Jeudi 27 juin 2013
2h

Paul Andreu, mémoires d'un architecte

Les aérogares de Roissy et de Nice-Côte d'Azur, le Musée de la mer à Osaka, ou encore l'Opéra de Pékin... Tous ces bâtiments ont été construits par Paul Andreu. De la recherche à la création, en passant par la peinture, l'architecte a toujours multiplié ses activités scientifiques et artistiques. Puis l'écriture s'est imposée, et a donné lieu à sept livres, regroupant mémoires, romans et nouvelles. Aujourd'hui Paul Andreu reprend sa plume et vient de publier un autre ouvrage, "Archi-mémoires", aux éditions Odile Jacob.

Matinale présentée par Judith Chaine.

--- Biographie

Paul Andreu est né en 1938 à Bordeaux.

Il étudie successivement au Lycée Louis-le Grand, à l’école Polytechnique, à l’école des Ponts et chaussées et à l’École des Beaux-Arts de Paris, et obtient un diplôme d’ingénieur et un autre d’architecte.

Pendant presque 40 ans, Paul Andreu a travaillé à Aéroports de Paris. L'architecte a également construit l’essentiel des bâtiments de l’Aéroport Charles-de-Gaulle, ainsi que des aérogares à Nice et Bordeaux, mais aussi dans des pays étrangers comme Abu Dhabi, Jakarta, Le Caire, ou Shanghai.

Il a également conçu un musée de la mer à Osaka, un gymnase à Canton, un centre musical à Shanghai, et l’Opéra de Pékin.

Paul Andreu a déjà d’autres projets en cours depuis 2010, comme un opéra à Jinan ou un musée à Taiyuan.

Depuis dix ans, l'architecte a une autre passion : l'écriture. Il a déjà publié quinze livres architecturaux (L’Opéra de Pékin,le roman d’un chantier, 2007) et cinq ouvrages littéraires (Y avait-il des oiseaux ? 2011).

--- Programmation musicale

♪ 07:12
Wolfgang Amadeus Mozart

  • Zaïde (ouverture)*
    Concentus Musicus Wien, direction Nikolaus Harnoncourt
    [DEUTSCHE GRAMMOPHON]

    ♪ 07:22
    Charles Hubert Hastings Parry
    Blest pair of sirens
    Choeur de l'Abbaye de Westminster / Orchestre de chambre de Londres, direction Christopher Warren-Green
    [DECCA]

    ♪ 07:31
    Camille Saint-Saëns

  • Carnaval des animaux (extraits)*
    Katia & Marielle Labèque
    Musiciens de l'Orchestre philharmonique d'Israël, direction Zubin Mehta
    [EMI]

    ♪ 07:46
    Antonin Dvorak

  • Quatuor à cordes n° 12 en fa majeur op. 96 (3. Molto vivace)*
    Tokyo string quartet
    [HARMONIA MUNDI]

    ♪ 07:54
    Ludwig van Beethoven

  • Symphonie n° 6 (Réunion joyeuse de paysan)*
    Orchestre philharmonique de Berlin, direction Claudio Abbado
    [DEUTSCHE GRAMMOPHON]

    ♪ 08:10
    Pierre Boulez

  • Dialogue de l'ombre double*
    Vincent David, saxophones
    Ensemble quaerendo invenietis, direction Renaud Déjardin
    [AEON]

    ♪ 08:20
    François Couperin

  • 2e Sonate pour basse de viole et basse continue (Fuguette)*
    Wieland Kuijken, Kaori Uemara, Robert Kohnen
    [ACCENT]

    ♪ 08:26
    Michel Portal

  • Mozambic (album Turbulence)*
    Mino Cinelu, Andy Emler, Jean Schwarz, Michel Portal
    [HARMONIA MUNDI]

    ♪ 08:37
    Sisto Rodriguez
    Crucify your mind
    [LIGHT IN THE ATTIC]

    ♪ 08:43
    Niccolò Paganini

  • Variations sur la corde de La*
    Edgar Moreau, violoncelle / Emmanuel Normand, piano
    [ADAMI (DVD)]

    ♪ 08:45
    Faiz Ali Faiz, chant & Chicuelo, guitare

  • Allah Hu*
    [ACCORDS CROISES]

    ♪ 08:53
    Sergei Rachmaninov

  • Concerto pour piano n° 2 (2. Adagio sostenuto)*
    Valentina Lisitsa
    [YOUTUBE]

    ♪ 08:55
    Johannes Brahms

  • Danse hongroise n° 1 en sol mineur*
    Orchestre symphonique de Pittsburgh, direction Marek Janowski
    [PENTATONE]

--- Bibliographie

**Paul Andreu

  • Archi-mémoires* **
    [Odile Jacob]
Archi-mémoires de Paul Andreu
Archi-mémoires de Paul Andreu
  • « C’est arrivé d’un seul coup, j’ai décidé de devenir architecte. La science, l’art, les deux m’attiraient. Pourquoi pas l’un et l’autre ? N’y avait-il pas des lieux de confluence ? L’architecture, sans doute parce que j’en ignorais absolument tout, m’a paru être l’un d’eux. C’est ainsi que je l’ai découverte, puis aimée. J’ai compris qu’on n’était jamais architecte, pas plus qu’on n’est peintre ou poète, mais qu’on pouvait chaque jour le devenir un peu plus. »* P. A.

    A partir de ses quarante ans d'archives et de carnets de dessins, Paul Andreu nous replonge dans les aérogares de Roissy I et II, ou nous invite à l’Opéra de Pékin, édifices qu'il a lui-même conçus.

Ailleurs sur le web