Collegium Vocal avance main dans la main avec des musiciens soucieux de replacer Mozart dans son époque, articulant avec clarté et sans empois. Jennifer Larmore, vocaliste chevronnée, ne fait qu’une bouchée du « Laudamus Te », tandis que le « Et Incarnatus Est » de Christiane Oelze, phrasé dans le cristal pur, suspend le temps.  

palmarès:

N°1
Version E
Christiane Oelze, Jennifer Larmore, Scot Weir, Peter Kooy, Collegium Vocal Gent, Orchestre des Champs-Elysées, dir. Philippe Herreweghe (HM, 1992) 

Grande Messe en  ut mineur dirigée par Philippe Herreweghe
Grande Messe en ut mineur dirigée par Philippe Herreweghe, © HM

N°2
Version F
Margaret Marshall, Felicity Palmer, Anthony Rolfe Johnson, Gwynne Howell, Academy of Saint Martin in the Fields, dir. Neville Marriner (Philips, 1979) 

Grande Messe en  ut mineur dirigée par Neville Marriner
Grande Messe en ut mineur dirigée par Neville Marriner, © Philips

N°3
Version D
Barbara Hendricks, Janet Perry, Peter Schreier, Benjamin Luxon, Wiener Singverein, Orchestre philharmonique de Berlin, dir. Herbert von Karajan (DG, 1981) 

Grande Messe en  ut mineur dirigée par Herbert von Karajan
Grande Messe en ut mineur dirigée par Herbert von Karajan, © DG

N°4
Version B
Natalie Dessay, Véronique Gens, Topi Lehtipuu, Luca Pisaroni, Le Concert d’Astrée, dir. Louis Langrée (Erato, 2006) 

Grande Messe en  ut mineur dirigée par Louis Langrée
Grande Messe en ut mineur dirigée par Louis Langrée, © Erato

N°5
Version A
Sylvia McNair, Diana Montague, Anthony Rolfe Johnson, Cornelius Hauptmann, Monteverdi Choir, English Baroque Soloists, dir. John Eliot Gardiner (Philips, 1986) 

Grande Messe en  ut mineur dirigée par John Eliot Gardiner
Grande Messe en ut mineur dirigée par John Eliot Gardiner, © Philips

N°6
Version C
Camilla Tilling, Sarah Connolly, Timothy Robinson, Neal Davies, Gabrieli Consort & Players, dir. Paul McCreesh (Archiv, 2004)

Grande Messe en  ut mineur dirigée par Paul McCreesh
Grande Messe en ut mineur dirigée par Paul McCreesh, © Archive
L'équipe de l'émission :