Mardi 7 septembre 2021
24 min

Cécile Coulon : "La musique est une manière de donner un grand coup de pied dans une porte qu'on a en soi"

Et si la musique classique pouvait nous sauver ? C’est à une romancière, nouvelliste et poétesse que la question est posée aujourd’hui. Dans son nouveau roman, elle nous plonge dans les affres d’un mariage arrangé du XIXe siècle, où la jeune épouse n'a pour seule respiration que les cours de flûte.

Cécile Coulon : "La musique est une manière de donner un grand coup de pied dans une porte qu'on a en soi"
Cécile Coulon (c) Céline Nieszawer

Originaire de Clermont-Ferrand, Cécile Coulon fait paraître son premier livre à seize ans. En quelques années, elle a publié sept romans dont Une bête au paradis, un grand succès de librairie, récompensé par le prix littéraire du Monde, et deux recueils de poèmes dont l’un, Les Ronces a reçu le prix Apollinaire en 2018.  

Actualité

.
.

Cécile Coulon
Seule en sa demeure
Editions L'Iconoclaste (2021)

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Cécile Coulon nous plonge dans les affres d’un mariage arrangé comme il en existait tant au XIXe siècle. À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid de Candre Marchère, un riche propriétaire terrien du Jura. Pleine d’espoir et d’illusions, elle quitte sa famille pour le domaine de la Forêt d’Or. Mais très vite, elle se heurte au silence de son mari, à la toute-puissance d’Henria, la servante. Encerclée par la forêt dense, étourdie par les cris d’oiseaux, Aimée cherche sa place. La demeure est hantée par le fantôme d’Aleth, la première épouse de Candre, morte subitement peu de temps après son mariage. Aimée dort dans son lit, porte ses robes, se donne au même homme. Que lui est-il arrivé ? Jusqu’au jour où Émeline, venue donner des cours de flûte, fait éclater ce monde clos. Au fil des leçons, sa présence trouble Aimée, éveille sa sensualité. La Forêt d’Or devient alors le théâtre de désirs et de secrets enchâssés.

Programmation musicale

Jean-Philippe Rameau
Les Indes Galantes : Air pour les sauvages : Forêts paisibles
Sabine Devieilhe, Les Ambassadeurs, Alexis Kossenko
WARNER MUSIC

Alexandre Pierre François Boëly
Fantaisie et fugue en si bémol op.18 n°6
Eric Lebrun
MONTHABOR

Sébastien Le Camus
Forêts solitaires et sombres
Marc Mauillon, Myriam Rignol
HARMONIA MUNDI  

Claude Debussy
Ariettes oubliées : 2. Il pleure dans mon coeur
Raquel Camarinha, Yoann Hereau
NAIVE 

Hector Berlioz
Les nuits d’été op.7 : 1. Villanelle
Stéphane Degout, Orchestre les Siècles, François-Xavier Roth
HARMONIA MUNDI  

Jacques Offenbach
Les Contes d’Hoffmann : Belle nuit ô nuit d’amour (Barcarolle)
Anna Netrebko, Elina Garanca, Philharmonie de chambre de Prague, Emmanuel Villaume
DG 

Antonio Vivaldi / Max Richter
Les Quatre Saisons : Winter : Winter 3
Daniel Hope, Konzerthaus Kammerorchester Berlin, André de Ridder
DG

L'équipe de l'émission :