Samedi 8 novembre 2014
1h 53mn

Tous férus de Fauré

C’est le 4 novembre 1924 que nous a quitté celui dont on peut dire qu’il fut le créateur de la musique de chambre en France, Gabriel Fauré. Il fut aussi un maitre qui inspira à ses élèves.

7h00 | Journal
7h40 | La chronique du petit matin par Marie Faucher
7h50 | Musique vintage
8h10 | Balade dans l'art avec le journal La Croix
8h25 | Parlez-moi de musique, le souvenir musical d'un auditeur
8h30 | Le fabuleux monde des archives par Jean-Yves Patte
8h45 | Actualités ( disque, concert, festival, édition...)
8h50 | Musique en miroir

Programmation musicale

Gabriel Fauré - Fantaisie opus 79
Vincent Lucas, flute
Emmanuel Strosser, piano
INDES INDE062

Gabriel Fauré - Tarentelle op 10 n° 2
Felicity Lott, soprano
Anne Murray mezzo-soprano
Graham Johnson, piano
EMI 7499302

Gabriel Fauré - Nocturne n°4 opus 36 en mi béml majeur
Emile Naoumoff, piano

Gabriel Fauré - Deuxième quintette opus 115
Allegro Molto
Quatuor Ebène
Eric Le Sage, piano
ALPHA 602

Gabriel Fauré - Clair de Lune opus 46 n° 2
Paul Verlaine, texte
José Van Dam, baryton-basse
Jean-Philippe Collard, piano
EMI 7492882

Gabriel Fauré - Romance sans paroles en la bémol majeur opus 7 n° 3
Kun Woo Paik, piano
DECCA 470246-2

Gabriel Fauré - Messe de requiem opus 48
Sanctus
La chapelle royale
Ensemble musique oblique
Petis chanteurs de Saint Louis
Philippe Herreweghe, direction
HM HMC 901292

La chronique du petit matin

par Marie Faucher

De haut en bas : Pierre Boulez - Jean-Pierre Changeux - Philippe Manoury
De haut en bas : Pierre Boulez - Jean-Pierre Changeux - Philippe Manoury

Aujourd’hui, Marie Faucher évoque « Les neurones enchantés », un livre de conversation entre le neurobiologiste Jean-Pierre Changeux, et les compositeurs Pierre Boulez et Philippe Manoury.

Sur la 4ème de couverture on lit : « ce qui se passe dans la tête du créateur, du compositeur, lorsqu’il créé demeure encore inconnu. C’est ce « mystère » que se propose d’éclairer ce livre. »

♫ EXTRAITS

Pierre Boulez - Messagesquisse, sur le nom de Paul Sacher
Jean-Guihen Queyras, violoncelle solo
Solistes de l’ensemble intercontemporain
Pierre Boulez, direction

Philippe Manoury – Fragment pour un portrait (extrait)

Pierre Boulez – Eclat (extrait)
Ensemble Intercontemporain
Pierre Boulez, direction

Pierre Boulez - Multiples (extrait)
Ensemble Intercontemporain
Pierre Boulez, direction

Musique vintage

QUATUOR FAURé POCHETTE
QUATUOR FAURé POCHETTE

Gabriel Fauré - Quatuor avec piano n° 1 opus 15
Emil Gilels, piano
Leonid Kogan, violon
Rudolf BarShai, alto
Msistlav Rostropovitch, violoncelle
CDM LDC 278979

Balade dans l'art

par Guillaume Goubert La Maison Louis-Carré

La villa Carré
La villa Carré

Ce matin, Guillaume Goubert nous propose une promenade en dehors de la capitale pour découvrir une petite merveille, loin des feux de l’actualité.

Ce n’est pas très loin : à 40 kilomètres de Paris, dans une commune dénommée Bazoches-sur-Guyonne, près de Montfort-l’Amaury.
Au bout d’une petite route, qui s’appelle le chemin du Saint-Sacrement, se trouve une des plus belles maisons construites en France dans la seconde moitié du XXe siècle, la Maison Louis-Carré. Elle a été conçue par un géant de l’architecture contemporaine, qui a la particularité de se trouver en tête de tous les index des livres d’architecture puisqu’il s’appelle Alvar Aalto, avec deux A. Cet homme né en 1898, décédé en 1976 a peu construit en dehors de son pays d’origine, la Finlande. La Maison Carré, livrée en 1959, est sa seule réalisation en France.
Mais comment un architecte finlandais est-il venu construire dans un village au fond des Yvelines ? C’est une histoire d’amitié. Louis Carré, antiquaire puis galeriste, était un proche de Jean Monnet, le père de l’Europe qui était propriétaire d’une villégiature à Bazoches et la lui a prêtée lorsqu’il est parti à Luxembourg pour diriger la Communauté européenne du charbon et de l’acier, l’ancêtre de l’Union européenne. Louis Carré a trouvé l’endroit agréable et décidé d’y faire construire une maison, à la fois résidence personnelle et lieu de réception permettant de mettre en valeur les oeuvres des artistes de sa galerie : notamment Bazaine, Estève et Fernand Léger.

Très impliqué dans l'art contemporain, Carré veut faire appel à un architecte novateur. Il pense à Le Corbusier, dont il a exposé la peinture dans sa galerie, mais il redoute, je cite, « son côté béton ». Par l’intermédiaire de Fernand Léger, il rencontre Alvar Aalto à l’occasion de la biennale de Venise. Ils font affaire. Ce sera le début d’une autre amitié. La maison est restée habitée jusqu'en 2002, lorsqu'est décédée Olga Carré, restée veuve après la mort de Louis Carré en 1977. Les héritiers ont alors vendu les nombreuses oeuvres d'art qui peuplaient les murs. La propriété, classée monument historique depuis 1996, a été rachetée en 2006 par une fondation culturelle finlandaise, ce qui a permis son ouverture aux visiteurs.

♫ EXTRAITS

Värtina/ Iki - Syyllinen Syli
Mari Kaasinen
Susan Aho
Johanna Virtanen
MWCD4042

Leif Segerstam - Impressions of Nordic Nature n° 1
Tampere philharmonic orchestra
Leif Segerstam, direction
KOPU 32165

Parlez-moi de musique

Ce matin, il s’agit du souvenir musical de Gérard Tallet.

♫ EXTRAIT

Gaetano Donizetti - Lucia di Lammermoor
Maria Callas, soprqno
Chœur et orchestre du Mai musical florentin
Tullio Serafin, direction
EMI CLASSICS CDM 7.64420.2

Le fabuleux monde des archives

par Jean-Yves Patte

Marguerite Long
Marguerite Long

Carte postale sonore : Gabriel Fauré et Marguerite Long

Entretiens de Marc Blancpain avec Marguerite Long « 90 ans... » (extraits)
Disque « Les français de notre temps »
Sous le patronage de L'Alliance française
Paris, 1964

Barcarolle en Mineur (extraits)
Dernier entretien Marguerite Long
INA 1964 (Réal. Claude Santelli)

Gabriel Fauré - Impromptu n°2
Marguerite Long, piano
Disque Columbia, Paris, 1933

Gabriel Fauré - Nocturne Op 63
Marguerite Long, piano
Disque Columbia, Paris, 1936

Gabriel Fauré - Requiem
In Paradisium
Chœur de la Société Bach
Orchestre sous la direction de G. Bret
Orgue : M. Cellier
Disque Gramophone, Paris, 1930

Actualité

La nouvelle saison de l'Ensemble baroque de Nice

Ensemble Baroque de Nice
Ensemble Baroque de Nice

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'Ensemble baroque de Nice

♫ EXTRAIT

Giovanni Legrenzi - La cetra
Sonate opus 10 n° XV
Ensemble baroque de Nice
Gilbert Bezzina, direction
LGIA LIDI 0301109-02

Musiques en miroir

Voici venu le moment où l’on écoute, dos à dos, une œuvre et sa transcription. Ce matin, c’est avec Dolly, opus 56 de Gabriel Fauré que nous refermerons cet hommage au compositeur.

Gabriel Fauré - Dolly , 6 pièces opus 56
Nadine Palmier / Joel Rigal, piano 4 mains
REM 311285

C’est le compositeur Henri Rabaud qui orchestre cette suite et transforme cette musique de salon en une partition symphonique .

Gabriel Fauré - Dolly opus 56
Henri Rabaud, orchestration
Boston symphony orchestra
Seiji Osawa, direction
DGG 423089-2

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :
Mots clés :