Jeudi 30 décembre 2021
24 min

Ariane Ascaride : "Beethoven va chercher toute l'humanité du monde dans sa musique"

(Rediffusion) La musique et le cinéma éveillent depuis toujours le regard du jeune public, et on ne peut que s’en réjouir. Fille d'un passionné d’opéra et de théâtre, la comédienne Ariane Ascaride est une artiste très engagée sur la question de l’accès à la culture pour tous.

Ariane Ascaride : "Beethoven va chercher toute l'humanité du monde dans sa musique"
Ariane Ascaride, © Getty / Marc Piasecki

Première diffusion le 27 septembre 2021

Petite-fille d'immigrés napolitains, Ariane Ascaride assiste, enfant, aux spectacles amateur dans lesquels joue son père, passionné de théâtre. Après un passage par le Conservatoire de Marseille, elle étudie la sociologie à la fac d'Aix-en-Provence, où elle rencontre celui qui deviendra son mari : Robert Guédiguian. Elle rejoint Paris pour entrer au Conservatoire, où elle a pour professeurs Vitez et Bluwal et joue dans des mises en scène de son frère Pierre, l'un des inventeurs du théâtre à domicile. Elle délaisse bientôt les planches pour se consacrer au cinéma.

Apparue à l'écran pour la première fois en 1977, elle rejoint le casting de Dernier été, premier long métrage réalisé par son compagnon Guédiguian, qui reçoit un accueil chaleureux à Cannes en 1981. Egérie d'un cinéaste fidèle à ses acteurs (Meylan, Darroussin, Boudet), elle tourne dans ses films suivants notamment dans Marius et Jeannette, succès public qui lui vaut un César de la meilleure actrice en 1998. Sollicitée par de nombreux metteurs en scène, elle travaille volontiers avec des cinéastes engagé(e)s.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Programmation musicale

Giuseppe Verdi
Rigoletto : La donna è mobile (Acte III) Air du Duc
Luciano Pavarotti, Orchestre symphonique de Londres, Richard Bonynge
DECCA

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano et orchestre n°5 en mi bémol majeur op.73 (L’Empereur) : 2. Adagio un poco mosso
Christoph Eschenbach, Orchestre symphonique de Boston, Seiji Ozawa
DG

Franz Schubert
Symphonie n°5 en si bémol majeur D 485 : 1. Allegro
Orchestre de chambre d’Europe, Nikolaus Harnoncourt
ICA

Piotr Ilitch Tchaïkovski
Capriccio italien op.45
Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, Bernard Haitink
DECCA

L'équipe de l'émission :