Programmation musicale
Samedi 26 juillet 2014
59 min

"L’art du portrait pour se retrouver", avec Lola Lafon et Colette Fellous.

Le portrait est au programme de cette nouvelle émission. Le portrait littéraire, l’hommage, la biographie, la biographie romancée ou plutôt le biopic, comme on dit aujourd’hui, sont des formes littéraires apparemment très appréciées des romanciers.

On peut pourtant se demander ce qui pousse un auteur de fiction à choisir, un beau jour, de raconter la vie de telle ou telle personnalité. En fait, écrire un portrait, se plonger dans la vie d’un autre est peut-être aussi une façon de parler de soi sans en avoir l’air, de travailler des thèmes très personnels avec pudeur et distance.
Deux romancières vont croiser leurs voix dans cette émission : Lola Lafon et Colette Fellous.

En janvier dernier, Lola Lafon a publié La petite communiste qui ne souriait jamais, chez Actes sud. Lafon retrace ici la vie de Nadia Comaneci, cette petite gymnaste surdouée qui, en 76, avait électrisé les JO de Montréal. On va donc suivre, dans la Roumanie de Ceaucescu, l’entrainement quotidien de cette petite fille repérée et sélectionnée dès huit ans, son éclosion, son moment de gloire, sa chute alors qu’elle grandit et que les médias occidentaux regrettent qu’elle ne reste pas enfermée à jamais dans ce corps rêvé de petite fille, sa fuite aux Etats-Unis. Une narratrice, française, parcourt les rues de Bucarest à la recherche de témoignages et d’indices, échange une conversation fictive avec son idole restée à jamais mystérieuse. Lola Lafon, chanteuse et compositrice, est l’auteur de quatre romans, et ce qui est frappant c’est que ce nouveau texte concentre toutes les thématiques qu’elle a sans cesse abordées dans son travail : le corps des femmes, la violence qui leur est imposée, mais aussi les relations entre l’imaginaire de l’Est et celui de l’Ouest pendant la guerre froide.

La petite comministe...
La petite comministe...

En mars, Colette Fellous a publié La préparation de la vie chez Gallimard. Depuis les années 80, cette grande dame de la radio a écrit une quinzaine de romans largement autobiographiques, dans lesquels elle raconte son enfance passée en Tunisie, un pays où elle retourne sans cesse aujourd’hui, mais aussi ses origines, sa famille, et son installation en France à dix-sept ans. Le travail littéraire de Colette Fellous pourrait se comparer à un travail de fourmi pour relier des instants épars d’une vie, chercher des correspondances entre des événements et des époques. Dans ce nouveau texte un peu différent, à priori, des précédents, Colette Fellous a décidé de nous parler de son prof de fac, un certain Roland Barthes. Portrait subjectif, respectueux et intime, de ce maître qui l’a encouragé à écrire, La préparation de la vie raconte aussi cette ambiance si particulière qui régnait à la Sorbonne dans les années 70. A travers le portrait de Barthes et l’évocation du séminaire qu’il animait toutes les semaines, Colette Fellous se souvient de cette époque déterminante pour elle, celle du début de son travail d’écriture, et de son cheminement pour trouver sa propre voie, entre Tunisie intérieure et construction romanesque.

La Préparation...
La Préparation...

Programmation musicale

Lasha/ Yves Desrosiers : El Desierto
Tôt ou tard 3984-22319-2

Nina Simone : I put a spell on you
Cede International 66067

Harry Bellafonte : Jump in the line
RCA 90366

Schubert: Mélodie hongroise en si m D 817
Brigitte Engerer
Mirare MIR 043

Schutz : Wohl dem der nicht wandelt SWV 290
Sebastian Hennig,
Concerto Vocale, René Jacobs
Harmonia Mundi HMC 901 097

Donizetti: L’Elixir d’Amour, Una furtiva lagrima, air de Nemorino
Caruso
Pearl GEMM CD 9361

La Roux : In for the kill
Polydor 2719525

Pohui : Inna

L'équipe de l'émission :
Mots clés :