Dimanche 21 novembre 2021
1h 58mn

Cantate BWV 106 « Actus Tragicus » de Jean-Sébastien Bach

Emmanuelle Giuliani, Philippe Ramin et Philippe Venturini élisent la version de référence de la cantate « Actus Tragicus » de Jean-Sébastien Bach.

Cantate BWV 106 « Actus Tragicus » de Jean-Sébastien Bach
Le compositeur allemand Johann Sebastian Bach (1685-1750)

Votez pour votre version préférée de laCantate BWV 106 "Actus Tragicus"de J.S Bach et tentez de gagner le disque France Musique de la semaine.

compte-rendu:

Défauts d’intonation ? Finition brouillonne? Le Bach sous surveillance de John Eliot Gardiner et son équipe donne peu de chair et peu d’âme.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Philippe Pierlot affiche ses intentions et rend visible le moindre effet. De surcroît, cet Actus Tragicus trop voulu, plus solfégique qu’inspiré, se délite

Sur un tempo cheminant avec grâce, Diego Fasolis avance dans la lumière, autour d’une Sonatine au rubato léger, portée par des flûtes vocales d’une grâce frémissante. « Es is der alte Bund » laisse un sentiment plus mitigé, reposant sur les frêles aigus de la soprano.

La version Leonhardt, c’est toute une époque. Celle d’un engagement à toute épreuve et d’une manière de faire simple, soucieuse de revenir aux sources. Au risque d’offrir au soprano enfant une partie vocale qui dépasse complètement  ses moyens. Pourtant l’ensemble possède un charme et une ferveur indéniables.

Une voix d’ange qui tutoie  les cimes : Barbara Schlick dans « Es ist der alte Bund » communique sa ferveur aux musiciens de l’Amsterdam Bach Choir. D’autant que la Sonatine exhale une douceur raffinée, flûtes hyper calibrées, violes dynamiques, avec le soutien toujours présent de l’orgue , tenu par Ton Koopman, architecte d’un Actus Tragicus à fleur de peau.

Le Bach de Konrad Junghänel nous emmène très loin et très haut. La Sonatine, d’un exquis modelé instrumental - violes en majesté , flûtes célestes - distille une lumières de vitraux et des vapeurs d’encens, tandis que le choix du « un par partie » (au lieu  du choeur habituel), avec quatre solistes éloquents et convaincus, crée un phénomène musical unique et un mysticisme qu’on ne trouvera pas ailleurs.

palmarès:

N°1
Version E
Cantus Cölln, dir. Konrad Junghänel (HM, 1999)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Konrad Junghänel
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Konrad Junghänel, © HM

N°2
Version A
Amsterdam Baroque Choir and Orchestra, dir. Ton Koopman (Challenges, 1994)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Ton Koopman
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Ton Koopman, © Challenges

N°3
Version D
Collegium Vocal de Gand, Leonhardt-Consort, dir. Gustav Leonhardt (Teldec, 1978-1980)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Gustav Leonhardt
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Gustav Leonhardt, © Teldec

N°4
Version C
Chœur de la Radio Suisse, I Barocchisti, dir. Diego Fasolis (Arts, 2000)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Diego Fasolis
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Diego Fasolis, © Arts

N°5
Version F
Ricercar Consort, dir. Philippe Pierlot (Mirare, 2004)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Philippe Pierlot
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par Philippe Pierlot, © Mirare

N°6
Version B
Monteverdi Choir, English Baroque Soloists, dir. John Eliot Gardiner (SDG, 2013)

Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par John Eliot Gardiner
Cantate "Actus Tragicus" de JS Bach, dirigée par John Eliot Gardiner, © SDG
L'équipe de l'émission :