La chronique littéraire
Magazine
Mardi 4 octobre 2016
3 min

"L'effroi", de François Garde

livre François Garde
livre François Garde

L'effroi
François Garde
Collection Blanche, Gallimard

Quand, un soir de première à l’Opéra Garnier, Louis Craon, chef d’orchestre de renommée internationale, fait le salut nazi, la stupeur est si grande que personne ne bouge dans la fosse, ni dans la salle. Personne, sauf un altiste, Sébastien Armant, qui le premier se lève et tourne le dos au chef.
En quelques secondes, ce geste spontané et presque involontaire, immédiatement relayé par les médias, transforme Sébastien Armant en héros. Dès le lendemain, toutes les rédactions s’arrachent «l’homme qui a dit non». Le musicien jusqu'ici inconnu se laisse emporter dans un tourbillon de sollicitations incessantes, jusqu’au moment où un mystérieux groupe extrémiste revendiquant le geste de Craon le prend pour cible.
Récit au jour le jour d’une existence qui bascule, L'effroi pose de manière originale la question de l’obéissance et de l’héroïsme ordinaires.