Jeudi 20 octobre 2016
1h 58mn

Sébastien Daucé et l'Ensemble Correspondances poursuivent leur travail autour de l'oeuvre de Marc-Antoine Charpentier

Passionné par la musique du XVIIe siècle, notamment celle de Marc-Antoine Charpentier, Sébastien Daucé viendra nous parler du nouvel opus qui paraîtra demain, enregistré avec son Ensemble Correspondances. Une "Pastorale de Noël " qui permet de revivre en musique une veillée de Noël, telle qu'elle se pratiquait dans la France du Grand Siècle.

► 07h20 : Le mot du jour par Corinne Schneider : Kecak
► 07h40 : La chronique musique de Guillaume Tion : Russe stop
► 08h10 : La chronique économique d'Antoine Pecqueur : Ouverture de la FIAC: le marché de l’art contemporain à la baisse
► 08h15 : L'invité du jour : Le directeur musical de l'ensemble Correspondances, Sébastien Daucé
► 08h55 : La chronique à Niquet, par Hervé Niquet : Jour Off

Programmation musicale

♫ Giuseppe Verdi
Les Vêpres siciliennes
Ballet des quatre saisons (Acte III Sc 2)

Orchestre symphonique de Bournemouth
José Serebrier, direction
NAXOS

♫ Claude Debussy
Toccata
Jean-Efflam Bavouzet, piano
CHANDOS

♫ William Bolcom
Cabaret Songs
Song of Black Max (chanson de Black Max)

Measha Brueggergosman, soprano
Orchestre Symphonique de la BBC
David Robertson, direction
DG

♫ Manuel Blasco de Nebra
Sonate n°4 en ut majeur
Adagio

Javier Perianes, piano
HARMONIA MUNDI

**♫ Wolfgang Amadeus Mozart*
Trio en si bémol majeur K 502 : Allegretto*
Anne-Sophie Mutter, violon
André Prévin, piano
Daniel Müller-Schott, violoncelle
Deutsche Grammophon

Alexandre Scriabine
Valse op.38
Vanessa Wagner, piano
LYRINX

Luis De Narvaez
Fantasia del primero tono
Eduardo Egüez, vihuela
LA MUSICA

Max Bruch
Quintette en la mineur pour 2 violons, 2 altos et violoncelle
Vadim Gluzman, Sandis Steinbergs, violon
Maxim Rysanov, Ilze Klava, alto
Reinis Birznieks, violoncelle
BIS

Serge Prokofiev
Sonate en ré majeur op.115 : 2. Andante dolce
Vadim Guzman, violon
BIS

Frédéric Rzewski
Variations sur El pueblo unido jamas sera vencido
Marc-André Hamelin, piano
HYPERION

Mots clés :