Dimanche 1 décembre 2013
1h 58mn

Concerto pour piano nº 1 en ré mineur de Johannes Brahms

Après un "Stabat Mater" et quelques "Requiem", nous reviendrons dans le monde profane avec le 1er Concerto pour piano de Johannes Brahms, et en lice une demi douzaine de versions, parmi lesquelles deux nouveautés et une réédition. Pour en juger une sacrée équipe de tontons flingueurs : Piotr Kaminski, Jean-Charles Hoffélé et Christian Merlin.

C’est en 1854 que, très marqué par la tentative de suicide de son ami et mentor Robert Schumann, ce jeune homme de 21 ans trace les premières esquisses d’une œuvre symphonique, encouragé en cela par sa chère Clara et complices, le violoniste Joseph Joachim ou le compositeur Julius Grimm qui ayant entendu sa première version pour deux pianos lui conseillera d’adopter plutôt la forme d’un concerto pour clavier. Le final en forme de marche funèbre sera recyclé dans le 2e tableau du Requiem allemand, et Brahms se met au travail, vite interrompu par ses nouvelles fonctions de Kapellmeister à la cour de Detmold. Et ce n’est qu’après la mort en 1856 de Schumann qu’il veillera jusqu’à son dernier souffle, l’adagio lui sera d’ailleurs dédié avec ce « Benedictus qui venit in nomine domini » sur la partition autographe du 2e mouvement, qu’il mettra deux ans plus tard un terme à une longue interruption créatrice.
Le concerto sera créé un an plus tard à Hanovre sous la direction de Joachim avec le compositeur au clavier et( fera un four, mais moins encore que 5 jours plus tard au Gewandhaus de Liepzig où, comme le note l’auteur, des sifflets jaillirent de toutes parts pour arrêter une telle démonstrations ».
Que reprochait-on à cet opus 15 ? Justement un caractère par trop symphonique et un style en porte à faux par rapport à la tradition du concerto. Clara Schumann parviendra peu à peu à imposer l’ouvrage, mais il faudra près de 20 ans à Brahms pour revenir au genre.

PROGRAMMATION MUSICALE

V1 Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Nicholas Angelich, piano
Orchestre Symphonique de Francfort
Dir : Paavo Järvi
(Parlophone 2008)

V2 Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Hélène Grimaud, piano
Staatskapelle Berlin
Dir: Kurt Sanderling
(Erato1997)

V3 Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Cédric Tiberghien, piano
BBC Symphony Orchestra
Dir : Jiri Belohlavek
(Harmonia Mundi 2007)

V4 Johannes Brahms : VERSION GAGNANTE
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Bruno-Leonardo Gelber, piano
Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin
Dir : Gerd Albrecht
(Audite 1963)

V5 Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Hélène Grimaud , piano
Wiener Philharmoniker
Dir : Andris Nelsons
(Deutsche Grammophon 2013)

V6 Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur
Stephen Hough, piano
Mozarteumorchester Salzburg
Dir : Mark Wigglesworth
(Hyperion 2013)

Johannes Brahms
Concerto pour piano nº 1 en ré mineur arrangé pour 8 mains
Olivier Vernet, Florence Lafitte, Isabelle Lafitte et Cédric Meckler, deux pianos
(Ligia 2013)

L'équipe de l'émission :