Samedi 25 octobre 2014
1h 53mn

Musique en quatuor

Amoureux de la musique de chambre, cette matinale est pour vous ! Ce matin en effet, nous célèbrerons la musique en quatuor. Et c’est un très joli festival, "Quatuors à cordes en pays de faïence" - dont la 26ème édition débute aujourd’hui - qui nous a inspiré cette programmation.

7h00 | Journal
7h40 | La chronique du petit matin par Sandra Abouav
7h50 | Musique vintage
8h10 | Balade dans l'art avec le journal La Croix
8h25 | Parlez-moi de musique, le souvenir musical d'un auditeur
8h30 | Le fabuleux monde des archives par Jean-Yves Patte
8h45 | Actualités ( disque, concert, festival, édition...)
8h50 | Musique en miroir

Programmation musicale

Wolfgang Amadeus Mozart - Adagio et fugue en do mineur K 546
Fugue
Ensemble Aurora
ARNA A 373

Félix Mendelssohn - Quatuor opus 44 n°1 en ré Majeur
Andante espressivo con moto
Quatuor Modigliani
NASCOR NS01

Juan Cristobal de Morales - Quatuor n°2 en la majeur
Andante ma non troppo / Allegro
La Ritirata
GLOS GCD 923102

Bedrich Smetana - Quatuor à cordes n° 1 en mi mineur
Allegro vivo appassionato
Jerusalem Quartet
HM HMC 902178

Benjamin Britten - Simple Symphony opus 4
Sentimental Sarabande
Emperor quartet
BIS- BIS 1870

Elliot Carter - Quartuor à cordes n° 2
Cadenza for violin
The Juilliard String quartet
SONY 88843033832

La chronique du petit matin

par Sandra Abouav DANSE : Les chorégraphes Georges Appaix & Matthieu Hocquemiller

Georges-Appaix - Univers Light Oblique - copyright : Marie Accomiato
Georges-Appaix - Univers Light Oblique - copyright : Marie Accomiato

Georges Appaix appartient à la vague des chorégraphes qui ont commencé à développer leur art dans les années 80. A cette époque, il fondait sa compagnie, La Liseuse en hommage à son gout pour la littérature. Et pour cause, avec lui la danse cesse d’appartenir au domaine de l’indicible. Il est connu pour conjuguer le texte et la voix aux mouvements. Sa dernière création s’appelle Univers Light Oblique et elle jouait au théâtre des abbesses ce mois-ci. Dans cette chorégraphie, les six danseurs sont renvoyés des milliers d’années en arrière, quand le langage en était à ses premiers balbutiements.
Vous pourrez voir Univers Light Oblique à Aix-en–Provence au Pavillon Noir au mois de novembre.
Georges Appaix s’est beaucoup inspiré de l’improvisation des musiciens jazz. Ce morceau donne une bonne idée des différents «accidents» qui viennent ponctuer la danse.

♫ Ornette Coleman / Pat Metheny - Compute
Pat Metheny, guitare
Ornette Coleman, saxophone
Nonesuch 79918
GEFFEN RECORDS 924096-2

Parallèlement, le chorégraphe Michel Kelemenis a monté le projet du Klap, maison pour la danse, qui organisait le Festival Question de danse. La programmation variée du festival répond à une volonté de proposer un choix représentatif de la création chorégraphique d’aujourd’hui et invite des projets aux styles et aux écritures très différents. Mathieu Hocquemiller présentait NOU, un spectacle qui aborde la sexualité donc interdit au moins de 18 ans. Nou - comme le mot qui désigne le collectif et nou qui rappelle le verbe nouer, pour dire ce qui fait lien. Avec ce spectacle, Matthieu Hocquemille r et ses 5 interprètes souhaitent déployer une expérience de la sexualité au regard d’une vision politique.. NOU s’adresse à l’imaginaire collectif et investit le champ de la sexualité, loin d’une danse érotique, loin de la provocation des performances trash.

♫ Claudio Monteverdi - Lamento della ninfa
Le Poème Harmonique
Vincent Dumestre, direction
Alpha 817

Sur ce morceau, ils réinventent le genre SM. Un danseur chante les plaintes de la nymphe et deux autres se rapprochent de lui. Comme des prédateurs amusés ils le touchent, le pincent, lui tordent la peau, le griffent, et lui se plaint en chantant. C’est drôlissime.

Musique vintage

Archive
Archive

Ludwig van Beethoven - Quatuor en fa opus 95
Allegro con brio
Licco Amar & Walter Caspar, violons
Paul Hindemith, alto
Rudolf Hindemith, violoncelle
ARBI ARBITER 139

Balade dans l'art

par Guillaume Goubert

Andrea Branzi
Andrea Branzi

Guillaume Goubert nous invite ce matin à Bordeaux pour découvrir deux expositions consacrées à un même homme, Andrea Branzi, architecte et designer.
Ces deux expositions se tiennent dans des lieux magiques. L’une, organisée par le centre d’architecture Arc en Rêve, se trouve à l’Entrepôt Lainé, magnifique bâtiment qui fut construit au début du XIXe siècle pour stocker des denrées coloniales. L’autre exposition, créée par le Musée des arts décoratifs et du design de Bordeaux, est abritée par une splendide église désaffectée, Saint Rémi, située derrière la place de la Bourse et qui date des XIe et XVe siècle. Vous l’avez deviné, la première exposition évoque le travail et la réflexion architecturale d’Andrea Branzi, qui est né à Florence il y a 75 ans. La seconde exposition porte sur les objets créés par cet homme au regard malicieux qui travaille et enseigne à Milan depuis 1973.

Architecte, c’est le métier d’origine d’Andrea Branzi. Mais il faut préciser tout de suite qu’il a très très peu construit. Il est surtout connu pour son enseignement sur la ville contemporaine. Il a été l'un des premiers parmi les architectes à réfléchir sur les échecs du mouvement moderne incarné par Le Corbusier ou l'école allemande du Bauhaus. C’est-à-dire cette architecture et cet urbanisme rationalistes qui ont apporté de belles choses mais qui ont abouti aussi à de terribles impasses symbolisées par ce que l'on appelle "les grands ensembles".
En réponse, Andrea Branzi a développé une pensée très radicale et très originale sur ce qu’il appelle « un urbanisme faible ». Il évoque par exemple le rapprochement entre architecture et agriculture. Pour matérialiser sa pensée, Branzi crée des sortes de grosses boîtes qu’il peuple de formes architecturales, de petits personnages, de lumières étranges et de jeux de miroir. C’est à la fois beau, intrigant et souvent drôle. En fait, ce sont presque des sculptures. Et c’est le même esprit que l’on retrouve dans la seconde exposition, celle consacrée au design et aux objets.

Dans ce domaine-là aussi, Branzi a peu produit en grande série, même si on peut signaler par exemple une chaise chez Cassina ou une montre chez Alessi. En fait, sa démarche est très proche de l’artisanat. Branzi a une manière unique d’intégrer des éléments de nature dans ses objets. Par exemple, il a conçu une très belle série de bibliothèques en acier qui intègrent des morceaux de troncs ou de branches de bouleaux. À Bordeaux, il y a aussi une sorte de crédence qui comprend une cage peuplée de canaris. Mais les objets dans lesquels s’illustre le plus Branzi, ce sont les vases. Il ne cesse d’en inventer de nouveaux, en céramique, en verre, en plastique, en acier...

♫ EXTRAITS

Philip Glass - Quatuor n° 2 "Company"
Second mouvement
The Smith quartet
SIGREC SIGCD117

Neil Young - After the gold rush
Patti Smith, chant
SONY 8872541106 2

Parlez-moi de musique

Voici revenu le moment où nous découvrons un texte en lien avec la musique et envoyé par l’un d’entre vous.
Ce matin, il s’agit d’un texte de Ludmilla Reguigne.

♫ EXTRAITS

Giuseppe Verdi - Macbeth
Acte 1 : Preludio
Acte 4 : Patria oppressa ! Il dolce nome
BBC Singers
BBC concert orchestra
John Mateson, direction
ORRA ORCV 301

Le fabuleux monde des archives

par Jean-Yves Patte

Quatuor - Jean-Yves Patte
Quatuor - Jean-Yves Patte

Anonyme - Grande Fanfare
Quatuor de Trompes de Chasse (du Rallye Vendée)
Disque Pathé Saphir, Paris, 1911

W. A. Mozart - Quartet en sol Majeur
Allegro Molto
Alfred Wittenberg & Hermann Behr, 1er & 2nd violons
Paul Hermann, alto
Hermann Behr, violoncelle
Anker-Record, Berlin, vers 1911

P. I. Tchaïkovski - Andante Catabile
G Soudant, H de Bruyne, 1er & 2nd violons
M. Mignard, alto
C. Liégeois, violoncelle
Disque Gramophone, Paris, 1907

F. Chopin, arrangement Adam Garner - Etude op 10 n°3
Vladimir Padwa, Franz Mittler, Adam Garner, Edward Edson, pianos
Disque Victor, New-York, 1941 (?)

Actualité

Skip Sempé en récital les samedi 25 et dimanche 26 octobre.

Skip Sempé
Skip Sempé

Notre rubrique actualité sera double ce matin, grâce au claveciniste Skip Sempé, qui célèbre le 250ème anniversaire de la mort deJean-Philippe Rameau par une série de concerts ce week-end et par un coffret consacré au compositeur.

♫ EXTRAIT

Jean-Philippe Rameau - La Dauphine
Skip Sempé, clavecin
PARADIZO PA 0012

Musiques en miroir

Ludwig van Beethoven - Sonate pour piano n°9 en mi majeur opus 14 n°1
Rondo-allegro
Daniel Barenboim, piano
DECA 478 3849

Ludwig Van Beethoven - Sonate pour piano n°9 en mi majeur opus 14 n°1
Arrangement pour quatuor à cordes par le compositeur
Allegro
Quatuor Ysaye
AEON AECD 0533

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :
Mots clés :